Zikitopia

Leurs regards seront nos jugements.

Que nous manque-t-il pour être tous heureux ? A l’évidence reste de particulier.

La démonstration nous a été clairement faite par la diaspora de Niagbaméko que nous avons les moyens humains, matériels et financiers pour donner le sourire à nos parents, nos frères, nos sœurs et nos enfants de Zikisso. Ce n’est ni un concours ni une course de fond mais il demeure que le défi des actions concrètes en faveurs de populations de Zikisso est lancé. La nature humaine est telle qu’il y en aura des personnes pour critiquer, il y en aura également pour apprécier mais le fait est là, palpable.

Ces enfants s’en reviendront de leurs aventures parisiennes avec plus d’entrain au travail parce que c’est le seul critère qui a prévalu et qui prévaudra toujours. Les souvenirs qu’ils ramèneront seront certainement des catalyseurs pour ceux de leurs amis qui ne s’intéressaient pas réellement à l’école. De nouveaux rêves et de nouveaux espoirs pour tous les enfants de Niagbaméko, enfants, jeunes et adultes.

Et voila comment un petit geste entraîne un cycle de performances parce que nous en sommes absolument convaincus ce petit village n’a pas fini de surprendre toute la région de Zikisso. Sans orgueil ni vanité, ce village veut simplement servir de laboratoire, de champ de test pour tout ce qui peut sortir notre belle et si riche région de sa condition actuelle. C’est un appel fraternel à la cohésion et au travail. C’est un appel à la collaboration et à la coopération. C’est un appel à l’unité des fils et filles des villages mais également celle de tous les enfants de Zikisso. Qu’en sera-t-il alors si nous travaillons tous main dans la main ? Ne pourrions-nous pas faire de plus grandes choses pour nos parents paysans ? La réponse à cette question est laissée à la conscience de chacun.

Au soir d’un certain jour d’octobre 2018, des frères se tourneront le dos parce que les urnes auront parlé. A compter ce jour, des frères manœuvreront pour que le Magistrat échoue. Le Magistrat lui-même se croira le plus beau et le plus intelligent. Il s’installera sur son trône et gouvernera à sa guise. Les pauvres paysans devront attendre encore cinq ans que tous les démagogues reviennent à l’assaut à coup de filouterie, de dons et autres prodigalités de mauvais gout. Ainsi va la vie sous nos tropiques et en notre région. Qu’est-ce que tout ceci enseignera à ces enfants qui ont goûté à une autre réalité de vie là-bas à 6362 km de leur Niagbaméko natal ? Ils savent maintenant que rien ne nous manque pour que tous les enfants de Zikisso soient heureux. Leurs regards seront nos jugements. Aurons-nous le courage de supporter ses regards interrogateurs ? La réponse à cette question est laissée à la conscience de chacun.

Comme un enfant, ZIKITOPIA va à l’école de Niagbaméko pour s’instruire et s’éduquer parce que ZIKITOPIA veut faire sa part pour le développement intégré et intégral de notre si belle et si riche région. ZIKITOPIA invite tous les fils et filles de Zikisso à aller à l’école de Niagbaméko car il n’y a pas de honte ni de gêne à copier ce qui est bien et contribue à l’évolution de toute la communauté.

Merci à tous pour cet exploit qui augure des lendemains meilleurs pour  Niagbaméko et pour toute la région de Zikisso.

Bon retour sur la terre de vos ancêtres chers vacanciers.

Nayissakoh !

GOBLE OURÉGA

  • Coordinateur Général Zikitopia
  • Informaticien
  • Technicien de l’information
  • Spécialiste en Stratégies numériques, Transformation digitale et Citoyenneté numérique
  • Certifié Google en communication et marketing numérique et digital
  • Expert en Marketing relationnel
  • Gestionnaire des organisations
  • Gestionnaire de projet
  • gourega@yahoo.fr / +225 08 04 79 14 – 03 43 84 56

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top