Actualités

Les législatives à Zikisso

Zatchi abya, président de Djidji sous-préfecture en France.

Zatchi abya, président de Djidji sous-préfecture en France.

Bonjour à tous,

Permettez moi chers parents de m’adresser à vous en ce moment de l’actualité concernant nos différents candidats au poste de député dans notre chère zikisso. En effet, Les prétendants à ce poste de député sont tous en campagne dans cette partie de la Côte d’Ivoire. Je loue véritablement leur courage et leur bonne volonté de se mettre au service de nos parents. Merci déjà à toutes ces personnes qui veulent ajouter leur pierre à l’édifice.

Chers frères et soeurs, candidats et candidates cette course à ce poste de député ne doit pas vous “aveugler”. Oui, je le dis parce que nous voulons avoir droit à un débat d’idée venant de vous; un débat autour d’un programme que chacun pourra nous présenter. Nous voulons que vous nous démontrez que vous êtes à la hauteur de mener à bien le travail qui vous sera confié demain.

Voilà ce que nous vous demandons. Arrêtez donc d’utiliser le mauvais ton les uns contre les autres. Chers candidats, un sms intitulé “SOS” circule actuellement sur facebook: ce message nous parle du comportement peu catholique de certains candidats.

Chers parents par le biais des directeurs de campagne, je voudrais bien m’adresser à nos différents candidats en leur demandant d’utiliser le bon ton car notre région a trop souffert du mauvais comportement de ses propres enfants. Ils écrivent toujours les uns contre les autres. Ils dénigrent leurs frères à longueur de journée on ne sait pour quelle raison et pour quel résultat.

Zikisso est en retard, voilà ce qui devrait être notre préoccupation majeure à nous tous: universitaires, ouvriers balayeurs de rue, cordonniers, planteurs, chauffeurs… nous sommes tous appelés à servir notre région chacun selon ses capacités. On peut entasser des diplômes dans sa besace et ne pas être capable de diriger un peuple. Quiconque se croirait supérieur aux autres fait fausse route en ce moment.

Je vous rappelle encore, vous les candidats à ces législatives que l’eau a coulé sous le pont, les temps ont changé, il faut donc utiliser le bon ton dans cette campagne car l’on vous regarde. Ces comportements destructeurs de notre région ne seront plus acceptés. Nous allons nous organiser à cet effet pour défendre l’image de Zikisso dans toute sa dimension. Que le seigneur vous accompagne dans vos rencontres avec nos parents. Paix et joie à vous tous.

Armel-Thomas Abya

Armel-Thomas Abya, Président de Djidji sous-préfecture.

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top