Culture & Education

Les appellations du PEUPLE de ZIKISSO.

Goblé Légou

Goblé Légou

Il est dit de l’homme, (gnonkpô),>” djikiyô”,traduit:”l’enfant de la suprême alliance”.

_________de la fille, (hon’kôyô) ,>, “djiki hon’kôyô=djiki hon’non kô yô”, traduit: ” la fille de la suprême alliance destinée au rayonnement ”

_________de la femme, (djiki hon’non),traduit : ” de la suprême alliance, répands le rayonnement.”

_________(gnonkpô), traduit:” le souverain de la paix”

_________(hon’non), traduit:” la dotée du rayonnement de la paix”

_________(djiki yeu), traduit: ” le lien fort de l’existence vitale” ou bien  ” l’union fait la force “.ce mot (djikiyeu, djikié) n’est pas un pluriel de ( djikiyô).

_________ ____________De  Dida  GOBLE LEGOU.

_________

_________(yeu),” exprime l’énergie, la parole, etc…”

 

 

2 Commentaires

2 Comments

  1. kone issa

    21 février 2015 at 19 h 20 min

    ” Quelque soit le temps que le morceau de bois passe dans l’eau, il ne serra jamais caïman”. C’est la réaction que d’aucuns auront à mon égard. Mais je leur rappelle que l’ethnie est un phénomène purement culturel. Je m’appelle KONE ISSA. Mais je suis dida et j’en suis fier. Donc parler du développement de Zikisso fait partie de mes préoccupations. Pour preuve je suis membre fondateur, en 1990; de l’Association culturelle “WALO”. Ce que moi je puis demander aux filles et fils de Zikisso, ” ateldet”. Aucun développement de notre Zikisso natal ne peut se réaliser sans la compréhension mutuelle, voire le pardon des uns et des autres. Donc je me mets à genoux pour demander pardon à tous, taisons nos rancoeurs et parlons sincèrement du développement de Zikisso. Chacun peut à son niveau apporter sa pierre à l’édification de notre cher Zikisso. J’ai souvent très mal au coeur quand je vois mon Zikisso qui est en train de croupir sous le poids de décrépitude malgré la présence de ses dignes fils et filles à travers le monde. Nous n’avons plus de route, les rues n’existent plus. Je ne peux pas tout décrire de peur de tomber dans le dénigrement de la ville qui m’a vu naître.
    Ce qui m’intéresse, c’est le développement de Zikisso. Et comme le dit le philosophe “ quand il s’agit de se sauter dans la vie, la manière importe peu”.
    Je voudrais qu’on fasse comme l’autre “la politique, c’est la saine appréciation des réalités du moment”. Sachons nous orienter, sinon nous allons perdre à tous les niveaux. je présente mes excuses pour les erreurs.

  2. Moise Legbo LOBE-Djidji/Déblé-Paris

    Moise Legbo LOBE-Djidji/Déblé-Paris

    22 février 2015 at 18 h 18 min

    Mon cher frère ISSA..”que ton coeur ne se trouble point”,disent les saintes écritures bibliques-Vois-tu frère,le DIDA en particulier et le peuple de l’ouest en général est un peuple hospitalier.J’en veux pour preuve tous ces frères et parents du Nord qui pillulent dans nos villes,villages et campements au sud et épousent nos filles et soeurs.Que ce soit dans le Lohdjiboua ou dans le fromager,Nous sommes condamnés à vivre ensemble..Pour ce qui est de ton Zikisso natal,Rassure-toi frère..ON DEVELOPPERA Zikisso.C’est in impératif qui s’impose à chaque fille et fils digne de la région.Tu sais frère, le développement est une affaire de GENERATIONS…A te lire,et sans forcement te connaitre,je sais que l’avenir de notre cher Zikisso REVIENT A NOTRE GENERATION et je te remercie de te soucier à ce point du futur de Zikisso et pour ton cri de coeur.-Merci du fond du coeur..Poser déjà le problème du développement de ZIKISSO et interpeler ses Enfants ,c’est UNE EBAUCHE- ON EST ENSEMBLE !!! Ton frère MOSES de Djidji/Déblé à Paris

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top