Actualités

Zikitopia – Début de la phase opérationnelle

Nous remercions infiniment toutes les personnes qui ont réagi aux publications concernant Zikitopia. Comme nous le pressentions :

  • Certains ont eu le courage de poser des questions.
  • Beaucoup gardent encore leurs questions au tréfonds d’eux-mêmes attendant surement de voir.
  • D’autres sont probablement en entrain de faire des incantations pour que ça se “casse la gueule”.
  • Nombreux sont ceux qui ont épousé la vision et qui nous apportent au quotidien leurs contributions sous diverses formes.
Il faut le rappeler et c’est à juste titre que Zikitopia est la mise en route de TRANSAFRIKHA au niveau du sous-système appelé Zikisso.
A toutes ces personnes quelque soit leurs intentions vis-à-vis de Zikitopia, nous réaffirmons notre engagement à créer la synergie de tous nos laboratoires d’idées et de stratégies afin de produire des solutions pouvant permettre à la citée à l’orée de la grande zone forestière du Sud, cette étendue de la surface terrestre sur laquelle vit un groupe humain appelé Djikiyeu, de connaître un sublime rayonnement.
Un petit groupe d’hommes et de femmes dont je coordonne humblement les actions a été illuminé. Nos guides sont des aînés qui ont tracé le chemin que nous avons le privilège d’emprunter sous les auspices des nos ancêtres. Nous tenons à rendre un vibrant hommage à GNADOU DANO ZADY et JEAN PATRICE DJAGO nos mentors. Hommage exceptionnel soit aussi rendu au doyen des doyens LOHORE SABATOH et doyen GOBLE LEGOU.
Après la période d’exposition des premières intentions de Zikitopia, nous abordons la phase opérationnelle. Pour ce faire, il est important de rassurer que Zikitopia se fonde sur des expériences et actions préparatoires qui confortent sa maîtrise. Cela augure de la pleine réalisation de tous les projets qui seront déroulés au fil du temps.
En tant que Coordonnateur Général de Zikitopia, il me plait de vous exposer un cas concret de ma thèse qui pose que pour changer un système, il faut commencer par changer les sous-systèmes qui le composent.
En ma qualité de spécialiste en stratégies numériques et transformation digitale, j’accompagne principalement des gérants de très petites entreprises (TPE) la plupart dans le secteur informel. C’est ainsi que j’ai fait mon entrée dans le secteur de la coiffure en Côte d’Ivoire. C’est un secteur pourvoyeur d’emplois, un secteur à fort potentiel économique mais un secteur désorganisé à souhait avec une pléthore d’associations, de syndicats et de querelles de leadership. (Je sais que cela vous rappelle beaucoup de choses concernant vos milieux de vies et les organisations dans lesquelles vous militez).
On note:
Grand système: le secteur informel;
Sous-système: le secteur de la beauté,
Sous-sous système: les associations et les syndicats.
Sous-sous-sous système: les acteurs du secteur
Alors pour changer le secteur informel, il faut changer le secteur de la beauté. Pour changer le secteur de la beauté, il faut changer les associations et les syndicats. Pour changer les associations et les syndicats, il faut changer les hommes qui les animent. Comment changer un homme? Il faut juste lui ouvrir les yeux sur ses responsabilités, ses capacités et les projections qu’il peut faire de lui-même et de son milieu afin d’améliorer sa condition et partant la situation du système dans lequel il vit.
Comme le Capitaine Thomas Sankara, j’ai choisi de rechercher des formes d’organisation mieux adaptées à la condition de ceux qui étaient mes amis dans ce milieu, rejetant de manière abrupte et définitive toutes sortes de diktats extérieurs, pour créer ainsi les conditions d’une dignité à la hauteur de leurs ambitions. Avec moi, ils ont refusé l’état de survie, ouvrant ainsi leurs esprits sur un univers de responsabilité collective pour oser inventer l’avenir”.
