GRAND ZIKI, ZIKISSO-CENTRE, QUELLE SIGNIFICATION POUR QUELLES MOTIVATIONS ? – ZIKISSO
Actualités

GRAND ZIKI, ZIKISSO-CENTRE, QUELLE SIGNIFICATION POUR QUELLES MOTIVATIONS ?

Djago Jean-Patrice, président de l’Association Zikisso de France

Les groupes de mots “grand ziki  ,”zikisso-centre” et autres ont fait irruption dans le vocabulaire des Djikyeu depuis quelques années. Ces vocables sont en vogue ici comme là-bas à Zikisso (Côte d’Ivoire).

Les gens n’ont plus que “grand ziki” et ” zikisso-centre” à la bouche comme pour effacer d’un trait de plume et de langage le nom « ZIKISSO » de notre mémoire collective.

Mais, le paradoxe est que personne n’a encore eu le courage de nous dire exactement ce que sont  « grand ziki » et “zikisso-centre” encore moins leur champ d’application et leur raison d’être.

Les mots ayant un sens, les concepteurs de « grand ziki » nous indiqueront certainement « petit ziki ». Car, s’il y a un grand, il y a forcément un petit.

Nous sommes impatients d’apprendre de la bouche de nos planificateurs les contours de ces concepts qui restent pour l’instant vaseux et douteux.

Quant à nous autres, ces mots réveillent en nous les sombres souvenirs des noms : Ziki-Nord et Ziki-Sud.

En effet, au moment où les braves paysans des 42 villages de la région de Zikisso se battaient pour l’érection de Zikisso en chef-lieu de Sous-préfecture, des pseudo intellectuels tapis dans l’ombre ont détourné cette lutte noble en une bataille d’égos qui a causé d’énormes dégâts à la région de  ZIKISSO. Et nous n’avons plus envie de revivre des événements similaires. Nous aspirons à une cohésion totale de notre région.

Mais, que disent au juste les géniteurs et promoteurs du nom “grand ziki” et zikisso-centre? Leur raisonnement est le suivant et je cite : « La région de ZIKISSO est maintenant divisée en trois Sous-Préfectures qui sont ZIKISSO, DJIDJI et GAGORÉ, il faut donc que la région change de nom car elle ne peut se nommer ZIKISSO; ZIKISSO étant une Sous-Préfecture au même titre que les 2 autres ».

Voilà la motivation apparente  qui pousse ces gens à utiliser “grand ziki” et “zikisso-centre”  à tout va. Mais, nous attendons toujours les non-dits, les raisons profondes de cette démarche invraisemblable.

On comprend alors aisément que c’est une façon de préparer nos esprits à accepter que demain la région de ZIKISSO qui compte 42 villages et qui vient de bénéficier de 2 nouvelles Sous-préfectures soit débaptisée afin de lui coller “grand ziki”, un nom fabriqué de toutes pièces.

Cerise sur le gâteau, notre village natale ZIKISSO prendra le fameux nom: “zikisso-centre” et la boucle aura été bouclée.

Nous refusons qu’on nous colle ces ” mots écrits non identifiés” (meni).

Plus troublant, ces penseurs d’un autre temps gardent sereinement les noms de leurs villages à eux. Une façon de nous “déconstruire” pour mieux nous “reconstruire” à leur façon.

Et, en attendant qu’on nous sorte d’autres miracles de Jupiter, on nous servira les fêtes, et les danses.

C’est tout simplement une insulte à notre intelligence et à la mémoire de nos pères et de nos disparus. 

Quand on entend leur raisonnement, on comprend facilement qu’ils cachent leurs véritables intentions. Ils veulent nous faire croire qu’on peut changer le nom d’un territoire tout simplement parce que l’administration se rapproche des populations. C’est une façon de se moquer de nous, de nous ridiculiser.

Mais, les inepties et les contre-vérités qu’ils racontent sont tellement nombreuses qu’on passerait toute notre vie à les démentir. C’est la raison pour laquelle nous nous taisons pour l’instant.

Ces gens se moquent de nous, oui ils se moquent vraiment de nous; à peine nous considèrent-ils comme des êtres pensants. Car, qui peut croire qu’on peut changer le nom d’un territoire sans se préoccuper de l’avis de ses habitants à défaut de leur consentement.

Ils sont tellement imbus de leur toute puissance qu’il leur suffit de lever le petit doigt et, tout le monde se couche pensent-ils. Mais, ils ont oublié que le nom d’un peuple est un Esprit, une dignité attachée à sa naissance, à son existence même. ZIKISSO est un patrimoine qui n’est pas à gommer.

Il faudra qu’ils nous réunissent pour nous expliquer les raisons pour lesquelles ils veulent changer le nom de la RÉGION DE  ZIKISSO.

Et puis, quelle est cette façon de faire qui consiste à ne respecter rien, ni personne, parce qu’on a la possibilité de parler, de décider ?

De quel droit des individus peuvent se lever et sur un coup de tête décider de changer le nom d’un territoire sans concertation aucune ? Si d’aventure, ces gens pensent qu’il n’y a personne à ZIKISSO, nous pouvons vous assurer qu’ils se trompent lourdement car l’âme de nos pères veille.

Et puis, on n’a pas encore entendu ces mêmes personnes demander le changement de nom de la région de LAKOTA car,  LAKOTA compte maintenant six(6) sous-préfectures qui sont: Lakota, Niambézaria, Goudouko,  Zikisso, Djidji et Gagoré.

Encore plus étonnant, Divo qui compte aujourd’hui sept sous-préfectures à savoir: Divo, Hiré, Zégo, Nébo, Didoko, Ogoudou, Chiépo, est resté et reste Divo. A notre connaissance, personne n’a demandé à Divo de changer de nom.

C’est pourquoi nous pensons qu’il y a certainement d’autres raisons inavouables qui conduisent nos penseurs à vouloir changer le nom de Zikisso. Je peux me tromper, c’est le lieu de me rafraîchir la mémoire si cela est le cas.

Mais, je voudrais vous rappeler à toute fin utile qu’il y a bientôt deux ans, le 31 décembre 2015, j’ai écrit ici même une tribune intitulée :“DE LA DÉNOMINATION DE NOS TROIS SOUS-PRÉFECTURES”. Car, je sentais déjà cette tendance lourde qui frise le mépris. Mais, personne n’en a tenu compte, aveuglés qu’ils sont par leur « toute nouvelle puissance acquise », et ils continuent allègrement à dénaturer l’histoire de notre région.

Ils instillent ainsi un doute mortel dans l’esprit du peuple de Zikisso pour mieux le préparer à la disparition. Car, nous savons tous que pour faire disparaître un peuple, il faut commencer par faire disparaître son histoire.

