Actualités

Athéa Gnazalé, que c’est difficile de perdre à jamais SA MAMAN

Atéa, mon ami, nagnon, mon frère… Gnazale Gnazale , je sais combien de fois elle grande cette douleur qui te dévore les viscères.
Ahito, awli je sais combien de fois elle te ronge …

Mon cher frère, mon très cher ami, loin de toi je vis la même souffrance que tu endures…

Que c’est difficile de perdre celle qui la première à t’ouvrir les yeux…

Que c’est difficile de perdre à jamais SA MAMAN.

Atéa en cette période sombre de ta vie souviens toi de ce que vous avez partagé de bien…

Atéa, pleure, pleure, pleure et vide toi de tes larmes. MAMAN n’est plus mais tu es là et tu es l’incarnation de MAMAN.

Prions donc pour le repos de son âme.

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

 

To Top