RÉGION DE ZIKISSO

A léh leh ka gbô ha !

Jean Patrice Djago a fait ce jour une publication sur Facebook que vous trouverez ici (cliquez sur le mot ici).

C’est pour moi l’occasion de donner en substance le contenu d’un entretien que j’ai eu le lundi 9 juillet 2018 avec mon Oncle Pékos au cours d’un déjeuner au Plateau à Abidjan. Au cours de cet entretien, j’ai été édifié sur la différence entre “Etre diplômé” et “Etre instruit“. Il m’a fait un cours digne d’un professeur d’une éminente université. Tout le charme de la situation était que la personne qui tenait ce discours n’a qu’un niveau scolaire des premières classe du primaire. S’il n’est pas diplômé, il est fabuleusement instruit. Les expériences de la vie ont modelé son esprit et quel esprit !!!!!!

Détenir des diplômes ne fait pas systématiquement du détenteur une personne instruite; l’instruction étant cette aptitude qui nous fait appréhender toutes les situations et toutes les choses de la vie dans leur globalité dans le souci de l’intérêt commun. Au constat beaucoup de personnes sont bardés de diplômes accordés la plupart du temps par des universités et écoles de renom. Ces personnes restent parfaitement loin des comportements et attitudes qui tendent à rechercher constamment la collaboration et la coopération.

Les diplômes conduisent à l’étroitesse de l’esprit. Loin d’accuser, je pense que c’est un appel que Jean Patrice Djago lance à nous tous qui savons lire et écrire et qui possédons des parchemins desquels nous sommes orgueilleux et vaniteux. N’est-il pas dit quelque part que l’humilité précède la gloire? Imbus de nos personnes, nous sommes érigés en Homme-dieu rappelant en toute occasion nos titres ronflants. C’est le drame de l'”intellectuel” de Zikisso. Notre étroitesse d’esprit nous fait croire que nous sommes les seuls aptes à telle ou telle fonction ou poste. Alors nous sommes prêts à nous engager dans des conflits inutils en oubliant que nous compromettons ainsi l’avenir de toute une région. Les “illettrés”(nos parents) étant pour nous des moyens pour arriver à nos fins dans la manipulation qu’on en fait croyant qu’ils sont trop bêtes pour comprendre nos jeux funestes.

Cependant, les événements de la vie au fil de leur succession construisent des expériences qui font de nos “illettrés” des personnes instruites. Les expériences éduquent. L’auteur originel du texte Nelson Mandela en plus de ces diplômes d’avocat a été instruit par les combats de la vie. Ce sont ces combats de la vie au quotidien qui révèlent à nos parents “illettrés” de Zikisso les jeux lugubres des personnes diplômés entre les mains desquels ils ont déposé la gestion de leurs biens communs. Nos parents deviendront de bons électeurs éduqués qui sauront tamiser et retenir le bon grain en le séparant de la paille orgueilleuse qui pensait être l’aliment.

Nous serons en tant qu’intellectuels pris à nos propres jeux tant que nous nous comporterons comme de idiots malgré tous les diplômes que nous accumulons. Il n’y a rien de plus précieux que travailler ensemble en collaborant et en coopérant. Nos parents instruits par la vie l’avaient si bien compris qu’un champ ou une tâche n’était jamais le fait une seule personne mais de toute la communauté. Atowa lili wa ko. Wa fafa lé wa. Wa sa lé wa ko. Wa yi wa dégê lé!

A béh kahaa. A léh leh ka gbô ha !

Nayissako !

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top