Je reprends la plume aujourd’hui comme pour leur dire : vous n’êtes pas seuls à ZIKISSO. Si vous pensez qu’il y a un besoin aussi pressant et indispensable de changer le nom de la région de ZIKISSO, il vous appartient d’organiser une large consultation, un débat public et profond pour que nous sachions les tenants et les aboutissants de cette démarche. Et, ce sont en définitive les Djikyeu qui trancheront en toute connaissance de cause.

Comme nous sommes en démocratie, il vous faudra organiser un référendum pour que le peuple de Zikisso se prononce pour ou contre ce changement de nom.

Mais, il n’appartient aucunement à quelques individus si puissants soient-ils de décider à notre place à tous.

Comme on dit chez nous, « Quand on est sur une piste de danse avec un aveugle qui piétine tout le monde, il faut aussi le piétiner de temps en temps, afin qu’il sache qu’il n’est pas seul sur la piste ». C’est le but de cette petite intervention. J’espère que cette fois-ci, nos experts prendrons en compte cette demande  et rendrons ce débat public.

Nous y reviendrons.

En attendant, que Dieu vous bénisse.

Jean Patrice DJAGO dit Gato Jean

PRÉSIDENT DE L’ASSOCIATION ZIKISSO DE FRANCE

Médiateur Social

 

RETROUVEZ CI-DESSOUS, TOUS LES COMMENTAIRES.

(31 COMMENTAIRES)

Tébi Ablé Joachim

19 décembre 2017 at 23 h 11 min

BONJOUR ET MERCI A ZIKISSO.COM

Bonjour à Zikisso.com, à notre grand site. Je lirai plus tranquillement le texte, mais je profite de ma petite pause pour faire, déjà, cette petite introduction, en me fiant juste au titre…

Peut-être qu’il existe d’autres considérations que je ne connais pas, mais je m’exprime toujours sur cette question, du point de vue purement historique et politique, uniquement…. Si certains de nos frères disent : “Grand Ziki”, c’est justement parce que nous sommes face à une confusion, née de la colonisation. Et ils voudraient bien la contourner. Figurez-vous que les habitants de Makobéri, par exemple, qui se rendent au cabinet du Maire Djédjé Ziahourou (c’est l’unique de la région, pour l’instant) disent, aujourd’hui : Nous allons à Zikisso ? Confusion extrême !
Et pourtant, tous ceux qui sont nés dans la région savent très bien que le nom Zikisso, c’est celui de nos 42 villages réunis ou non ? LA REPONSE, C’EST OUI. Les habitants de Makobéri, Blihiri, Djidji et Déblé, Godou, Digako, Kadeko, Krikpoko, Gagoré, etc. sont-ils de Zikisso ou non ? LA REPONSE, C’EST OUI.

C’est moi qui, au nom de notre histoire ancestrale commune propose l’appellation : “Zikisso-centre” depuis 2013, depuis l’intronisation du chef central de Zikisso, à Douseba, devant le préfet du Lôh-Djiboua… M’ayant reçu, par la suite avec le chef central de Zikisso, il me dit que l’on ne pouvait s’opposer à la volonté de la population de Zikisso si cela lui paraissait juste…

Vu qu’en 1908-10, le Capitaine Richard a fait appeler le site colonial de Lahaglô ou gboho, Zikisso (ce qui est une erreur et je n’arrête de le démontrer), vu que notre toute première sous-préfecture a déjà hérité de ce nom commun à lui tout seul, alors, je propose que l’on y ajoute le mot “CENTRE” comme “CENTRE HISTORIQUE”. Et il s’agit effectivement du centre historique de notre région de Zikisso. Ainsi, le nom Zikisso continuerait de désigner la région elle-même qui est celle des 42 villages anciens comme c’est le cas depuis sa création par Gnagbo Ziki; et ”Zikisso-centre” désignerait notre première grande ville… Le disant ainsi, je ne le fais jamais contre quelqu’un, mais au nom de notre histoire ancestrale. Les colons ont commis une erreur à ce sujet, certes, mais j’estime que nous tous, nous avons largement la capacité de la rectifier… Cela dit, même si ma proposition ne passe, cela n’empêchera pas la région de Zikisso de se développer (c’est en somme le plus important), et d’exister, surtout…

AMOUR FRATERNEL ET PAIX CHEZ LES ZIKIE.
Bonjour à Zady et à Gnagbè.
Ablé Suku.

19 décembre 2017 at 23 h 19 min

Je voudrais dire merci au Président Jean Patrice Djago pour le développement qu’il vient de faire concernant le débat sur les nouvelles appellations que l’on veut coller au futur département administratif et non la région administrative de Zikisso. Zikisso sera bientôt érigé en département comprenant les sous préfectures de Zikisso, de Djidji et de Gagoré. Un département n’est pas une région, la région regroupe au moins deux départements en Côte d’ivoire. Alors le département de Zikisso s’appellera automatiquement ZIKISSO, car les nouvelles sous préfectures qui viennent d’être créées font partie intégrante de Zikisso. Les exemples sont légion, département de Lakota, département de Divo, département de Gagnoa, …. qui comprennent au trois à quatre sous préfectures. Il faut que nos frères sachent raisons gardées pour réfléchir plutôt comment développer nos zones administratives dans la parfaite cohésion et fraternité au lieu de chercher des changements de nom qui ne feront que vers le bas. Chaque zikiyo, sait désormais là où il doit aller faire son extrait de naissance, car l’administration s’est rapprochée des uns et des autres, c’était le souhait de tous. Maintenant, il faut réfléchir développement dans dans la complémentarité et non dans la division. Salutations aux Zikiés du monde.

Moses Akanou DE Djidji

19 décembre 2017 at 23 h 24 min

La Haute Volta est DEVENUE Le Burkina Faso..Le Grand Zaire Monbutu Sesse se ko est Devenu La RDC…et les exples sont Legion ds le Monde..Moi je dis, je persiste et Je Signe pour dire que ces differents changements de noms ne font pas de ces pays Les plus developpes d’Afrique et du Monde…Que La Region s’appelle Gd-Ziki ( Et C’est mon Voeu ) , Et que l’ancien chef-lieu s’appelle aujourd’hui Ziki Centre a cause de la Nvlle Configuration de la Region ( de 1 a 3 S/P)- Dites nous quel est Le Probleme…Nous appartenons Tous a la meme Communaute Ziki..ou Zikies de Cote d’Ivoire.. Et Partout ds le Monde , Les colons ont commis des Erreurs d’appelation et/Ou de Frontieres (Comme partout ailleurs )…Une meme ethnie peut appartenir a 2 pays differents par la seule faute des Colons…Diantre ,ne Sommes-nous pas Capables de nous mettre mettre au dessus de nos ptes Considerations intestinales ds Le ZIKI.?? Ne Connaissons donc nous pas Notre Histoire commune ds Le Gd Ziki Ou ds Le Ziki.? En Verite, Vouloir que La Region s’appelle demain Zikisso- du nom de l’ une des 3 S/P est Une insulte a la Conscience commune. Moi Moise LOBE LEGBO de DEBLE a DJIDJI , Je suis d’abord Debeyoh , Puis Djidjiyoh avant d’etre Djikiyoh ou Zikiyoh ,0u Zikizoh Na Gnon (a cause de notre Histoire commune..) – Mais je ne suis pas de Zikisso S/P…Cela est aussi Clair que L’ eau de Roche…Arretons d’ajouter de la confusion a la confusion et Reparons nous meme avec notre intelligence, l’Erreur des Colons qui ne savaient Rien , Oui RIEN de Notre Histoire…Et Honte a nous si nous ne pouvons pas mieux faire que Nos Peres… Fraternellement…!!!

