Actualités

Ta parole peut libérer tes frères et sœurs.

Projet : Image d’une situation, d’un état que l’on pense atteindre.

Après deux mois d’une intense activité sur zikisso.com, il était opportun de marquer une pause. En commençant à écrire sur zikisso.com, j’avais des attentes mais surtout des objectifs à atteindre. Les principes en gestion de projet disposent qu’il faut mettre des jalons dans le déroulé des actions pour analyser le travail afin d’en tirer des conclusions devant permettre des ajustements, des améliorations ou des abandons concernant certains points d’un projet.

Au cours de ces deux mois, j’ai été for agréablement surpris de l’accueil qui a été réservé aux quelques textes que j’ai produits. Des personnes que dis-je des personnalités de notre région devant lesquelles, par respect dû en vertu des us et coutumes ou de leur qualité intellectuelle, je ne pu me tenir et prendre langue m’ont fait l’honneur d’appels téléphoniques de plus de 1h de communication pour des félicitations et des encouragements. A toutes ces personnes et à toutes les autres qui continuent de réagir, j’exprime toute ma déférence.

Je dirai que je ne fais que ma part avec le peu que je possède car la tâche est immense pour la valorisation de notre si belle et si riche région. Je suis le petit colibri de la fable à laquelle je vous ramène pour que nous comprenions tous que nous avons chacun quelque chose à apporter. Et les enfants de Zikisso sont riches de toute richesse qui puisse exister sur cette terre. Il ne nous manque rien. Nous avons tout. Il nous manque juste ce petit quelque chose que je n’arrive pas à exprimer mais que j’en suis sûr chacun ressent au fond de lui-même. Ce petit “quelque chose” qui s’il manque entre les enfants d’une même mère déclenche toute une série de catastrophes. Ces catastrophes qui maintiennent la famille dans les ténèbres. Peut-on construire dans la nuit noire? Comment a été bâti la tour de Babel? Comment éteint-on un grand feu de brousse?

Un jour ceux qui sont de l’autre côté du voile, las d’attendre que les enfants de la mère comprennent, viennent et parlent ; souvent ils crient très fort. Un cri strident comme on en entend souvent provenir des Djri. Voila pourquoi certaines expressions dans mes textes transcendent la réalité visible. Il me revient des questions sur la sainte montagne de Gbéga. Dans la cosmogonie Dida, il y a celui qui parle et il y a ceux qui interprètent en leur qualité et fonctions. Je vous renvoie vers ses personnes que vous connaissez pour leurs savoirs et leurs éruditions sur des thèmes et termes précis de mes écrits. De la Sainte montagne de Gbéga et de tous les Djri-sanctuaires secondaires proviennent des cris. Nous les attendons tous. Je sais que vous les entendez.

Je dis ma part sur la place publique car je veux susciter des débats, des échanges pour que certaines choses changent, pour que certaines s’améliorent et pour que d’autres soient abandonnées. Je n’ai pas la connaissance entière des choses que plombent le développement de ma chère région alors je veux comprendre; je veux être enseigné. Mon écriture n’est alors qu’un cri de cœur, un cri de désespoir. Cependant c’est aussi un cri d’espoir. C’est un rêve. C’est un projet.

J’ai posé un jalon de quelques jours. J’ai analysé. Je continue. Ma motivation est de trouver sur le chemin des fils et des filles de Zikisso qui veulent qu’un jour Zikisso devient ZIKITOPIA.

De la Sainte montagne de Gbéga et de tous les Djri-sanctuaires secondaires s’élèveront des cris de joies, des chants mélodieux et les enfants n’auront plus peur de tourner leurs regards vers le séjour de ceux qui sont de l’autre côté du voile car ils auront compris que c’est dans l’union, la fraternité et le travail que se construit une nation. C’est dans l’union, la fraternité et le travail que se construit cette étendue de la surface terrestre sur laquelle vit un groupe humain appelé Djikiyeu.

Le petit groupe d’hommes et de femmes qui est descendu de la grande montagne sainte de Gbéga; qui a reçu la lumière de nos ancêtres et qui apportent la paix et le travail – les valeurs de nos pères et de nos mères ne veut pas être la voix de celui qui crie dans le désert.

Dis seulement un mot, fils de Zikisso. Dis seulement un mot, fille de Zikisso. N’est-il pas dit quelque part que la parole libère et même qu’elle s’est faite chair pour nous libérer? Ta parole peut libérer tes frères et sœurs. Ta parole peut libérer cette étendue de la surface terrestre sur laquelle vit un groupe humain appelé Djikiyeu.

De la Sainte montagne de Gbéga et de tous Djri-sanctuaires secondaires, ceux qui sont de l’autre côté du voile attendent que nous les libérons. Ils veulent ouvrir les écluses pour nous inonder de leurs saintes bénédictions afin de nous rendre féconds de toute bonne chose et prospères de toute richesse. Disons seulement un mot et cette étendue de la surface terrestre sur laquelle vit un groupe humain appelé Djikiyeu sera sauvée.

Paix nous soit de la part de nos ancêtres – hommes et femmes vaillants qui nous jamais été vaincus alors ne nous laissons pas vaincre par tout ce qui ne construit pas.

Zikitopia est la cité à l’orée de la grande zone forestière du Sud; la cité où les ancêtres ouvrent les écluses pour inonder leurs enfants de leurs saintes bénédictions afin de les rendre féconds de toute bonne chose et prospères de toute richesse.

N.BCe texte est dédié à Légou Mami (loin des yeux, près du cœur). Filiales affections.

P.S: Sous cette publication, vous verrez un bouton “Cliquez pour ajouter un commentaire”. Vous cliquez dessus et vous laisser une belle parole pour nous.

Vous pouvez après nous partager à vos amis sur Twitter et Facebook en cliquant simplement sur leur logo de partage social situés au-dessus et au-dessous de chacun de nos articles.

GOBLE OURÉGA

  • Coordinateur Général Zikitopia
  • Informaticien
  • Technicien de l’information
  • Spécialiste en Stratégies numériques, Transformation digitale et Citoyenneté numérique
  • Certifié Google en communication et marketing numérique et digital
  • Expert en Marketing relationnel
  • Gestionnaire des organisations
  • Gestionnaire de projet
  • gourega@yahoo.fr / +225 08 04 79 14 – 03 43 84 56

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top