Actualités

REGION DE ZIKISSO : ZIKISSO-VILLAGE, DJIDJI ZIKI-NORD, GAGORE ZIKI-EST

L'INVESTITURE DE VASSOU SOUKÉI IRÈNE - PRÉSIDENTE DE CONSENSUS DE L'ASSOCIATION DES FILLES DE ZIKISSO-11 - Tébi Ablé JoachimPublié le 30/07/15 à 7 h 15 min en commentaire de l’article À propos des 3 sous-préfectures du Djidjiga/Gigiga/Jijiga ou Djigadji/Gigagi/Jigaji

Voir l’article. Continuez à participer au débat.

Bonjour à tous

C’est moi qui, depuis 2013, ai ouvert le débat sur cette question relative aux différentes appellations des sous-préfectures de la région de Zikisso. Et, de façon informelle, j’ai déjà proposé à nos autorités (Président du pays des lôh-djiboa, Gouverneur de la région, Chef central de Zikisso, chefs coutumiers) que l’on rectifie les appellations de nos trois sous-préfectures ; avant qu’il ne soit trop tard. Cela permettrait de préserver l’unité sociopolitique de toute la région, telle nos pères nous l’ont léguée. Autrement, si l’on s’amuse, actuellement, à se contenter des noms (Zikisso, Djidji, Gagoré) accolés à ces jeunes sous-préfectures de façon si fantaisiste et sans consultation aucune, il est à craindre que, plus tard, le nom Zikisso apparaisse comme un  »nom étranger » aux futurs habitants de Djidji et de Gagwlé (Gagoré). Et, il se pourrait que dans 30 ans, nos enfants qui naissent, actuellement, à Djidji et à Gagoré, s’ignorent royalement. Il se pourrait, également, qu’ils méprisent leur appartenance commune aux peuples des zikié.

Ablé Suku réagit dans son article  à celui de Dano-Zady au lien suivant : À propos des 3 sous-préfectures du Djidjiga/Gigiga/Jijiga ou Djigadji/Gigagi/Jigaji

Voir l’articleContinuez à participer au débat.

Il serait utile donc de regarder de prêt cette question ; d’autant que, déjà, certains zikié supportent mal le fait que des ressortissants des autres nouvelles sous-préfectures, assistent aux réunions qu’ils tiennent dans le cadre de leurs sous-préfectures respectives… Et voilà que, de cette façon, ça commence déjà bien.

Afin de conserver cette solidarité et cette unité qui ont toujours fait la force des zikié, nous serions peut-être bien inspirés d’améliorer les appellations de nos jeunes sous-préfectures. Ainsi, la première sous-préfecture s’appellerait : Zikisso-village ; pour des raisons historiques qui remontent à 1908, au bas mot, et que j’expose dans La Tradition Historique du pays dida-bété en Côte d’Ivoire (à paraître, en 3 Tomes). La deuxième sous-préfecture s’appellerait : Djidji Ziki-Nord et la troisième, Gagoré Ziki-Est.

Ablé Suku réagit dans son article  à celui de Dano-Zady au lien suivant : À propos des 3 sous-préfectures du Djidjiga/Gigiga/Jijiga ou Djigadji/Gigagi/Jigaji

Voir l’article. Continuez à participer au débat.

Lors de la réception du Maire Djédjé Ziahourou, le 14 juillet dernier, à Paris, j’ai encore fait cette proposition à la communauté. J’ai ajouté, ainsi que je l’ai déjà demandé aux autorités ivoiriennes, qu’il faut même rebaptiser tous les campements de tout le pays dida (donc ceux de Zikisso, également), en tenant compte des réalités culturelles de notre grande région. Au cours de cette rencontre du 14 juillet, toute l’assistance a été (très) favorable à mon exposé. Le doyen Lôhwlè (Lohoré) Sabatoh et la charmante Miss Gaé qui ont directement pris la parole à ce sujet, ont été particulièrement intéressés par cette question. Et comme me l’avait déjà conseillé le gouverneur Joseph Kpan Droh qui a parlé d’une consultation populaire au niveau de toute la région, il m’a été demandé, le 14 juillet dernier, de convoquer une réunion publique à ce sujet, ce qui sera fait, à partir de la rentrée prochaine de septembre.

Ablé Suku réagit dans son article  à celui de Dano-Zady au lien suivant : À propos des 3 sous-préfectures du Djidjiga/Gigiga/Jijiga ou Djigadji/Gigagi/Jigaji

Voir l’article. Continuez à participer au débat.

Mais, attention ! Nous nous souvenons encore, tous, de la fameuse bataille des noms qui a déjà eu lieu à Zikisso. Cette bataille était teintée d’un doux folklore qui avait été vraiment plaisant. En effet, on disait qu’il fallait trouver de nouvelles appellations à nos nouveaux centres ruraux. Ainsi, pendant que certains disaient Gomagna, Békrigo, Kèblidi ou Diblikè, d’autres répliquaient avec : Gokribé, Djibalatchétchè, Gnamago. Mais, les douseba-nwan avaient été bien inspirés.