Gnakpa Martin Abale

19 décembre 2017 at 23 h 30 min

Disons simplement GRAND ZIKI.

Gnazale Gnazale

19 décembre 2017 at 23 h 35 min

Merci Docteur pour la précision. En la matière, il faut toujours un ou des gardien(s) de temple. Vous en êtes déjà un.
La masse n’a pas toujours raison. Il en est de même pour l’élite. La situation actuelle de zikisso comme vous l’introduisez si bien est un sujet à reflexion. Heureusement, la décentralisation de notre pays nous a confié sa direction. Une conférence entre le directeur de ladite structure, les chefs coutumiers et les chercheurs de zikisso,peu importe leurs domaines serait la bienvenue. En effet,du moment où la région du sud-bandaman est rectifié par LÔH-DJIBOUA, si historiquement et scientifiquement, votre vision se justifie je crois que l’on peut toujours rectifier.
Je pense qu’aucun territoire n’est à l’abri du changement. Porter le nom comme le voudrait notre histoire serait une rectification judicieuse si et seulement si, je le répète, les fondements historique et scientifique corroborent cette vision.
Dores et déjà, pour ma part, je voudrais bien lire votre publication dont j’entends tant parler.

Moses Akanou DE Djidji

19 décembre 2017 at 23 h 40 min

Jeune Espoir de Ziki , Je t’offre le Fantastique livre….ooh que dis-je , Je t’offre La Bibliotheque historique du Ziki et du peuple Dida du Dr ABLE Suku de ZIKISSO a mon arrivee en Ete au Bled.. Je te suis de tres Pres ds tes ecrits et tu le Merites..Juste un peu de Patience…Ok..!! Je prends L’auteur a Temoin…!!

19 décembre 2017 at 23 h 48 min

Moses Akanou DE Djidji Jeune Espoir de Ziki , Je t’offre le Fantastique livre….ooh que dis-je , Je t’offre La Bibliotheque historique du Ziki et du peuple Dida du Dr ABLE Suku de ZIKISSO a mon arrivee en Ete au Bled.. Je te suis de tres Pres ds tes ecrits et tu le Merites..Juste un peu de Patience…Ok..!! Je prends L’auteur a Temoin…!!

Gnazale Gnazale

19 décembre 2017 at 23 h 50 min

Ok, merci doyen.

Richard Nass

19 décembre 2017 at 23 h 51 min

Je voudrais dire merci au Président Jean Patrice Djago pour le développement qu’il vient de faire concernant le débat sur les nouvelles appellations que l’on veut coller au futur département administratif et non la région administrative de Zikisso. Zikisso sera bientôt érigé en département comprenant les sous préfectures de Zikisso, de Djidji et de Gagoré. Un département n’est pas une région, la région regroupe au moins deux départements en Côte d’ivoire. Alors le département de Zikisso s’appellera automatiquement ZIKISSO, car les nouvelles sous préfectures qui viennent d’être créées font partie intégrante de Zikisso. Les exemples sont légion, département de Lakota, département de Divo, département de Gagnoa, …. qui comprennent au moins trois à quatre sous préfectures. Il faut que nos frères sachent raisons gardées pour réfléchir plutôt comment développer nos zones administratives dans la parfaite cohésion et fraternité au lieu de chercher des changements de nom qui ne feront que nous tirer vers le bas. Chaque zikiyo, sait désormais là où il doit aller faire son extrait de naissance, car l’administration s’est rapprochée des uns et des autres, c’était le souhait de tous. Maintenant, il faut réfléchir développement dans dans la complémentarité et non dans la division. Salutations aux Zikiés du monde.

Moses Akanou DE Djidji

19 décembre 2017 at 23 h 54 min

Et comment s’appelle alors La S/P de Zikisso.? Mais Bon…Tout est Une question de Depassement et d’harmonie… Adviendra donc ce qui se Produira.. Un Developpement , ce sont des Acteurs et non Le Nom…Doit-on donc clore Le Debat..?? Que ceux qui ont les Oreilles pour Entendre, Entendent..!!

Richard Nass

19 décembre 2017 at 23 h 58 min

La sous préfecture de Zikisso, gardera bel et bien le même nom et rien ne prête à confusion. Il existe bien les sous préfectures de Gagnoa, de Divo, Lakota, Daloa …..qui demeurent en même temps les chefs-lieu de département, c’est comme ça que fonctionne l’administration ivoirienne mon frère Akanou DE Djidji

Olive Eleonore Sable

20 décembre 2017 at 0 h 02 min

Je pense bien qu’ on pouvais simplement appeler Zikisso mairie , Gnawledou

20 décembre 2017 at 0 h 06 min

Ma soeur, ce débat, à mon sens n’a pas sa raison d’être. Ce sont nos frères de Djidji qui veulent réveiller les dissensions obsolètes qui concernaient la lutte pour l’obtention de la première s/p entre le Ziki Nord Actuelle s/p de Djidji et le Ziki Sud actuelle s/p de Zikisso.
Ziki Nord s’étendait de grand Gnagbré jusqu’à Kadéko en passant par Brihiri
Ziki Sud prenait en compte tout le reste de Dougoudougouri (actuel Douseba) en passant par Gnawlèdou, Zatoboua, Gagoré jusqu’à Digako . Juste pour la petite histoire pour vous les jeunes.

20 décembre 2017 at 0 h 04 min

Ma soeur, ce débat, à mon sens n’a pas sa raison d’être. Ce sont nos frères de Djidji qui veulent réveiller les dissensions obsolètes qui concernaient la lutte pour l’obtention de la première s/p entre le Ziki Nord Actuelle s/p de Djidji et le Ziki Sud actuelle s/p de Zikisso.
Ziki Nord s’étendait de grand Gnagbré jusqu’à Kadéko en passant par Brihiri
Ziki Sud prenait en compte tout le reste de Dougoudougouri (actuel Douseba) en passant par Gnawlèdou, Zatoboua, Gagoré jusqu’à Digako . Juste pour la petite histoire pour vous les jeunes.

