RÉGION DE ZIKISSO

Menez cette affaire en toute clarté et tirons-en les conséquences.

Des faits d’une extrême gravité se sont déroulés dans la nuit du 6 juillet 2018 à Zikisso et impliqueraient des élèves, nos enfants. Je salue ici la promptitude du Président de la Mutuelle Générale des Elèves et Etudiants de Zikisso (MUGEEZI) qui a produit un communiqué au nom de son organisation pour demander que cette affaire soit traitée avec diligence avec toute la rigueur requise. Cette réaction dénote de la maturité d’une partie de notre jeunesse sur laquelle ne sauraient retombé les comportements mal-à-propos de certains de nos enfants au delà même de cet incident malheureux. Une organisation responsable est une organisation qui face à une situation donnée pose son analyse et propose des voies de réflexion. Nous avons une jeunesse qui demande juste à être mieux accompagné pour être un acteur majeur du développement de notre région. C’est le lieu d’en appeler aux cadres et responsables de Zikisso à quelque niveau que se soit de se départir d’utiliser nos enfants pour des actions qui ne visent pas leur formation en tant que futurs leaders.

Au demeurant, il existe de nombreuses organisations villageoises qui se battent jour et nuit pour que le développement de notre région soit une réalité. Ces organisations doivent elles aussi créer des cadres d’émancipation de la jeunesse de Zikisso en impliquant les jeunes dans leur structures de gestion. En tout ce qui concerne la jeunesse ces organisations doivent poser des analyses et faire des propositions afin que nous construisions ensemble une jeunesse de Zikisso responsable.
S’il était avéré après les enquêtes que les faits du 6 juillet aient été commis par des élèves, il est fort à parier que nous y retrouverions des enfants de villages différents. De ce fait, chaque organisation villageoise doit se tenir au courant de l’avancée du dossier et se préparer éventuellement aux conclusions afin de prendre les bonnes décisions pour que des faits de ce genre ne se reproduisent plus dans notre région.

A travers plusieurs publications sur notre plateforme zikisso.com des interpellations ont été faites. Il a été demandé de s’organiser pour anticiper et être pro-réactifs. Des comportements dont la finalité est ce que s’est passé le 8 juillet ont été relevés. Malheureusement, aucun débat ni échanges n’ont été engagés pour réfléchir ensemble afin de sortir de voies de solutions pour endiguer tous les fléaux qui minent notre jeunesse à Zikisso. Dommage ! Comme le dit l’adage : il n’est jamais trop tard pour mieux faire. Peuple de Zikisso ouvrons-nous à la discussion sans passion mais en nous basant uniquement sur les faits. Ils sont là et ils sont grave, on fait quoi ?

Député, Maire et Chefs coutumiers ? Il ne sert à rien de régler cette affaire d’une violence inouïe entre quelques personnes. Il ne sert à rien de chercher à taire les responsabilités. Il ne sert à rien d’accuser celui là ou celui là sans preuve. Il ne sert à rien de jouer à l’autruche non plus. Avec les réseaux sociaux et internet, tout ce qui s’est passé à Zikisso le 6 juillet est connu du monde entier. Toutes ces personnes qui connaissaient juste le nom Zikisso, quels jugements portent-elles maintenant sur nous, fils et filles de Zikisso ?

Ma peine est grande et je la crie à mes aînés et à tous nos leaders. Menez cette affaire en toute clarté et tirons-en les conséquences parce qu’il en va de l’honorabilité de tous les ressortissants de toute une région. Il fallait que je le dise et je l’ai dit en toute responsabilité.

Publication sur Facebook et quelques réactions.

Nayisssakoh!

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top