Actualités

Pensée dominicale : Satan se cache dans les détails

En ce qui concerne la région Zikisso, où se trouverait les détails dans lesquels se cacherait Satan? Comment faudra-t-il traiter ces détails afin d’amorcer enfin le développement local qui nous tient beaucoup à cœur. Faudrait-il pour un meilleur traitement cibler uniquement Satan sans pour autant porter préjudice à l’existence des détails eux-même? Faille-t-il pour un meilleur soin exclure carrément les détails impactés en les traitant de satanisme ou au contraire, y transplanter des cellules souches de guérison?

C’est là la question!

Réponse : Satan se cache dans les détails, c’est donc dans ces détails-là qu’il faut le traiter. En quoi faisant? En y injectant des cellules divines de guérison.

Kokohoum Djapleu,

Accra,

 

1 Commentaire

1 COMMENTAIRE

  1. Alain Ouréga GOBLE

    Alain Ouréga GOBLE

    21 décembre 2017 at 19 h 35 min

    Les spécialistes en ces matières (administration, découpage territorial, linguistique, sociologie, histoire, etc…) nous éclairerons surement lors de vrais débat publics intellectuels afin de guider notre acceptation de telle ou telle dénomination. Les réseaux sociaux ne sont que des plateformes d’expression de nos émotions. Nous devons relever les défis de la gestion du département à venir (si proche) comme nous avons relevé le défis de la gestion de nos sous-préfectures. Quand nous aurons le département, il faudra mener au plus tôt le débat sur la dénomination de la région pour l’épuiser le plus rapidement possible. Ce débat concernant le département aurait dû être épuisé depuis l’érection de la première sous-préfecture. Pour ma part, je constate que notre territoire sociologique regorge de potentialités sur tous les plans. Au-delà des petits clivages (qu’on pourrait juger de “mesquins” à souhait), nous devons penser à la synergie des efforts vu notre interdépendance et les défis communs de développement que nous avons à relever. Alors le département sera plus fort. Il engendrera un ou de nouveaux départements. Vous parents vous ont légué une sous-préfecture. Vous nous léguer 3 sous-préfectures et un département. Notre devoir est de léguer une région, plusieurs département et plusieurs sous-préfectures à nos enfants. Donnez-nous l’opportunité de vous faire ce serment en nous conviant à des débats qui élèvent, qui stimulent à l’action, qui tissent les toiles de la cohésion, de la collaboration fraternelle. Si nous nous reconnaissons d’un ancêtre commun qui était fédérateur alors pour sa mémoire et pour la mémoire de vos pères et nos grand-pères soyons des êtres de paix et d’amour éloignant de nous les occasions de frustrations et de conflit. Votre fils, petit-fils, arrière petit-fils et frère qui vous aime!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top