20 décembre 2017 at 0 h 06 min

Merci mon frère Nass que Dieu nous aide

20 décembre 2017 at 0 h 08 min

Hé Kbèley Djikiyeu Yah!!! Je vous remercie au nom de zikisso.com de mener ce vrai débat avec circonspection et considération des uns et des autres. Bonne continuation dans la recherche d’un nouveau consensus pour l’amour et le développement de notre futur département.

20 décembre 2017 at 0 h 12 min

Si les uns les autres allaient chez Ziki, c’est parce qu’il était sûrement rassembleur et juste.
Que son ombre plane dans les échanges. Usons de qualités telles que: la logique, l’éloquence, la considération.
Derrière les commentaires, se cachent des fils et filles de Ziki qui, demain se rencontreront et devront se regarder fraternellement.
Vive la courtoisie, la jeunesse vous regarde.

20 décembre 2017 at 0 h 14 min

Bien dit

20 décembre 2017 at 0 h 15 min

Merci Richard, Olive,Gnazale. Je sais bien qu’un département n’est pas une région. Mais, ici, j’emploie l’expression de “région de Zikisso” au sens historique et purement sociologique. Mais si le département arrive un jour, je serai, évidemment, du côté de ceux qui proposeront le nom (département de) Zikisso avec: Zikisso-centre, Djidji et Gagoré. Bonne nuit.

20 décembre 2017 at 0 h 16 min

Merci Dr ABLE Suku de ZIKISSO et bien cher aine pour ton habituel Eclairage…Attendons donc de Voir..D

20 décembre 2017 at 0 h 17 min

Professeur, c’est très passionnant que cette histoire intéresse plus d’un Ziki. De ma part je souhaiterais qu’il ait un grand débat pour se comprendre car sur Facebook les gens prennent un débat comme vouloir la tête de qu’un. C’est une histoire très intéressante et nous serons présent pour mirux comprendre. Merci

20 décembre 2017 at 0 h 18 min

J ai eu l occasion d ecouter le dr able pour la 1 ere à ageca alors qu il presidait une reunion de la diaspora .suis tombé sous le charme des propos liminaires d un passionné de mon ziki natal .un discours fascinant mais surtout préventif. Le constat est là si nous ne prenons garde nous verrons la grande region de zikisso reduit en un ptit espace .merci docteur

20 décembre 2017 at 0 h 20 min

Merci Moses, Merci Vester. Je ne donne que le peu que je peux.

Francia Honon

20 décembre 2017 at 0 h 21 min

Bon débat merci

Tébi Ablé Joachim

20 décembre 2017 at 0 h 22 min

Bonsoir président! Je ne sais pas ce que disent les autres, maispersonne n’a envie, aujourd’hui, de sujets inutilement clivants. Cela n’a aucune importance. En ce qui me concerne, personnellement, il ne s’agit pas de proposer d’effacer le nom Zikisso, au motif qu’une sous-préfecture le porte (sacrilège!)… mais au contraire. Je propose qu’il faut y accoler le vocable: “CENTRE” parce qu’il s’agit effectivement de notre centre historique… Cela dit, ce n’est pas cette simple suggestion qui pourra concrètement changer la condition quotidienne des parents. Cela veut dire que nous devons penser à ouvrir d’autres pistes avec nos présidents dont tu es, en leur apportant tout notre soutien, avec sincérité, et fraternellement… Ta mission actuelle n’est pas facile et je souhaite que Que Dieu te donne la force pour avancer courageusement… Je me tiens à ta disposition pour toute question utile, éventuellement. Lagô gnè tèté! Ablé Suku.

Lohore Sabatoh

20 décembre 2017 at 0 h 30 min

Merci pour cette grande observation. Mais dans tous les cas il nous faudra un débat dans cette histoire car sur internet les gens prennent un débat comme vouloir la peau de quelqu’un. Au débat chacun aura son point de vue convaincante pour l.histoire de notre région ZIKISSO. C’est très important.

Tébi Ablé Joachim

20 décembre 2017 at 19 h 24 min

Merci au “Doyen des Doyens” (Sabatoh). La proposition sera suivie. Depuis longtemps, dans la région, les gens en sont restés à se tirer inutilement dans les pattes (mais il n’y a pas que chez-nous que les choses se passent ainsi), et souvent pour des questions bénignes. Or, il n’y a absolument rien d’intéressant dans cette façon mesquine d’agir… Ce que j’envisage, moi, et je crois avoir largement les moyens de le réussir, c’est de DONNER UNE VRAIE IDENTITÉ CULTURELLE à la région, récréer son UNITÉ HISTORIQUE afin de mieux la situer face aux nouveaux défis qui se présentent à nous tous. Lesquels? Ah, ils sont nombreux! C’est pourquoi, nous ne devons pas nous perdre dans la vanité, mais apprendre à rester solidaires, dans un esprit fraternel. Merci encore, Doyen. PAIX ET AMOUR FRATERNEL CHEZ LES ZIKIE. Bonne nuit. Ablé Suku.

Jean Patrice Djago

20 décembre 2017 at 0 h 29 min

Bonsoir Professeur, je suis fort surpris que tu qualifies aujourd’hui un sujet que tu portes depuis 2013 d’inutilement clivant. Si je t’ai bien compris, tu sais très bien que ce sujet est inutilement clivant et tu le portes? Car, je n’ai réagi qu’à ce que tout le monde dit. Si une idée n’a aucune importance, on ne la propage pas. Je suis ravi que tu reconnaisses que Zikisso est notre centre historique. Mais, j’ajouterai qu’on ne dénature pas un centre historique, on le protège. Je conviens avec toi que toute mission dans les conditions actuelles est extrêmement difficile. Mais, avec l’aide de Dieu on trouvera un chemin. fraternellement, Jean Patrice DJAGO dit Gato Jean

Tébi Ablé Joachim

20 décembre 2017 à 20 h 38 min

Président! Comment vas-tu? Ces derniers temps, j’ai eu du mal à t’avoir au téléphone, je cherchais à prendre conseil… L’Eté dernier, j’ai fait partir les Zikié de Ziki-diès à Zikisso. Je ne pouvais pas les envoyer partout. Alors, je leur ai fait découvrir notre “Centre historique”. Ils avaient les larmes aux yeux. C’est dire que, NON, ce présent sujet, absolument important, que je porte depuis 2013 n’est pas du tout clivant, au contraire. C’est pour cela que je précise bien que “je ne sais pas ce que disent les autres”…mais qu’ils sachent que “personne n’a envie, aujourd’hui, de sujets inutilement clivants”. Je parle donc en guise de supposition, mais à eux, et c’est un souhait de ma part… Notre “Centre historique”? Mais je suis le premier à en réveiller l’histoire de façon très sérieuse comme tout le monde entier le constate et c’est la meilleure façon de le protéger… Un deuxième livre sur le sujet, achevé depuis 2 ans, sera bientôt publié… Emmanuel Terray qui m’a passé le flambeau (s’amuse-t-il à dire) va certainement préparer une préface… Pour terminer, je parle de difficulté parce qu’on ne sait pas toujours apporter de la solidarité à celui que l’on élit, et c’est dommage. Que Dieu te donne de la persévérance… Bien fraternellement. Bonne journée. Ablé Suku.

