Actualités

Un regard sur la commune de Zikisso

Un serpent tué à proximité d’un dépotoir à ciel ouvert à Zikisso

La ville de Zikisso, véritable poubelle honneur ou déshonneur ?

Cette ville qui, auparavent attirait la curiosité des hommes grâce à sa propreté – les gens se bousculaient pour des journées culturelles, est devenue aujourd’hui la risée de tout le monde.

Zikisso qui avait eu le succès pour sa splendeur au temps du maire Dégri Joachim d’Olirédou avec l’appui des filles et fils de la région de la diaspora, aujourd’hui sombre dans la puanteur de  l’insalubrité.

Oui tout le monde en parle : cette cité dans le temps, avec ses enfants résidant en Europe en France notamment. Mais tout ceci n’est qu’un vieux souvenir :  la propreté a foutu le camp.

A quand le développement à Zikisso ?

C’est cette belle citée est aujourd’hui livrée à elle-même, des lots confisqués depuis plus d’un quart de siècle.

Des sous bassements en plein coeur de la ville avec une durée de vie de plus de 30 ans.

Nous avons fait un tour d’horizon, oui la désolation est totale. Zikisso est une ville aujourd’hui, morte sur tous les plans.

Le comble de cette souffrance est l’école maternelle située tout juste à 15 mètres de l’école primaire publique de zikisso, elle aussi en face du centre de santé urbain. Cette école maternelle envahie par la broussaille où les enfants de 0 à 4 ans sont exposés à des dangers rien qu’en se rendant en classe. Les dangers liés aux reptiles, parfois des agressions sexuelles voire des enlèvements pour des pratiques rituels.

De notre correspondant spécial à Zikisso,

Légou Frédéric,

Légou Frédéric

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top