Actualités

A MONSIEUR LE PRÉSIDENT DES JEUNES DE ZIKISSO EN FRANCE Mr JEAN-PATRICE DJAGO

ATTÉBÉ  SÉRAPHIN

Réponse au Discours, concernant  la déclaration du président des jeunes de  zikisso en France, déclaration faite à l’endroit de Mr Légou  Malicks. pour des faits crapuleux, et perpétrés, contre nos parents de zikisso, qu’il a dénoncer parce qu’ils  sont toujours pris dans leurs pièges, par les allogènes que nos pauvres parents ont toujours héberger, et pour des situations de la pauvreté, vendent  les terres de nos ancêtres pour  qu’ils survivent, ce n’est pas bien normal.

Alors Mr le président, Mr légou  c’est adressé au premier responsable parlementaire de la région de zikisso, Mr ABADI MIEZAN ce n’est pas parce que Mr Légou accuse Mr ABADI, et il ne l’accuse pas d’être à la base de tous ces faits, toutes ces tragédies, mais c’est une interpellation qu’il lui a faite, en tant que notre représentant légal à l’assemblée nationale, le député est le garant absolu de sa  région, mais depuis que l’histoire est arrivée, le député n’est pas sorti de son silence, mais si c’était le cas, le gouvernement et toute la télévision devraient en parler, la télévision devait

diffusée toute la nouvelle comme ça se passe dans tous les pays, quant il s’agi de l’assassinat,  surtout dans les autres villes du pays,puisque  c’est une question de mort d’homme, c’est une question d’assassinat, donc ce  n’est pas une accusation qu’on porte à l’égard du député comme je l’ai dit c’est une interpellation, mais si je vais  plus loin,Mr le président,il ne faut pas attendre la fin d’un mandat électif, pour demander le bilan de fin d’une mission qu’on a confié à son député

député de la république élu par le  peuple de sa région, est habilité à rendre compte à ces électeurs trimestriellement, semestriellement, voir  annuellement, donc il n’est pas question de parler de bilan de fin de  mandat, Mr le président vous savez très bien que nous sommes en France, et nous avons tous étudiés en France, donc nous sommes tous informés sur le travail d’un député

de la république, et nous savons tous qu’aucun  député de zikisso n’a jamais réunis ces électeurs pour donner des nouvelles de son travail pour lequel il a été élu, alors ne dites pas  d’attendre la fin du mandat pour lui demander des comptes, concernant les assassinats perpétrés qui se passent à zikisso, la première personne à prévenir  est notre autorité parlementaire qui est à la tête de notre région aussi qu’au chef  central qui doit aussi prévenir notre premier responsable parlementaire. Alors Mr le président, soyons tous dans la ligne droite, puisque le député doit être à la

base des critiques s’il ne fait pas son travail, il faut à chaque  fois interpellé son député pour des problèmes cruciaux qui se passent dans la région de zikisso, il  faut qu’il considère sa région qui l’a élu, faire amuser les petits enfants oui mais aussi n,e pas oublié de rendre compte à sa population, les élections ont eus lieu depuis le 18 Décembre 2016, et les parlementaires ont pris service depuis février 2017, jusqu’à la date d’aujourd’hui ça fait une année et plus, nous sommes en 2018, alors  la population de zikisso attend le bilan annuel,pour sa première élection à l’assemblée nationale de la république,  merci pour la compréhension.

Séraphin ATTEBE

Président de Parti du Développement Durable.

P.D.D.

 

 

2 Commentaires

2 Comments

  1. Alain Ouréga GOBLE

    Alain Ouréga GOBLE

    2 mars 2018 at 14 h 06 min

    Le mal de l’Afrique, c’est de ne pas rendre compte ni de faire un bilan. Sans bilan et sans compte rend, on ne peut corriger ni améliorer une action. Un autre mal est qu’on n’aime pas les interpellations en Afrique. Alors que cela est nécessaire pour rappeler à autrui et a plus forte raison un élu à ses responsabilités. Ayant le courage de demander des comptes mais surtout ayons le courage de nous expliquer quand on nous interpelle. Ce sont des signes de respect et de considération. Toutes ces choses devant être faites avec courtoisie dans la fraternité car nous luttons tous pour un même objectif celui du bien-être des populations de notre région si chère Zikisso.

  2. Séraphin ATTEBE

    2 mars 2018 at 16 h 25 min

    Ce grand merci à ton endroit Mr OUREGA  ALAIN, merci pour ta compréhension, si l’Afrique pouvais comprendre et s’avoir ce  que s’est que faire un bilan de n’importe quel travail ça-nous aurait sauvers
    chez nous les gens pensent peut-être que le rôle d’un député est rôle comme d’autres postes de responsabilité, c’est un poste électif, donc l’élu est habilité à rendre compte à ces électeurs de même que le premier magistrat de la commune, au moins le maire est assisté par des conseillers municipaux, mais le jour du conseil municipal, c’est un conseil qui est assisté par quelques personnes de la population, bien entendu des conseillers, mais c’est ouvert à tout le monde puisque c’est un bilan annuel mais communal, que tout le monde peut assisté, sinon le rôle d’un député c’est de rendre compte à chaque 3 mois, chaque 6 mois, et à chaque année jusqu’à la fin de son mandat. c’est ça le rôle d’un député, mais en Afrique les gens mélangent les responsabilités électives.
    Merci pour la compréhension, le combat continu pour la libération de notre belle région, et en avant pour le développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top