Gnadou Dano Zady

20 décembre 2017 à 19 h 42 min

Merci effectivement au Doyens des doyens Lohore Sabatoh pour sa sage proposition de nous retrouver autour d’une table fraternelle afin de nous pencher sans exception ni exclusion aucune à l’avenir radieux de notre Kôssou gbédey natal. Nous soumettons cette proposition au président des Djikiyeu de France, Gazale Lobe à qui j’adresse mes salutations fraternelles. Amour, Gloire et Beauté à Djikidjôh!

Gato Jean

20 décembre 2017 à 23 h 22 min

Bonsoir Professeur, je ne crois pas du tout tirer dans les pattes de qui que ce soit. Dire qu’on ne change pas le nom d’une ville sans consulter ses habitants n’est pas du tout mesquin. C’est selon moi un sujet d’une grande importance pour tous.

Par ailleurs nous savons très bien que vous avez à disposition de larges moyens de réussir ce que vous voulez. Je demande tout simplement que ces moyens ne soient pas une occasion de mépriser les autres. Nous nous devons respect mutuel.

Quant à l’identité culturelle, il n’y en a pas de vraie ni de fausse. Elle est interactions entre les populations. Ce qui suppose discussions et débats.
Que Dieu te garde.

maimouna gnadou

21 décembre 2017 à 18 h 10 min

gbomadaco, wadjokba, djikié, djikié mon.né djikié kbôlé djikidjô. A entendre tous ces propos, je suis fière d’être zikiste. c’est-à-dire qu’il y a des gens à djikidjô sur qui compter désormais. Il est bien de montrer des limites à ces administrateurs fautifs. Mais, sachez que l’on se sert toujours de la division pour régner surtout en politique.
Alors faisons très attention. Dialoguer, c’est chercher à se comprendre. Nous avons eu trois s/préfectures alors comment les développer? Restons tous dans la fraternité avec un amour divin. lorsqu’on est intelligent c’est pour créer, et construire: et non détruire ou diviser. Unissons-nous dans la fraternité, frères et sœurs pour que l’esprit de nos parents nous protège!
Merci. Maimouna Gnadou.

 Alain Ouréga GOBLE

21 décembre 2017 at 19 h 35 min

Les spécialistes en ces matières (administration, découpage territorial, linguistique, sociologie, histoire, etc…) nous éclairerons surement lors de vrais débat publics intellectuels afin de guider notre acceptation de telle ou telle dénomination. Les réseaux sociaux ne sont que des plateformes d’expression de nos émotions. Nous devons relever les défis de la gestion du département à venir (si proche) comme nous avons relevé le défis de la gestion de nos sous-préfectures. Quand nous aurons le département, il faudra mener au plus tôt le débat sur la dénomination de la région pour l’épuiser le plus rapidement possible. Ce débat concernant le département aurait dû être épuisé depuis l’érection de la première sous-préfecture. Pour ma part, je constate que notre territoire sociologique regorge de potentialités sur tous les plans. Au-delà des petits clivages (qu’on pourrait juger de “mesquins” à souhait), nous devons penser à la synergie des efforts vu notre interdépendance et les défis communs de développement que nous avons à relever. Alors le département sera plus fort. Il engendrera un ou de nouveaux départements. Vous parents vous ont légué une sous-préfecture. Vous nous léguer 3 sous-préfectures et un département. Notre devoir est de léguer une région, plusieurs département et plusieurs sous-préfectures à nos enfants. Donnez-nous l’opportunité de vous faire ce serment en nous conviant à des débats qui élèvent, qui stimulent à l’action, qui tissent les toiles de la cohésion, de la collaboration fraternelle. Si nous nous reconnaissons d’un ancêtre commun qui était fédérateur alors pour sa mémoire et pour la mémoire de vos pères et nos grand-pères soyons des êtres de paix et d’amour éloignant de nous les occasions de frustrations et de conflit. Votre fils, petit-fils, arrière petit-fils et frère qui vous aime!

 

32 Commentaires

32 Comments

  1. Tébi Ablé Joachim

    Tébi Ablé Joachim

    19 décembre 2017 at 23 h 11 min

    BONJOUR ET MERCI A ZIKISSO.COM

    Bonjour à Zikisso.com, à notre grand site. Je lirai plus tranquillement le texte, mais je profite de ma petite pause pour faire, déjà, cette petite introduction, en me fiant juste au titre…

    Peut-être qu’il existe d’autres considérations que je ne connais pas, mais je m’exprime toujours sur cette question, du point de vue purement historique et politique, uniquement…. Si certains de nos frères disent : “Grand Ziki”, c’est justement parce que nous sommes face à une confusion, née de la colonisation. Et ils voudraient bien la contourner. Figurez-vous que les habitants de Makobéri, par exemple, qui se rendent au cabinet du Maire Djédjé Ziahourou (c’est l’unique de la région, pour l’instant) disent, aujourd’hui : Nous allons à Zikisso ? Confusion extrême !
    Et pourtant, tous ceux qui sont nés dans la région savent très bien que le nom Zikisso, c’est celui de nos 42 villages réunis ou non ? LA REPONSE, C’EST OUI. Les habitants de Makobéri, Blihiri, Djidji et Déblé, Godou, Digako, Kadeko, Krikpoko, Gagoré, etc. sont-ils de Zikisso ou non ? LA REPONSE, C’EST OUI.

    C’est moi qui, au nom de notre histoire ancestrale commune propose l’appellation : “Zikisso-centre” depuis 2013, depuis l’intronisation du chef central de Zikisso, à Douseba, devant le préfet du Lôh-Djiboua… M’ayant reçu, par la suite avec le chef central de Zikisso, il me dit que l’on ne pouvait s’opposer à la volonté de la population de Zikisso si cela lui paraissait juste…

    Vu qu’en 1908-10, le Capitaine Richard a fait appeler le site colonial de Lahaglô ou gboho, Zikisso (ce qui est une erreur et je n’arrête de le démontrer), vu que notre toute première sous-préfecture a déjà hérité de ce nom commun à lui tout seul, alors, je propose que l’on y ajoute le mot “CENTRE” comme “CENTRE HISTORIQUE”. Et il s’agit effectivement du centre historique de notre région de Zikisso. Ainsi, le nom Zikisso continuerait de désigner la région elle-même qui est celle des 42 villages anciens comme c’est le cas depuis sa création par Gnagbo Ziki; et ”Zikisso-centre” désignerait notre première grande ville… Le disant ainsi, je ne le fais jamais contre quelqu’un, mais au nom de notre histoire ancestrale. Les colons ont commis une erreur à ce sujet, certes, mais j’estime que nous tous, nous avons largement la capacité de la rectifier… Cela dit, même si ma proposition ne passe, cela n’empêchera pas la région de Zikisso de se développer (c’est en somme le plus important), et d’exister, surtout…

    AMOUR FRATERNEL ET PAIX CHEZ LES ZIKIE.
    Bonjour à Zady et à Gnagbè.
    Ablé Suku.

