Actualités

Bonjour chers parents, amis et connaissances

Avant tout propos, je renouvelle mes condoléances à toutes et à tous.

Suite aux différentes publications du frère Alain Zadi Djegoue relatives aux décès de notre doyen Joachim Tayoro, je voudrais d’abord lui dire merci de ce qu’il s’évertue à faire comprendre les faits aux uns et aux autres. Merci également à lui pour tout son temps qu’il consacre à cet épisode malheureux.

En effet, notre communauté Ziki qui tient au respect de la dignité de son peuple s’est donnée les moyens de sa politique en s’organisant en associations qui devraient nous représenter en toute circonstance.

Chers parents, depuis un moment, je constate que nous nous plaisons dans un désordre total qui ne dit pas son nom. Il faut qu’on change pour notre bien et celui de nos peuples.

Je voudrais dire à tout un chacun que je ne me suis jamais dressé contre personne qui serait désignée à organiser la veillée de notre doyen Joachim Tayoro qui fut un père, un frère, un oncle, un cousin à nous tous. Je ne le dispute pas non plus et je ne cherche pas à m’exhiber bon organisateur de veillée. Mais je respecte l’âme de ce grand bâtisseur qui a permis que notre sous-préfet ait un logement à Djidji.

Ceci étant, ce grand homme tombé, j’ai promptement donné la nouvelle à la communauté Ziki de France et ensuite à notre sous-préfet parce qu’on venait de perdre un Homme, un grand Homme. Je crois avoir rempli ce devoir en tant que président de Djidji Sous-prefecture France.

Quant à la suite de l’événement, c’est en collaboration avec les parents du défunt que nous devrions conduire les actions. Mais ces proches ont décidé autrement. c’est leur droit. Moi, Armel-Thomas Zatchi, je voudrais que les choses se disent telles qu’elles se présentent. Je n’aime pas l’hypocrisie. malheureusement, elle nous pourrit la société.

Chers parents, ici à Paris et partout ailleurs, afin que toute personne réponde à une invitation en temps et en heure, elle est avertie plusieurs jours auparavant. A ma grande surprise, aujourd’hui 15/09/18 à 15 heures, un proche parent du défunt me joint au téléphone pour m’inviter à la rencontre des Zikié de France dont je n’ai reçu de message (SMS) et qui a lieu à 17 heures. A cet appel, je n’ai pas répondu présent parce que j’avais déjà une occupation qui ne m’autorisait pas de tout plaquer et de partir à cette rencontre.

Je voudrais ici rassurer tous mes frères et soeurs de ma disponibilité pour les honneurs à rendre à notre doyen Joachim Tayoro. Sortons de nos bulles claniques qui nous maintiennent sur place.

Dieu nous bénisse.
Que l’âme de notre doyen repose en paix.

Armel-Thomas Zatchi, président de Djidji s/p France.

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top