Actualités

Débat post-électoral de Djidji : la vérité sur la visite chez le président Dido Boga Armand et la position finale du trio médiateur

22 hParis

 

Le Président Dido Boga Armand entouré à sa droite par Kodo Éric Éclair et à sa gauche par Dago thierry

Les Faits:

Contrairement aux déclarations du président du comité d’organisation, la visite rendue au président Armand Dido n’avait pas pour ordre du jour le règlement du différend électoral, mais plutôt la future rencontre des jeunes du grand ziki avec tous les cadres de la région le 14 avril 2018 prochain au baron de yopougon, à l’initiative du président de cette jeunesse. L’absence du président Téa Nanégnon et les autres membres de la délégation sur cette photo est donc ni plus, ni moins, une manipulation de la part de son initiateur.

La question électorale, selon le président Armand Dido, n’a été abordée que de manière subsidiaire, et ce dernier a dit avoir sollicité le président Nanégnon pour la résoudre en appelant les deux parties à une assemblée. Le président de la jeunesse du grand ziki nous a dit avoir accepté volontiers de remplir ladite mission afin de ramener le calme dans la maison de la jeunesse de djidji sous- préfecture.
Toujours selon le président de la mutuelle de développement de djdji, il n’a jamais été question d’une quelconque certification en tant que telle de sa part, car cela suppose qu’il aurait signé un document à cet effet.

LA POSITION FINALE DE LA MEDIATION.

–Nous , trio médiateur volontaire de la diaspora,désapprouvons avec fermeté l’action de manipulation menée par le président Eric Kodo éclair.
-Demandons avec tout le respect que nous vouons à sa personne et à sa fonction , au président Armand Dido, de bien vouloir réunir les deux camps pour mettre fin au conflit, car non seulement lui et lui seul jouit de la neutralité incontestée à nos yeux dans cette affaire,étant donné que le président NAnégnon et les autres sont suspectés par les contestataires d”être complices du président du CO, mais cette affaire relève bel et bien de sa compétence et de sa responsabilité.

– Tout en les remerciant d’avoir accepté de régler le différend, nous en appelons aux frères et soeurs qui ne sont pas de djidji de bien vouloir s’abstenir de toute intervention, et ce, pour des raisons de souveraineté dont jouit notre sous- préfecture.-

En clair, nous pensons qu’un tel problème n’est pas insurmontable chez nous à djidji pour qu’on fasse appel à une instance extérieure.

-Demandons à nos jeunes de dominer leur orgueil pour accepter la décision qui sera prise par le président Armand Dido quelle qu’elle sera..

-Demandons enfin au président Eric Kodo Eclair de mettre fin à ses commentaires sur facebook qui sont de nature à aggraver la situation, parce que provocateurs.

Fait à Paris, le 1er avril 2018

Le trio médiateur.
1/Alain Zadi Djégoué (porte parole)
2/ Gnadou Dano Zady président du PIP et fondateur de zikisso.com
3/Armel-Thomas Zatchi, président des Djidjiyeu de France.

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top