Actualités

QUI VEUT CACHER LA VERITE PERD SON TEMPS ET SON ENERGIE

fb_img_1471814238492QUI VEUT CACHER LA VERITE PERD SON TEMPS ET SON ENERGIE

Dans mon village maternel Godiéko,il a été institué depuis longtemps, une fête à l’instar de celle qui se déroulait à Déblé dans mon village, initiée par feu Christian Bodji. (paix à son âme)

Cette année,mes parents maternels ont décidé de faire cette fête ensemble avec leurs alliés de toujours du village de Yorogro, allant même jusqu’à la localiser dans ledit village. Par cet acte, mes parents maternels ont voulu marquer la fin de toutes les incompréhensions qui ont longtemps terni cette belle alliance au sein de laquelle ils sont tous les deux connus sous le nom de Madouboas.

Avec l’accord de tous,les habitants de Yorogro ont demandé à leur fille, notre soeur Pauline Guédégué qui réside ici en France, de parrainer la fête, chose qu’elle a acceptée avec tous les honneurs et toutes les responsabilités qui accompagnent cette désignation D’ailleurs, elle n’avait pas le choix, tellement elle aime son village. Faire autrement serait une grande déception pour ceux qui l’ont tant honorée en pensant à sa personne en pareille circonstance.

Malheureusement,cette fête a été récupérée par un groupuscule de nos frères et soeurs conduits par mon cousin Drougba Mano et mon grand frère Mathias Tayoro qui en ont fait de manière mensongère, la fête de tous les Djidjié, demandant à tous les ressortissants Djidjié de Paris, de lever une cotisation à cet effet. Moi, je n’ai pas eu besoin que la fête soit baptisée la fête de Djidji pour faire parvenir mon petit don que mes parents ont si bien apprécié.
Et comme la vérité finit toujours par triompher, ce qui devait arriver arriva. C’était le samedi 20 août 2016 dernier, et suivez moi très bien chers parents.

Le même jour, le candidat RHDP à la présidence du conseil régional, le maire RDR de Lakota était attendu à Moussadougou pour un grand meeting annoncé de longue date, à laquelle tous les chefs de villages de Djidji y compris le chef central,ont été conviés et ont assisté dans leur majorité écrasante selon ma source, pendant que se déroulait la fameuse fête de tout Djidji à Yorogro.
Ce n’est qu’après le meeting que mon informateur a vu venir à Yorogro le chef de déblé et le chef central. Selon lui, les chefs de Bricouli1,Bricouli 2, Grand Gnambré, et Moussadougou n’ont pas fait le déplacement à la fête qui avait été annoncée ici à Paris comme étant la leur.

Alors questions. Pourquoi le chef central qui en a été informé,n’a-t-il pas demandé le report de ce meeting?
Pourquoi les chefs de villages qui n’ont pas assisté à “leur propre fête” se sont-ils comportés ainsi?
Moi, j’ai ma réponse. Cette fête n’était pas aussi importante qu’on nous l’a annoncée. Il appartient à ceux qui ont voulu la grossir de nous dire le pourquoi de leur mensonge.

Je vous aime.
Info : Alain Zadi Djegoue

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top