Zikitopia

Procédé de proxénétisme digne de Las Vegas

Une des fois que je suis allé sur ma terre natale, je me suis vu proposé du sexe dans un procédé de proxénétisme digne de Las Vegas ou de Yopougon Rue princesse. Au delà du choc, j’ai ressenti une certaine amertume et une évidente frustration. De la prostitution organisé dans notre région tant aimée en route vers son émergence. C’est peut-être un signe de développement économique et social.

Peut se payer du sexe un individu qui a déjà assouvi les besoins primaires du manger et du boire, du vêtement et de l’habitat (Pyramide de Maslow) ou un individu d’une bêtise humaine du plus haut degré (l’argent du cacao dilapidé). De fait, si ce sexe payant était mis sur le marché par des adultes (hommes et femmes), il n’y aurait moralement et économiquement aucun soucis mais hélas. Hélas parce que le gros du contingent de ce commerce juteux est composé de nos propres enfants : élèves, collégien (nes), lycéen (nes). Ne nous y trompons pas les deux genres sont concernés par ce phénomène de prostitution.

Le drame c’est que des personnes qui devraient orienté, conseillé, et sanctionné sont elles-mêmes les consommatrices de ces chairs juvéniles livrées à leur appétit pour des peccadilles. Nous tuons notre propre jeunesse sur notre propre terre pour des instincts grégaires et une sordide prétention de richesse (mon œil!).

Demain que seront ces enfants que nous initions aux gains faciles? Alors ne nous plaignons pas qu’ils délaissent les opportunités honnêtes d’émancipation et de promotion humaine offertes par cette généreuse région pour attendre les parigos, les Abidjanais, les pseudo grands planteurs sans oublier les fonctionnaires, les enseignants du public et du privé et les retraités.

Le mal est profond et nous sommes tous capables. Nous avons le temps et les moyens de proposer des solutions pour que notre jeunesse soit créatrice, novatrice et productive afin de participer efficacement au développement économique et social de cette étendue de la surface terrestre sur laquelle vit un groupe humain appelé Djikiyeu.

Nous ne y trompons pas les maux sont réels. Ne permettons pas que notre terre natale devienne une terre de m..rde parce que….

….de la Sainte montagne de Gbéga et de tous Djri-sanctuaires secondaires, ceux qui sont de l’autre côté du voile nous appellent afin que nous les libérions. Ils veulent ouvrir les écluses pour nous inonder de leurs saintes bénédictions afin de nous rendre féconds de toute bonne chose et prospères de toute richesse. Disons seulement un mot et cette étendue de la surface terrestre sur laquelle vit un groupe humain appelé Djikiyeu sera sauvée. Paix nous soit de la part de nos ancêtres – hommes et femmes vaillants qui n’ont jamais été vaincus alors ne nous laissons pas vaincre par tout ce qui ne construit pas.

P.S : Ce texte m’a coûté 2h30 de mon temps et une débauche d’énergie énorme pour réfléchir afin d’agencer les mots et les idées au mieux pour transmettre ce qu’il y avait en moi ce jour pour mon peuple. La paye que je demande c’est juste un commentaire au bas de ce texte. Paix nous soit!

GOBLE OURÉGA

  • Coordinateur Général Zikitopia
  • Informaticien
  • Technicien de l’information
  • Spécialiste en Stratégies numériques, Transformation digitale et Citoyenneté numérique
  • Certifié Google en communication et marketing numérique et digital
  • Expert en Marketing relationnel
  • Gestionnaire des organisations
  • Gestionnaire de projet
  • gourega@yahoo.fr / +225 08 04 79 14 – 03 43 84 56

 

5 Commentaires

5 Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top