Actualités

Le bicéphalisme Djikiyeu, suite et fin

J’ai démontré dans les deux précédents articles, Le bicéphalisme comportemental Djikiyeu et Le bicéphalisme Djikiyeu, comment il était salutaire de briser les chaînes de l’hypocrisie fraternelle de l’auto-dérision voire l’autodestruction qui nous maintient dans l’enceinte d’un système impitoyable de destruction massive des Djikiyeu. Et comment il est primordial d’en sortir aujourd’hui car ceux qui ne l’auront pas compris et accepté continueront d’en souffrir. Il est à noter que le bicéphalisme n’est pas propre uniquement au Djikiyeu, seulement ceux qui l’ont adopté ont fait indéniablement des progrès énormes dont nous bénéficions aujourd’hui, à quelques dégrés divers, des fruits, selon l’endroit où nous vivons.

Le bicéphalisme Djikiyeu en action actuellement à Djidji.

Un fait attire présentement notre attention, de la plus haute importance, l’élection contestée du président des jeunes de la sous-préfecture de Djidji. Si nous n’appliquons pas la théorie du bicéphalisme Djikiyeu, aucune solution ne sera possible en l’état actuel des choses, tant cette afffaire pue le politic crisis ou le spiritisme politique. Déterminer les deux axes de conflit en présence, en savoir le motif et le mobile et nous aurons un début de résolution. Je ne m’y plongerai pas pour ne pas enlever toute autonomie et toute confiance à notre jeunesse adorée.

Cependant je leur offre la troisième voie, celle du consensus dynamique optant pour la hiérarchisation filiale de comportement social intégré à l’évolution de toute société qui se respecte dans l’amiabilité des humeurs conflictuelles et donc forcément contraires.

OUAGA Père et fils

Dans ce conflit statique, il me revient qu’il ait eu un regrettable quiproquo qui s’est transformé en péché originel comme il y a eu à notre niveau ici en France le même. Et oui, nos dieux tombent de plus en plus fréquemment sur la tête. D’où cette crise sociétale qui ne dit pas son nom.

De quoi a-t-il été question?

il paraît aujourd’hui dans cette affaire qui se déroule loin de nous à Abidjan, qu’une autre s’est déroulée sous nos yeux en juin 2015 où nous n’avions pas été  écoutés quand nous avions demandé le report des élections pour raison de deuil dans la maison Djidjiyeu. Le péché originel, jamais palpable puisqu’à l’origine, demeure toujours le gouvernail dans toute déterminante progression. Et patatras!

La sagesse commande qu’on revienne à l’origine pour apporter une quelconque correction à toute erreur. Ici, Je demande à notre jeunesse de faire mieux que nous en revenant très rapidement sous le Kpagwiyé ou Gbagbleyssou pour une  réelle résolution de la crise post-électorale dans la grande maison sous-préfectorale Djidji. Le point zéro est le télescopage des funérailles de notre cadre, frère, père, mari, oncle, cousin, éducateur, enseignant et regretté OUAGA DIAKALET DIT SASSIO avec les élections de jeunes qui se sont déroulées pendand le même week-end. Cela su surement et dit réellement voire sincèrement, je ne me rendrai pas complice d’une faute morale collective et ne saurai me reconnaître dans une jeunesse qui bafoue les principes élémentaires du respect dû aux morts et de la prise en compte de la douleur de leur famille profondément éplorée certainement.

SASSIO INHUMÉ, IL FAUT REVENIR AUX ÉLECTIONS ET MAINTENANT LES REPRENDRE DANS DE BONNES CONDITIONS.

Je n’en dirai pas plus car nous venons de confier la gestion de la crise post-électorale au président de la Mutuelle de développement de la sous-préfecture de Djidji. Cette lutte fratricide, entre des jeunes d’une même localité, se déroule dans sa sphère de compétence. Notre porte-parole, Djégoué Zadi Alain vient, à ce sujet, de produire un communiqué de presse en lien ici, Débat post-électoral de Djidji : la vérité sur la visite chez le président Dido Boga Armand et la position finale du trio médiateur. Nous souhaitons dans la recherche de l’intérêt général que la sagesse l’emporte dans le respect des et des autres, autour de notre président Dido Boga Armand.

Du bicéphalisme Djikiyeu, que pouvons-nous finalement conclure?

 

Article en cours de rédaction,
Veuillez repasser.

GNADOU Dano Zady

Le Président GNADOU Dano Zady, L’Indispensable Apôtre de la Paix.

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top