Actualités

La tentation de Gagamênêh

Il y a bientôt vingt ans que Gagamênêh a fait irruption à Gnêpêdouh

Gagamênêh proclame partout qu’il est le plus bel homme du village

Gagamênêh réclame à cor et à cris le droit de cuissage sur toutes les jeunes filles du village

Lui, Gagamênêh n’est-il pas le plus beau du village ?

Lui, Gagamênêh n’est-il pas le plus grand ?

Lui, Gagamênêh n’est-il pas le plus riche ?

Lui, Gagamênêh n’est-il pas le plus instruit de tous les temps ?

Sacrilège des sacrilèges : ne pas donner la direction du village à notre Gagamênêh international

Fatigué d’attendre, Gagamênêh fait venir tous les animaux féroces de la forêt

Il transforme tous les animaux pacifiques en bêtes immondes

Gagamênêh transforme les agneaux en lions, et en lions plus que féroces

Gagamênêh transforme les poussins en vampires et, en vampires de la pire espèce

Gagamênêh s’est préparé

Gagamênêh s’est bien préparé

Gagamênêh s’est très bien préparé

Gagamênêh s’est attaché les services de tous les gnêgbéhah du village

Et puis, Gagamênêh décrète un jour pour libérer le village

Tenez-vous bien, Gagamênêh décrète un jour, un seul jour pour libérer Gnêpêdouh

Gagamênêh décide de libérer le village de ses dirigeants indignes

Gagamênêh décide de libérer le village de ses dirigeants sans grade

Le village n’est-il pas dirigé par des Téblété ?

Le village n’est-il pas dirigé par des Dawwaédi ?

Alors, la décision de Gagamênêh est définitive, sans appel

Gnêpêdouh doit être ratissé, ratissé large sans épargner personne, personne et personne

Alors, Gagamênêh ratisse le village, le ratisse large sans épargner aucune vie

Gagamênêh ratisse même les fœtus blottis dans les tréfonds de leurs mères égorgées

Gagamênêh est alors applaudi par sa tribu, toute sa tribu

Gagamênêh est applaudi par le monde entier, tout le monde entier de près comme de loin

Gagamênêh reçoit de l’aide de toutes parts pour anéantir les derniers Téblété et Dawwaédi ainsi que tous ceux qui leur sont favorables

Gagamênêh et ses alliés lancent un assaut sur le village, le dernier assaut, l’estocade en quelque sorte

La déferlante de Gagamênêh n’épargne personne, sauf les membres de sa tribu et ses partisans

Gagamênêh s’empare triomphalement du village, de tout le village

Gagamênêh peut enfin jouir de toutes les filles, de toutes les belles filles du village : c’est son objectif, son seul objectif

Mais, contre toute attente, Gagamênêh ne compte pas s’arrêter en si bon chemin

Ne soyez pas étonnés : ne dit-on pas qu’on ne change pas une équipe qui gagne ?

Pourquoi voudriez-vous que Gagamênêh change une méthode qui gagne ?

Gagamênêh décide alors d’ajouter à son tableau de chasse toutes les femmes du village

Mais, cette fois-ci, il étend son droit de cuissage à toutes les femmes de sa tribu et aux femmes de ses partisans

Incroyable mais vrai, Gagamênêh n’a plus personne sous la main

Il a tué tous ceux et toutes celles qu’il considère comme ennemis

Et ceux ou celles qui ont survécu à la déferlante mais n’ont pas pu sortir du village sont en prison

Quant à ceux ou celles qui ont pu sortir du village à temps, ils sont tous hors de portée de notre Gagamênêh territorial

Il n’a plus rien à leur arracher, Gagamênêh se rabat donc sur sa tribu, sa propre tribu pour se ravitailler

Le village est asséché, il ne produit plus rien, car le village n’a plus de bras valides

Gagamênêh règne aujourd’hui sur un village fantôme

La tribu et les partisans de Gagamênêh du village sont devenus aphones comme si Gagamênêh a mis aussi leur voix en prison

Ironie du sort, on n’entend même plus la voix de Gagamênêh lui-même

Comme quoi la vie reprend toujours le dessus sur la mort, car en réalité seule la vie existe

Aussi, Gnêpêdouh vit et, Gnêpêdouh vivra

 

Jean Patrice DJAGO dit Gato Jean

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top