    • Richard Nass

      Richard Nass

      19 décembre 2017 at 23 h 19 min

      Je voudrais dire merci au Président Jean Patrice Djago pour le développement qu’il vient de faire concernant le débat sur les nouvelles appellations que l’on veut coller au futur département administratif et non la région administrative de Zikisso. Zikisso sera bientôt érigé en département comprenant les sous préfectures de Zikisso, de Djidji et de Gagoré. Un département n’est pas une région, la région regroupe au moins deux départements en Côte d’ivoire. Alors le département de Zikisso s’appellera automatiquement ZIKISSO, car les nouvelles sous préfectures qui viennent d’être créées font partie intégrante de Zikisso. Les exemples sont légion, département de Lakota, département de Divo, département de Gagnoa, …. qui comprennent au trois à quatre sous préfectures. Il faut que nos frères sachent raisons gardées pour réfléchir plutôt comment développer nos zones administratives dans la parfaite cohésion et fraternité au lieu de chercher des changements de nom qui ne feront que vers le bas. Chaque zikiyo, sait désormais là où il doit aller faire son extrait de naissance, car l’administration s’est rapprochée des uns et des autres, c’était le souhait de tous. Maintenant, il faut réfléchir développement dans dans la complémentarité et non dans la division. Salutations aux Zikiés du monde.

      • Moses Akanou DE Djidji

        Moses Akanou DE Djidji

        19 décembre 2017 at 23 h 24 min

        La Haute Volta est DEVENUE Le Burkina Faso..Le Grand Zaire Monbutu Sesse se ko est Devenu La RDC…et les exples sont Legion ds le Monde..Moi je dis, je persiste et Je Signe pour dire que ces differents changements de noms ne font pas de ces pays Les plus developpes d’Afrique et du Monde…Que La Region s’appelle Gd-Ziki ( Et C’est mon Voeu ) , Et que l’ancien chef-lieu s’appelle aujourd’hui Ziki Centre a cause de la Nvlle Configuration de la Region ( de 1 a 3 S/P)- Dites nous quel est Le Probleme…Nous appartenons Tous a la meme Communaute Ziki..ou Zikies de Cote d’Ivoire.. Et Partout ds le Monde , Les colons ont commis des Erreurs d’appelation et/Ou de Frontieres (Comme partout ailleurs )…Une meme ethnie peut appartenir a 2 pays differents par la seule faute des Colons…Diantre ,ne Sommes-nous pas Capables de nous mettre mettre au dessus de nos ptes Considerations intestinales ds Le ZIKI.?? Ne Connaissons donc nous pas Notre Histoire commune ds Le Gd Ziki Ou ds Le Ziki.? En Verite, Vouloir que La Region s’appelle demain Zikisso- du nom de l’ une des 3 S/P est Une insulte a la Conscience commune. Moi Moise LOBE LEGBO de DEBLE a DJIDJI , Je suis d’abord Debeyoh , Puis Djidjiyoh avant d’etre Djikiyoh ou Zikiyoh ,0u Zikizoh Na Gnon (a cause de notre Histoire commune..) – Mais je ne suis pas de Zikisso S/P…Cela est aussi Clair que L’ eau de Roche…Arretons d’ajouter de la confusion a la confusion et Reparons nous meme avec notre intelligence, l’Erreur des Colons qui ne savaient Rien , Oui RIEN de Notre Histoire…Et Honte a nous si nous ne pouvons pas mieux faire que Nos Peres… Fraternellement…!!!

  2. Gnakpa Martin Abale

    Gnakpa Martin Abale

    19 décembre 2017 at 23 h 30 min

    Disons simplement GRAND ZIKI.

  3. Gnazale Gnazale

    Gnazale Gnazale

    19 décembre 2017 at 23 h 35 min

    Merci Docteur pour la précision. En la matière, il faut toujours un ou des gardien(s) de temple. Vous en êtes déjà un.
    La masse n’a pas toujours raison. Il en est de même pour l’élite. La situation actuelle de zikisso comme vous l’introduisez si bien est un sujet à reflexion. Heureusement, la décentralisation de notre pays nous a confié sa direction. Une conférence entre le directeur de ladite structure, les chefs coutumiers et les chercheurs de zikisso,peu importe leurs domaines serait la bienvenue. En effet,du moment où la région du sud-bandaman est rectifié par LÔH-DJIBOUA, si historiquement et scientifiquement, votre vision se justifie je crois que l’on peut toujours rectifier.
    Je pense qu’aucun territoire n’est à l’abri du changement. Porter le nom comme le voudrait notre histoire serait une rectification judicieuse si et seulement si, je le répète, les fondements historique et scientifique corroborent cette vision.
    Dores et déjà, pour ma part, je voudrais bien lire votre publication dont j’entends tant parler.

    • Moses Akanou DE Djidji

      Moses Akanou DE Djidji

      19 décembre 2017 at 23 h 40 min

      Jeune Espoir de Ziki , Je t’offre le Fantastique livre….ooh que dis-je , Je t’offre La Bibliotheque historique du Ziki et du peuple Dida du Dr ABLE Suku de ZIKISSO a mon arrivee en Ete au Bled.. Je te suis de tres Pres ds tes ecrits et tu le Merites..Juste un peu de Patience…Ok..!! Je prends L’auteur a Temoin…!!

  4. Moses Akanou DE Djidji

    Moses Akanou DE Djidji

    19 décembre 2017 at 23 h 48 min

    Moses Akanou DE Djidji Jeune Espoir de Ziki , Je t’offre le Fantastique livre….ooh que dis-je , Je t’offre La Bibliotheque historique du Ziki et du peuple Dida du Dr ABLE Suku de ZIKISSO a mon arrivee en Ete au Bled.. Je te suis de tres Pres ds tes ecrits et tu le Merites..Juste un peu de Patience…Ok..!! Je prends L’auteur a Temoin…!!