J’ai ressemblé 11 coiffeurs, coiffeuses et esthéticiennes. Ils ont accepté de plonger dans le laboratoire Zikitopia qui était latent en moi et dont cette expérience allait conforté la possibilité. Je les ai constitué en une équipe forte avec des règles aux antipodes de celles des associations et syndicats qui ne font pas évoluer les acteurs de la beauté en Côte d’ivoire.
Je suis une personne ressource dans le secteur de la beauté et de la mode en Côte d’Ivoire.
Après 2 ans d’un travail acharné, les résultats sont on ne peut plus qu’élogieux. Les images de l’évolution de ce groupe de 11 personnes ci-contre sont plus qu’expressives. De ce groupe est issu le technicien-formateur de l’Oréal (la plus grande marque de cosmétiques au monde) en Côte d’Ivoire. La plupart des personnes que vous voyez sur ces images avait des salons de beauté quelconque. Aujourd’hui, elles sont toutes à la tête d’établissements de haut standing. Elles disposent de lignes de crédit auprès d’une des plus importantes institutions de crédit de la Côte d’Ivoire. Elles sont passées de simples propriétaire de salons de coiffure au statut de chefs d’entreprises.
Ce que nous avons fait pour des “inconnus”, nous voulons le faire pour des “connus”. 
Zikitopia, c’est plus d’une vingtaine d’année  de réflexions, de sacrifices, de recherche de formulation, de formations aux métiers et savoirs nécessaires, d’expériences tentées, d’échecs, de réussites et beaucoup d’autres choses.
Là-bas dans la Grande montagne saint de la Gbéga et dans tous le djris-sanctuaires secondaires, les mânes de nos ancêtres préparaient un petit groupe d’hommes et de femmes pour l’ère de la phase opérationnelle de Zikitopia.
Nos ancêtres ont dit; ils ont scellé, Zikitopia est. Gloires et Honneurs à Bogou Djakpa notre légendaire ancêtre. Gloires et Honneurs à tous ces hommes et toutes ces femmes qui ont bâti ZIKISSO, cette étendue de la surface terrestre sur laquelle vit un groupe humain appelé Djikiyeu.
Dans cette quête, il manquait quelque chose. Il manquait une une direction et des mentors. Il faut avoir un mentor qui te prépare et trace ta voie me disait un grand visionnaire.
Les mentors étant trouvés, le puzzle est définitivement reconstitué. Le schéma est maintenant clair. L’algorithme a été testé. Le système d’exploitation est prêt. Il ne reste plus qu’à produire les applications et à effectuer les tâches. L’ère de la phase opérationnelle est lancée.
Zikitopia c’est la matrice de la synergie de toutes les idées et de toutes les stratégies afin de produire des solutions pouvant permettre à la citée à l’orée de la grande zone forestière du Sud, cette étendue de la surface terrestre sur laquelle vit un groupe humain appelé Djikiyeu, de connaître un sublime rayonnement.
Tous, fils et filles, nous avons toutes les cartes en mains. Les uns pour penser, d’autres pour construire et d’autres encore pour éveiller à la responsabilité dans l’union, la fraternité et la paix dans cette démocratie, inclusive et participative qui fait notre particularité en tant que peuple. Nous sommes responsable de la valorisation de notre culture. Nous méritons la reconnaissance de nos valeurs, de nos us et coutumes par le reste du monde. Zikitopia fera sa part avec l’humilité qui caractérise les personnes qui l’animent.
Nos ancêtres ont dit; ils ont scellé alors Zikitopia est.

GOBLE OURÉGA

  • Informaticien
  • Technicien de l’information
  • Spécialiste en Stratégies numériques, Transformation digitale et Citoyenneté numérique
  • Certifié Google en communication et marketing numérique et digital
  • Expert en Marketing relationnel
  • Gestionnaire des organisations
  • Gestionnaire de projet
  • gourega@yahoo.fr / +225 08 04 79 14 – 03 43 84 56

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top