Actualités

N’offrons pas pour offrir, de grâce.

Une décortiqueuse de riz est une machine agricole utilisée pour automatiser le processus de retrait des enveloppes (glumes et glumelles) des grains de riz paddy, enveloppes adhérentes au grain, appelées aussi «balle».

C’est avec un réel plaisir que j’ai appris que L’Ong Œuvrons pour une paysannerie émancipée a fait le don d’une décortiqueuse de riz ultra moderne à la population de Bogoboua. Ma joie est d’autant plus grande que je publiais sur notre plateforme favorite zikisso.com il y a quelque temps une réflexion sur l’entrepreneuriat rizicole dans notre région tant aimée.

ENTREPRENEURIAT RIZICOLE

Tous nos encouragements à tous nos frères et toutes nos sœurs qui posent des actes de développement d’une telle qualité.

Ah le riz! Cette denrée si précieuse pour les populations de notre région. Denrée de soudure. Denrée d’échanges. Denrée importante dans l’écosystème économique de Zikisso. Un véritable trésor qu’il nous faut choyer.

Je travaille depuis plusieurs années sur la chaîne de valeur de cette denrée et son impact sur l’économie de notre pays et je puis confirmé que cette denrée peut à elle seule permettre à Zikisso de sortir de son marasme économique. Voilà pourquoi il faut saluer la dotation d’une décortiqueuse au village de Bogoboua. Si ce village dispose déjà d’un outil pouvant permettre une semi-industrialisation de décorticage du riz car on nous a annoncé une machine ultra moderne, il faut avoir la sagesse de ne pas doter les autres village d’un équipement d’une capacité supérieure. Il faut contribuer au renforcement de la plateforme de Bogoboua afin de créer une vraie industrie de la transformation du riz paddy dans ce village. Tout investissement concernant ce segment de la chaîne de valeurs devra être fait dans ce village quelque soit le village d’origine du porteur de l’investissement. Les spécialistes en économie dont regorge Zikisso comprendront surement. J’ose espérer qu’ils développeront des réflexions et des propositions qui conforteront ma proposition.

L’avantage de Zikisso, c’est qu’il y a déjà de gros regroupement de villages. En développent un segment ou un groupe de segments de la chaîne de valeurs du riz dans chaque gros groupement de villages, toutes les populations peuvent bénéficier des énormes ressources qu’engendre la culture du riz.

L’erreur serait de chercher par mimétisme ou super égo de doter les autres villages de décortiqueuse pour se faire valoir. Pour  tout outil de développement, il nous faut avoir le courage d’éviter les concurrences inutiles. Les potentialités de cette région sont énormes.

Et si Zikisso (la région avant l’érection des sous-préfectures) se dotait d’un conseil économique et social?

Mais bon! Ça, c’est une autre paire de manche quand on sait que les élections sont toujours le lit de divisions et qu’en ces temps chacun vient avec ses chants de sirènes faisant tel don et promettant telle ou telle chose.

Pauvres populations et pauvre région!

Une décortiqueuse par là (mais au fait, le riz décortiqué c’est pour une consommation locale ou pour la création d’un système de distribution en aval. Et en amont, comment le riz est produit et en quelles quantités pour fournir de la matière à la décortiqueuse? Comme un muscle qui ne travaille pas s’atrophie; une machine qui ne travaille pas se rouille et la rouille condamne la machine au rebut. Pour ne pas qu’éventuellement cette machine aille au rebut, a-t-on penser aux techniciens de maintenance?)

N’offrons pas, pour offrir, de grâce.

Une ambulance par ici (nous en reviendrons).

Un stade par là (nous en reviendrons également).

Telle chose de-ci, de-là (nous en reviendrons, sans doute).

La critique est aisée mais l’art difficile. Souffrons la critique afin de rendre l’art facile.

De la Sainte montagne de Gbéga et de tous Djri-sanctuaires secondaires, ceux qui sont de l’autre côté du voile attendent que nous les libérions. Ils veulent ouvrir les écluses pour nous inonder de leurs saintes bénédictions afin de nous rendre féconds de toute bonne chose et prospères de toute richesse. Disons seulement un mot et cette étendue de la surface terrestre sur laquelle vit un groupe humain appelé Djikiyeu sera sauvée.

Paix nous soit de la part de nos ancêtres – hommes et femmes vaillants qui n’ont jamais été vaincus alors ne nous laissons pas vaincre par tout ce qui ne construit pas.

GOBLE OURÉGA

  • Coordinateur Général Zikitopia
  • Informaticien
  • Technicien de l’information
  • Spécialiste en Stratégies numériques, Transformation digitale et Citoyenneté numérique
  • Certifié Google en communication et marketing numérique et digital
  • Expert en Marketing relationnel
  • Gestionnaire des organisations
  • Gestionnaire de projet
  • gourega@yahoo.fr / +225 08 04 79 14 – 03 43 84 56

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top