  5. Richard Nass

    Richard Nass

    19 décembre 2017 at 23 h 51 min

    Je voudrais dire merci au Président Jean Patrice Djago pour le développement qu’il vient de faire concernant le débat sur les nouvelles appellations que l’on veut coller au futur département administratif et non la région administrative de Zikisso. Zikisso sera bientôt érigé en département comprenant les sous préfectures de Zikisso, de Djidji et de Gagoré. Un département n’est pas une région, la région regroupe au moins deux départements en Côte d’ivoire. Alors le département de Zikisso s’appellera automatiquement ZIKISSO, car les nouvelles sous préfectures qui viennent d’être créées font partie intégrante de Zikisso. Les exemples sont légion, département de Lakota, département de Divo, département de Gagnoa, …. qui comprennent au moins trois à quatre sous préfectures. Il faut que nos frères sachent raisons gardées pour réfléchir plutôt comment développer nos zones administratives dans la parfaite cohésion et fraternité au lieu de chercher des changements de nom qui ne feront que nous tirer vers le bas. Chaque zikiyo, sait désormais là où il doit aller faire son extrait de naissance, car l’administration s’est rapprochée des uns et des autres, c’était le souhait de tous. Maintenant, il faut réfléchir développement dans dans la complémentarité et non dans la division. Salutations aux Zikiés du monde.

    • Moses Akanou DE Djidji

      Moses Akanou DE Djidji

      19 décembre 2017 at 23 h 54 min

      Et comment s’appelle alors La S/P de Zikisso.? Mais Bon…Tout est Une question de Depassement et d’harmonie… Adviendra donc ce qui se Produira.. Un Developpement , ce sont des Acteurs et non Le Nom…Doit-on donc clore Le Debat..?? Que ceux qui ont les Oreilles pour Entendre, Entendent..!!

  6. Richard Nass

    Richard Nass

    19 décembre 2017 at 23 h 58 min

    La sous préfecture de Zikisso, gardera bel et bien le même nom et rien ne prête à confusion. Il existe bien les sous préfectures de Gagnoa, de Divo, Lakota, Daloa …..qui demeurent en même temps les chefs-lieu de département, c’est comme ça que fonctionne l’administration ivoirienne mon frère Akanou DE Djidji

  7. Olive Eleonore Sable

    Olive Eleonore Sable

    20 décembre 2017 at 0 h 02 min

    Je pense bien qu’ on pouvais simplement appeler Zikisso mairie , Gnawledou

    • Richard Nass

      Richard Nass

      20 décembre 2017 at 0 h 06 min

      Ma soeur, ce débat, à mon sens n’a pas sa raison d’être. Ce sont nos frères de Djidji qui veulent réveiller les dissensions obsolètes qui concernaient la lutte pour l’obtention de la première s/p entre le Ziki Nord Actuelle s/p de Djidji et le Ziki Sud actuelle s/p de Zikisso.
      Ziki Nord s’étendait de grand Gnagbré jusqu’à Kadéko en passant par Brihiri
      Ziki Sud prenait en compte tout le reste de Dougoudougouri (actuel Douseba) en passant par Gnawlèdou, Zatoboua, Gagoré jusqu’à Digako . Juste pour la petite histoire pour vous les jeunes.

  8. Richard Nass

    Richard Nass

    20 décembre 2017 at 0 h 04 min

    Ma soeur, ce débat, à mon sens n’a pas sa raison d’être. Ce sont nos frères de Djidji qui veulent réveiller les dissensions obsolètes qui concernaient la lutte pour l’obtention de la première s/p entre le Ziki Nord Actuelle s/p de Djidji et le Ziki Sud actuelle s/p de Zikisso.
    Ziki Nord s’étendait de grand Gnagbré jusqu’à Kadéko en passant par Brihiri
    Ziki Sud prenait en compte tout le reste de Dougoudougouri (actuel Douseba) en passant par Gnawlèdou, Zatoboua, Gagoré jusqu’à Digako . Juste pour la petite histoire pour vous les jeunes.

  9. Gnadou Dano Zady

    Gnadou Dano Zady

    20 décembre 2017 at 0 h 08 min

    Hé Kbèley Djikiyeu Yah!!! Je vous remercie au nom de zikisso.com de mener ce vrai débat avec circonspection et considération des uns et des autres. Bonne continuation dans la recherche d’un nouveau consensus pour l’amour et le développement de notre futur département.

  10. Gnazale Gnazale

    Gnazale Gnazale

    20 décembre 2017 at 0 h 12 min

    Si les uns les autres allaient chez Ziki, c’est parce qu’il était sûrement rassembleur et juste.
    Que son ombre plane dans les échanges. Usons de qualités telles que: la logique, l’éloquence, la considération.
    Derrière les commentaires, se cachent des fils et filles de Ziki qui, demain se rencontreront et devront se regarder fraternellement.
    Vive la courtoisie, la jeunesse vous regarde.

  11. Olive Eleonore Sable

    Olive Eleonore Sable

    20 décembre 2017 at 0 h 14 min

    Bien dit

  12. Tébi Ablé Joachim

    Tébi Ablé Joachim

    20 décembre 2017 at 0 h 15 min

    Merci Richard, Olive,Gnazale. Je sais bien qu’un département n’est pas une région. Mais, ici, j’emploie l’expression de “région de Zikisso” au sens historique et purement sociologique. Mais si le département arrive un jour, je serai, évidemment, du côté de ceux qui proposeront le nom (département de) Zikisso avec: Zikisso-centre, Djidji et Gagoré. Bonne nuit.

  13. Moses Akanou DE Djidji

    Moses Akanou DE Djidji

    20 décembre 2017 at 0 h 16 min

    Merci Dr ABLE Suku de ZIKISSO et bien cher aine pour ton habituel Eclairage…Attendons donc de Voir..D

  14. Lohore Sabatoh

    Lohore Sabatoh

    20 décembre 2017 at 0 h 17 min

    Professeur, c’est très passionnant que cette histoire intéresse plus d’un Ziki. De ma part je souhaiterais qu’il ait un grand débat pour se comprendre car sur Facebook les gens prennent un débat comme vouloir la tête de qu’un. C’est une histoire très intéressante et nous serons présent pour mirux comprendre. Merci

  15. Vester Akra

    Vester Akra

    20 décembre 2017 at 0 h 18 min

    J ai eu l occasion d ecouter le dr able pour la 1 ere à ageca alors qu il presidait une reunion de la diaspora .suis tombé sous le charme des propos liminaires d un passionné de mon ziki natal .un discours fascinant mais surtout préventif. Le constat est là si nous ne prenons garde nous verrons la grande region de zikisso reduit en un ptit espace .merci docteur

  16. Tébi Ablé Joachim

    Tébi Ablé Joachim

    20 décembre 2017 at 0 h 20 min

    Merci Moses, Merci Vester. Je ne donne que le peu que je peux.

