Actualités

FABRICE DABÉ, L’AUTRE DON DE DIEU À ZIKISSO

Dabé fabrice et famille

Dabé Fabrice et sa famille en compagnie de votre serviteur.

Nous ne faisons que commencer. Zikisso.com est décidé, par le truchement de votre serviteur, à débusquer tous nos frères et sœurs opérateurs économiques qui font la fierté de notre région.

Après le reportage sur notre sœur madame Marie Claire Ablé, reportage sur lequel nous reviendrons sûrement pour ne vous avoir pas montré les images de ses réalisations, nous voilà chez un de nos frères, Fabrice Dabé, qui nous a gentiment ouvert les portes de son domicile après nous avoir plusieurs fois tourné en bourrique concernant notre demande de le rencontrer pour le mettre sur la place publique. Nous avons enfin eu raison de la modestie et de l’humilité qui caractérisent ce garçon, et voici donc ce qu’il nous a livré, jusque dans sa vie privée.

Soutien Dabé FabriceEn effet, c’est avec beaucoup d’émotion que j’ai écouté ce garçon, car il a tenu à ce que je commence ce reportage par exprimer sa profonde reconnaissance à un homme qui l’a fait, pas de manière biologique, mais à qui il doit son ascension sociale, voire sa vie. Cet homme s’appelle Dabé Koffi Grégoire, son père adoptif.
Si vous rencontrez le doyen Dabé Grégoire, dites lui que son fils Dabé Fabrice lui souhaite tous les bonheurs de ce monde, à commencer par la longévité dans une santé de fer.

Mon hôte m’a fortement impressionné lorsqu’il m’a demandé de dire à ceux qui veulent le savoir, que son nom de naissance, c’est GNAHOUA OUAGA FABRICE. Ceci pour vous dire combien il tient à remercier quelqu’un qui n’est pas son père biologique, et qui lui a tout donné. Il n’oublie pas pour autant de faire un clin d’oeil à son vrai père grâce à qui il existe.

Fabrice Dabé est né Fabrice Gnahoua Ouaga à Bricouli son village maternel en 1975. Un jour de l’an 1986, lorsque son oncle maternel Grégoire Dabé s’est rendu dans son village d’origine à Zatoboa pour rendre visite à sa cousine la mère de Fabrice, le père de ce dernier, monsieur Ouaga Edouard, lui a dit ceci: “je te donne Fabrice, fais de lui ce que tu voudras”.

DABÉ FABRICE

DABÉ FABRICE

Fabrice grandira donc à Bricouli son village de naissance, dans l’actuelle sous-préfecture de Djidji où il ira à l’école sous le nom de Dabé Fabrice, jusqu’à ce qu’en 1990, il foule le sol français, le pays qui deviendra le sien, car il est Français comme son père adoptif.

Fabrice commence ses études en France dans un collège, ensuite dans un lycée technique d’Argenteuil, en section aéronautique où il était comme tous les autres lycéens, contraint de porter l’uniforme en cravate, chose qu’il dit ne pas du tout aimer, et qui lui donnera donc l’envie de passer un diplôme en sécurité qui va le conduire à un poste de sécurité dans une grande société de la place. Il y passera deux ans au cours desquelles il préparait sérieusement le concours d’entrer à la police nationale, lequel concours lui a souri et qui lui a permis d’ exercer la fonction de policier de 2004 à 2009. Mais avant d’entrer à la police, Fabrice dit avoir été patron d’une société de sécurité qu’il avait créée lui- même, pendant qu’il était agent de sécurité.

DABÉ FABRICE

DABÉ FABRICE

DABÉ FABRICE

DABÉ FABRICE

Tenez vous bien, notre frère Fabrice qui cumulait donc les postes de salarié et de patron, a profité pour faire un investissement de taille: Il a acheté un vaste terrain dans la commune de Divo en Côte d’Ivoire, où il a construit une grande entreprise de pompes funèbres qui sera inaugurée en 2004 sous le parrainage du président du conseil général d’alors, le professeur Yao Ndré. Après la police, Fabrice s’intéresse au métier de la poste qu’il exerce actuellement.

Le frère Dabé n’oublie pas de souligner comment il a été motivé à investir dans les pompes funèbres. Il dit avoir rencontré à l’aéroport pendant qu’il était à la police, un homme d’origine Libanaise qui exerce ce métier, au poste où il était chargé de sceller les cercueils des corps en voie de rapatriement. Cet homme qui exerçait à ce moment à IVOSEP d’Abidjan, lui avait donné des conseils pleins d’espoir pour le métier de pompes funèbres, lesquels conseils lui ont porté cette chance d’être patron de son entreprise.

Sur le vaste terrain de cette entreprise, il avait ajouté un dispensaire qui sera ensuite pillée par les rebelles qui y avaient élu domicile pendant deux ans, de 2011 à 2013.

UN INVESTISSEUR INFATIGABLE.

Fabrice Dabé a un courage et un goût incroyables pour l’investissement.