Vous vous souvenez ?

Amour Fraternel et Paix chez les zikié.

T. J. ABLE (Paris)
palabre.africaine@yahoo.fr

Nota bene Gomagna pour : Gogohouri, Makobéri et Gnagbaméko. Kèblidi pour : Kèdèko (Kadeko), Blihiri et Digako. Békrigo pour : Bessaboua, Krikpoko et Godou. Djiblatchétchè pour : Djibridou, Balaboua et Tchétchèko.

Ablé Suku réagit dans son article  à celui de Dano-Zady au lien suivant : À propos des 3 sous-préfectures du Djidjiga/Gigiga/Jijiga ou Djigadji/Gigagi/Jigaji

Voir l’article. Continuez à participer au débat.

 

2 Commentaires

2 Comments

  1. Ange Victorien

    30 décembre 2015 at 2 h 12 min

    Fils et filles,
    ressortissants de Zikisso,
    je vous salue.Alors que nous sommes à la veille d’une nouvelle année,un débat a cours en ce moment dans le milieu Zikiste.Celui de la dénomination des trois Sous-préfectures de Zikisso, Gagore et Djidji.Il est donc question pour moi de savoir sans passion ni subjectivité aucune si c’est un débat opportun.Est-ce un débat qui peut nous permettre d’avancer? Depuis cette France qui nous a accueillis, avons-nous joué pleinement notre rôle vis à vis de Zikisso? Il y a des décennies que l’appellation Djidji s’oppose à Godieko. Avons-nous déjà trouvé une solution définitive? Des personnes et non des moindres sont mortes pour le simple choix du nom d’une Localité.Il est déplorable de constater que Djidji comme c’est cette appellation qui est officielle, n’est pas au rendez-vous du développement. Un sous-préfet est à l’absence d’un Maire l’autorité qui encadre le développement rural.Des querelles inutiles ont pris le dessus sur la nécessité de demander un sous-préfet aux nouvelles autorités de notre pays.Mais si nous sommes incapables le régler le problème de Djidji,avons-nous conscience du tolet que nous voulons créer pour les sous-préfectures de Zikisso et Gagore dont certains appellent de tous leurs voeux le changement de leurs noms? Il existe à Zikisso un et un seul peuple et non des peuples. Nos cadres ont contribué pendant longtemps à la division de ce vaillant peuple.Est-il encore important de rappeler que Zikisso n’a plus besoin de ça.Mais il a plutôt besoin d’être un département.Ce peuple réclame l’électrification de tous ses villages,la construction des lycées et collèges,la transformation de ses écoles primaires en groupes scolaires avec à leurs têtes des conseillers pédagogiques, l’adduction d’eau potable,la proximité des centres de santé, le reprofilage des routes,l’incitation de sa jeunesse au travail et que sais-je encore! Refusons de dresser sur le chemin du développement tous ces blocages.Ziki-Est ou Ziki-Nord rappelle à chaque ressortissants son territoire. Pourtant Ajezif existe dans l’esprit de nos concitoyens comme étant la mutuelle qui rappelle à chacun notre appartenance commune au peuple de Zikisso. On peut même proposer un nom constitué des initiales des villages constitutifs de la sous-préfecture comme certains le proposent. c’est bien leurs droits de revendiquer parce que cela sonne ainsi. Mais dites-moi,si on devait demander un département, on exigerait d’abord un nom constitué des initiales des 42 villages de Zikisso avant d’introduire la demande auprès des autorités étatiques? Qu’on ne s’étonne pas ce jour-là.Ne créons pas l’irréparable de toute pièce. Avant la création des sous-préfectures de Djidji et Gagore, personne ne s’est plaint de la dénomination Zikisso.Nous avons été toujours fiers que les gens de lakota nous appellent “Zikiey”. Chers frères et sœurs,ne dressons pas d’obstacles sur la marche du développement. Orientons nos idées dans le sens de ce qu’il convient d’appeler l’essentiel pour le peuple de Zikisso. Et l’essentiel, ce sont ces infrastructures sociales citées plus haut. Que Dieu vous bénisse. Bonne et heureuse année 2016 à tous et à toutes.Je vous aime.
    Fait le 29/12/2015
    Contribution signée Ange victorien

  2. Koudou

    4 janvier 2016 at 13 h 03 min

    Eh vous les djikiés de France, arrêtez de vous égarer et de vous ridiculiser.
    Avons-nous parlé un jour, oui un jour seulement de sous-préfecture de Zikisso Lakota Sud ou de Ouragahio Gagnoa Nord. Respectez un peu votre pays. Djidji est un chef lieu de sous-préfecture, doit être respecté en tant que tel.
    Merci de respecter les Institutions de votre pays, cela éviterait le désordre auquel vous semblez vous habituer.
    Amé KOUDOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top