  17. Francia Honon

    Francia Honon

    20 décembre 2017 at 0 h 21 min

    Bon débat merci

  18. Tébi Ablé Joachim

    Tébi Ablé Joachim

    20 décembre 2017 at 0 h 22 min

    Bonsoir président! Je ne sais pas ce que disent les autres, maispersonne n’a envie, aujourd’hui, de sujets inutilement clivants. Cela n’a aucune importance. En ce qui me concerne, personnellement, il ne s’agit pas de proposer d’effacer le nom Zikisso, au motif qu’une sous-préfecture le porte (sacrilège!)… mais au contraire. Je propose qu’il faut y accoler le vocable: “CENTRE” parce qu’il s’agit effectivement de notre centre historique… Cela dit, ce n’est pas cette simple suggestion qui pourra concrètement changer la condition quotidienne des parents. Cela veut dire que nous devons penser à ouvrir d’autres pistes avec nos présidents dont tu es, en leur apportant tout notre soutien, avec sincérité, et fraternellement… Ta mission actuelle n’est pas facile et je souhaite que Que Dieu te donne la force pour avancer courageusement… Je me tiens à ta disposition pour toute question utile, éventuellement. Lagô gnè tèté! Ablé Suku.

    • Jean Patrice Djago

      Jean Patrice Djago

      20 décembre 2017 at 0 h 29 min

      Bonsoir Professeur, je suis fort surpris que tu qualifies aujourd’hui un sujet que tu portes depuis 2013 d’inutilement clivant. Si je t’ai bien compris, tu sais très bien que ce sujet est inutilement clivant et tu le portes? Car, je n’ai réagi qu’à ce que tout le monde dit. Si une idée n’a aucune importance, on ne la propage pas. Je suis ravi que tu reconnaisses que Zikisso est notre centre historique. Mais, j’ajouterai qu’on ne dénature pas un centre historique, on le protège.Je conviens avec toi que toute mission dans les conditions actuelles est extrêmement difficile. Mais, avec l’aide de Dieu on trouvera un chemin. fraternellement Jean Patrice DJAGO dit Gato Jean

      • Tébi Ablé Joachim

        Tébi Ablé Joachim

        20 décembre 2017 at 20 h 38 min

        Président! Comment vas-tu? Ces derniers temps, j’ai eu du mal à t’avoir au téléphone, je cherchais à prendre conseil… L’Eté dernier, j’ai fait partir les Zikié de Ziki-diès à Zikisso. Je ne pouvais pas les envoyer partout. Alors, je leur ai fait découvrir notre “Centre historique”. Ils avaient les larmes aux yeux. C’est dire que, NON, ce présent sujet, absolument important, que je porte depuis 2013 n’est pas du tout clivant, au contraire. C’est pour cela que je précise bien que “je ne sais pas ce que disent les autres”…mais qu’ils sachent que “personne n’a envie, aujourd’hui, de sujets inutilement clivants”. Je parle donc en guise de supposition, mais à eux, et c’est un souhait de ma part… Notre “Centre historique”? Mais je suis le premier à en réveiller l’histoire de façon très sérieuse comme tout le monde entier le constate et c’est la meilleure façon de le protéger… Un deuxième livre sur le sujet, achevé depuis 2 ans, sera bientôt publié… Emmanuel Terray qui m’a passé le flambeau (s’amuse-t-il à dire) va certainement préparer une préface… Pour terminer, je parle de difficulté parce qu’on ne sait pas toujours apporter de la solidarité à celui que l’on élit, et c’est dommage. Que Dieu te donne de la persévérance… Bien fraternellement. Bonne journée. Ablé Suku.

    • Lohore Sabatoh

      Lohore Sabatoh

      20 décembre 2017 at 0 h 30 min

      Merci pour cette grande observation. Mais dans tous les cas il nous faudra un débat dans cette histoire car sur internet les gens prennent un débat comme vouloir la peau de quelqu’un. Au débat chacun aura son point de vue convaincante pour l.histoire de notre région ZIKISSO. C’est très important.

      • Tébi Ablé Joachim

        Tébi Ablé Joachim

        20 décembre 2017 at 19 h 24 min

        Merci au “Doyen des Doyens” (Sabatoh). La proposition sera suivie. Depuis longtemps, dans la région, les gens en sont restés à se tirer inutilement dans les pattes (mais il n’y a pas que chez-nous que les choses se passent ainsi), et souvent pour des questions bénignes. Or, il n’y a absolument rien d’intéressant dans cette façon mesquine d’agir… Ce que j’envisage, moi, et je crois avoir largement les moyens de le réussir, c’est de DONNER UNE VRAIE IDENTITÉ CULTURELLE à la région, récréer son UNITÉ HISTORIQUE afin de mieux la situer face aux nouveaux défis qui se présentent à nous tous. Lesquels? Ah, ils sont nombreux! C’est pourquoi, nous ne devons pas nous perdre dans la vanité, mais apprendre à rester solidaires, dans un esprit fraternel. Merci encore, Doyen. PAIX ET AMOUR FRATERNEL CHEZ LES ZIKIE. Bonne nuit. Ablé Suku.

        • Gnadou Dano Zady

          Gnadou Dano Zady

          20 décembre 2017 at 19 h 42 min

          Merci effectivement au Doyens des doyens Lohore Sabatoh pour sa sage proposition de nous retrouver autour d’une table fraternelle afin de nous pencher sans exception ni exclusion aucune à l’avenir radieux de notre Kôssou gbédey natal. Nous soumettons cette proposition au président des Djikiyeu de France, Gazale Lobe à qui j’adresse mes salutations fraternelles. Amour, Gloire et Beauté à Djikidjôh!

        • Gato Jean

          20 décembre 2017 at 23 h 22 min

          Bonsoir Professeur, je ne crois pas du tout tirer dans les pattes de qui que ce soit. Dire qu’on ne change pas le nom d’une ville sans consulter ses habitants n’est pas du tout mesquin. C’est selon moi un sujet d’une grande importance pour tous.

          Par ailleurs nous savons très bien que vous avez à disposition de larges moyens de réussir ce que vous voulez. Je demande tout simplement que ces moyens ne soient pas une occasion de mépriser les autres. Nous nous devons respect mutuel.

          Quant à l’identité culturelle, il n’y en a pas de vraie ni de fausse. Elle est interactions entre les populations. Ce qui suppose discussions et débats.
          Que Dieu te garde.

  19. maimouna gnadou

    21 décembre 2017 at 18 h 10 min

    gbomadaco, wadjokba, djikié, djikié mon.né djikié kbôlé djikidjô. A entendre tous ces propos, je suis fière d’être zikiste. c’est-à-dire qu’il y a des gens à djikidjô sur qui compter désormais. Il est bien de montrer des limites à ces administrateurs fautifs. Mais, sachez que l’on se sert toujours de la division pour régner surtout en politique.
    Alors faisons très attention. Dialoguer, c’est chercher à se comprendre. Nous avons eu trois s/préfectures alors comment les développer? Restons tous dans la fraternité avec un amour divin. lorsqu’on est intelligent c’est pour créer, et construire: et non détruire ou diviser. Unissons-nous dans la fraternité, frères et sœurs pour que l’esprit de nos parents nous protège!
    merci. Maimouna Gnadou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top