Alors j’accuse et je nous accuse – ZIKISSO
Actualités

Alors j’accuse et je nous accuse

Pour maintenir les africains  dans un état de servitude et d’asservissement on leur a inculqué la recherche effrénée des biens matériels. Ils n’oseront pas croire que ce sont les penseurs qui ont bâti les systèmes qui servent à générer l’argent qu’ils poursuivent tant. Quand l’africain mettra la pensée et la réflexion en priorité, l’Afrique changera.

Nous crevons parce que nous avons tué ou corrompu nos penseurs.

Ce constat à bien y regarder s’applique en toute rigueur à nous tous à Zikisso. Combien sommes-nous à nous parer fièrement des galons de nos diplômes et autres titres ? Mais au finish sur le terrain de la pensée, de l’analayse, de la dialectique rien , zéro pointer. L’arbre bon donne de bons fruits ; l’arbre mauvais, les siens.

Et les résultats du BAC tombèrent à Zikisso. La moyenne y est inférieure à la moitié de la moyenne nationale (21% < 46%/2) . Si mon analyse sur les résultats est plus structurel et concerne tout le système éducatif, il n’en demeure que l’absence des intellectuels de Zikisso sur le champ de la pensée qui engendre les réflexions et les actions sur le terrain est la cause principale de ce taux d’échec élevé de nos enfants. Au mieux on pourrait dire que le taux de réussite se situe autour de 15%. Parmi ces 21% d’admis combien sont ceux qui ont réellement confronté leurs savoirs aux épreuves sans recourir à quelques stratagèmes lugubres dont l’école ivoirienne s’est si bien s’accommodés ?

Il n’y a pas longtemps un fait pas si insolite que ça parce que tous les intrants ( sexe-drogue-alcool ) étaient déjà en place survenait à Zikisso sans qu’aucune réaction des intellectuels de Zikisso ait été notée hormis celle du Bureau national de la Mutuelle de Elèves et Etudiants de Zikisso. Ces élèves qui jubilent ou pleurent aujourd’hui ont été cités comme étant les auteurs de dégâts causés dans le bureau et au domicile du Proviseur du Lycée moderne de Zikisso. A quoi nous attendions-nous pour les résultats du BAC ? Si d’autres n’ont rien dit pour une raison ou une autre, les intellectuels en tout rang et grade de Zikisso ne devait en aucun cas passer ce crime contre l’Etat à Zikisso par perte et profit.

Ce n’est pas juste pour notre jeunesse et son échec est notre défaillance. Le César Marc Aurel le disait si bien s’accusant pour perversité de son fils Commode : ‘Tes fautes de fils sont mes défaillances de père.’ Nous l’avons dit et écrit ici même sur cette plateforme comme une urgente interpellation mais rien, nada ; chacun s’en allant allègrement à la recherche effrénée des biens matériels et des vaines gloires. Nous sommes lentement entrain d’aiguiser le couteau qui nous blessera profondément. Il nous a déjà écorché :Résultats du BAC en dessous de la moitié de la moyenne nationale. Il s’en trouvera qui diront : “avant même il n’y avait que quelques bacheliers à Zikisso”. Ce que nous oublions c’est que tout système qui n’évolue tant à disparaître et à la vitesse de son inactivité. Aussi si rien n’est fait maintenant l’année prochaine nous serons en dessous du quart de la moyenne nationale. Et d’année en année, tout ce qui a été construit sera déconstruit par la seule faute des intellectuels qui fuient le champ de la pensée, de l’analyse, de la dialectique. Ce champ d’où ne sortent que progression, valorisation, perfectionnement, élévation, etc..

Alors j’accuse et je nous accuse nous qui avons la prétention de nous faire appeler intellectuels. Voilà de jeunes bacheliers qui font leur rentrée dans notre cercle que nous voulons tenir par orgueil et vanité si fermé. Qu’allons-nous faire de ces néophytes du savoir, de de la pensée, de l’analyse et de la dialectique ? La réponse de chacun déterminera la qualité de notre future élite.

Nous intellectuels de Zikisso nous ne devons pas continuer participer à perpétuer les tares contenus dans ce texte que mon bateau à rencontrer aujourd’hui sur l’onde pure de l’internet : Il suffit juste de détruire son système éducatif.

Début de retranscription

“Un sage chinois, il y a de cela plusieurs siècles, conseiller de son empereur, confia à ce dernier ceci : « Si vous voulez détruire un pays, inutile de lui faire une guerre sanglante qui pourrait durer des décennies et coûter cher en vies humaines. Il suffit de détruire son système d’éducation et d’y généraliser la corruption. Ensuite, il faut attendre vingt ans et vous aurez un pays constitué d’ignorants et dirigé par des voleurs. Il vous sera très facile de les vaincre. »

Détruire un pays ne nécessite pas, effectivement, l’utilisation de bombes atomiques, de missiles à longues portées ou autres armes de destruction massive.

Il suffit juste de détruire son système éducatif, en permettant et en encourageant la triche, la fraude et la corruption dans l’éducation et la destruction se fera toute seule, ça sera juste une question de temps.

Du coup,
des patients meurent entre les mains de médecins médiocres, fraudeurs et corrompus.
des bâtisses, des autoroutes et des ouvrages d’arts s’effondrent car construits par des architectes et des ingénieurs médiocres, fraudeurs et corrompus.
le système économique du pays, ses richesses, ses réserves de changes fondront comme de la neige, car entres les mains d’économistes, d’hommes politiques, d’investisseurs et d’hommes d’affaires médiocres, fraudeurs et corrompus.
La justice devenu injuste et au service des plus fort car entre les mains d’hommes de lois, des juges médiocres, fraudeurs et corrompus.
(…) tous les domaines, tous les secteurs sont en ruines car gérés par des tricheurs, des fraudeurs et des corrompus qui non plus de valeurs, plus de repères, de modeles, de grandeur, de dignité, de conscience ce qui engendre l’effondrement de la nation.

A méditer, il est encore temps !

Par Positive Mind Blessing”

Fin de retranscription

En toute conscience intellectuelle, j’ouvre les débats. J’espère qu’on ne s’y dérobera pas. La survie d’un peuple, d’une culture et d’une civilisation est engagée. Vous excuserez la fougue de ma jeunesse mais je l’assume en toute rigueur intellectuelle.

Nayissakoh !

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top