RÉGION DE ZIKISSO

Gérontocratie à bas!

Voilà que sont passés les temps de la pose de la pensée. Ils sont maintenant venus les temps des attaques frontaux. Préparons-nous pour la bataille car personne ne sera épargnée dans l’intérêt de tous.


Gérontocratie à bas!

Définition : Gouvernement, domination d’un peuple, d’une société par les vieillards.


Nous avons une belle région avec de si belles potentialités et opportunités que nous ne cesserons jamais de nous poser cette question qui peut sembler une répétition et devenir par ce fait lassante : Pourquoi cette léthargie ?

Léthargie : Sommeil profond et prolongé dans lequel les fonctions de la vie semblent suspendues.

Parce que nous n’avons cesse de la répéter (cette question), la jeunesse consciente de notre chère Zikisso s’en est accaparée et aujourd’hui ses réflexions sont de vives interpellations pour nous tous. Cette jeunesse qui questionne et refléchit, il faut bien un jour lui trouver des réponses à même de la rassurer sur son sort.

En notre terre natale, quelles politiques de gestion de cette jeunesse nos leaders actuels nous proposent-ils ? Paysanne, citadine, illettrée ou non, cette jeunesse est notre futur. Ce que nous faisons de positif pour elle aujourd’hui ne pourra que nous être tous profitable dans le moyen et le long terme. C’est pour quoi il nous faut l’intégrer dans les stratégies de gestion de nos villages, de nos sous-préfectures et de notre commune.

Certes l’adage populaire dit qu’on ne peut faire le bonheur d’un individu contre sa volonté mais quel acte avons-nous fondamentalement posé pour responsabiliser notre jeunesse. Le schéma ancien de l’ENFANT ETERNEL (yôh) est révolu . Ce schéma ancien dans lequel la parole de l’enfant/jeune était systématiquement taxée d’effronterie quand il osait émettre une opinion en opposition avec celle de la gérontocratie. Il ne venait même pas à l’idée à ces têtes blanchies par les années de juger de la pertinence des propositions de l’enfant éternel.

Il y a aujourd’hui, il y a une jeunesse qui refuse cette infantilisation inopérante. Cette jeunesse revendique sa participation pleine et entière à la gestion de la cité (des cités). Et pourtant, il en restera de ces petits chiens galeux mus par l’avidité des gains faciles qui resteront scotchés à telle ou telle personne attendant que tombent des miettes de la table de cette gérontocratie mal inspirée, inconsciente du chemin périlleux sur lequel elle maintient sa jeunesse en cautionnant pour des raisons abjectes de “TONTON ETRENEL” les agissements de cette frange de notre jeunesse. L’histoire les mettra tous gérontocrates farfelus et jeunes inconscients au ban de notre société, de notre culture et de notre civilisation.

Parce que quand changent les temps, changent les hommes alors il faut que changent les modes et modèles de gestion de la communauté (des communautés). Ces changements ne peuvent se produire et être harmonieux que s’il y a une collaboration/coopération entre les “anciens” (atowah) et les “jeunes” (wouoh). Voila une ouverture hénologique sur la responsabilité collective face aux défis de développement d’une belle région avec de si belles potentialités et opportunités.

La confrontation si elle devait advenir peut-être aux fers ou à la plume. A chacun d’affûter ses armes parce que la bataille est engagée. Pour ma part, je la souhaite pacifique, fraternelle, éducative, formatrice, amusante, etc. et infiniment exaltante.

Nayissakoh!

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top