En effet, notre frère Fabrice est aussi propriétaire de plusieurs dépôts de ciment dont un est à Divo, un à Abidjan, un à Gagnoa, et un à Lakota. Il possède aussi un grand chantier de plantation de vivriers à Djidji, et n’a pas oublié de construire une résidence pour sa mère dans son village Bricouli ainsi qu’une autre pour lui-même.

Voici, chers frères et sœurs, le parcours d’un jeune de 40 ans qui est bien de chez nous, précisément de Zatoboa, sous préfecture de Gagoré.
Zikisso.com lui souhaite de vivre aussi longtemps que possible sur cette terre afin qu’il continue de créer des emplois comme il le fait.
Ce que je vous demande de retenir, c’est que c’est encore un ressortissant de la sous-préfecture de Gagoré, et par hasard, du même village que madame Marie Claire Ablé que je salue au passage.

Zadi Alain Djègoué

Zadi Alain Djégoué de Paris.

Vos commentaires sont repris ici pour votre bonheur.

DABE Fabrice
3 approuvés
QUE DIEU TE BENISSE . MERCI A VOUS MAIS C’EST JESUS QUI EST GRAND.
KADI
2 approuvés
Toutes mes félicitations à mon frère pour toutes ces oeuvres. Dieu bénisse tous ces projets

 

3 Commentaires

3 Comments

  1. DABE Fabrice

    2 mars 2016 at 0 h 40 min

    QUE DIEU TE BENISSE . MERCI A VOUS MAIS C’EST JESUS QUI EST GRAND.

  2. KADI

    2 mars 2016 at 22 h 35 min

    Toutes mes félicitations à mon frère pour toutes ces oeuvres. Dieu bénisse tous ces projets

  3. djegoue

    djegoue

    2 mars 2016 at 23 h 18 min

    LES EXCUSES PUBLIQUES ET LES SINCERES REGRETS DE ZIKISSO.COM A MADAME DABE FABRICE.

    Votre serviteur a commis une erreur d’amateur en matière de reportage journalistique que vous avez sûrement constatée, et je tiens sincèrement à la corriger publiquement ici et maintenant au nom de l’équipe de Zikisso.com.

    En effet, comment est-il admissible de parler de la vie aussi pleine de succès que celle de Fabrice Dabé,sans mentionner une seule fois le nom de son épouse avec qui il a pourtant réalisé tout ce parcours économique, ni de ses enfants qu’on ne peut se permettre de soustraire à ce grand bonheur? Je ne saurais me pardonner cette erreur.C’est pourquoi, à 02:00, je suis revenu devant mon écran pour dire d’abord mes sincères regrets à madame Dabé Fabrice et à ses enfants, ainsi qu’à vous les lecteurs de Zikisso.com que je n’ai l’intention de décevoir outre mesure, avant de corriger cette erreur morale qui ne fait pas partie de mes habitudes.

    Ainsi donc, Dabé Fabrice a rencontré mademoiselle Akré Gisèle très tôt depuis l’enfance , puisque Bricouli son village de naissance et petit Gnambré le village maternel de Gisèle, n’ont pas de frontière matérielle.
    Il s’agit donc ici d’une belle histoire d’amour, car quand des enfants s’aiment, il n’y a pas de calcul, puisqu’ils n’ont rien l’un et l’autre à se proposer de matériel si ce n’est que l’amour.Et tenez vous bien, les deux amoureux se retrouveront par hasard en 1997 ici en France pendant que Fabrice était encore lycéen. Ce statut ne l’empêchera pas de prendre ses responsabilités, de crainte de laisser son amour s’évaporer aux mains des vautours. Ils se sont donc approchés deux semaines seulement après l’arrivée de Gisèle et ont décidé de vivre ensemble jusqu’à ce qu’ils officialisent leur projet le plus cher,auprès des parents de Gisèle en 2004 à Abidjan.

    Après avoir demandé la main de sa future épouse, le couple concrétise l’achat du terrain pour l’implantation des pompes funèbres à Divo avant de rentrer en France pour préparer l’apothéose qui se réalisera le 18 août 2007 à l’hôtel communal de Cocody sous le parrainage de feu le ministre Séry Assia. Mademoiselle Akré dira donc un grand “OUI” à Fabrice devant une foule d’amis, enfants,parents et connaissances avant de devenir
    définitivement madame Gisèle Dabé.
    Les Dabé sont parents de 5 enfants dont le premier a été conçu en dehors de leur couple.

    Le frère Dabé à son tour,se joint à moi pour dire son mea culpa à sa tendre et charmante épouse pour n’avoir pas attendu qu’elle soit présente avant de me faire venir à la maison. Vous-vous rendrez ainsi compte que la faute est tout à fait partagée. Heureusement, celle-ci sera très vite pardonnée,car madame Dabé est une dame éprise de gentillesse et de pardon. Quel bonheur!

    Salut ma fille!Dieu bénisse ton foyer.

    Alain Zadi Djégoué de Paris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top