Actualités

Emma Morano, la doyenne de l’humanité, s’est éteinte à 117 ans

Elle était considérée comme la doyenne de l’humanité. L’Italienne Emma Morano est décédée samedi à l’âge de 117 ans. Une Jamaïcaine lui succède.

L’Italienne Emma Morano, dernière survivante connue du XIXe siècle et doyenne présumée de l’humanité, est décédée samedi à son domicile de Verbania (nord), à l’âge de 117 ans, ont annoncé les médias italiens.

Elle était née le 29 novembre 1899. « Elle a eu une vie extraordinaire et nous nous souviendrons toujours de sa force pour aller de l’avant », a déclaré le maire de Verbania, cité par ces médias.

Selon le Gerontology Research Group (GRG), un groupe de recherches américain sur les personnes âgées, la doyenne de l’humanité est désormais une Jamaïcaine, Violet Brown, née le 10 mars 1900.

Elle était un exemple de ces personnes qui « semblent vieillir à un rythme inférieur à la normale, peut-être à peine quelques fractions de moins, mais cela fait la différence », a expliqué Robert Young, l’un des responsables du GRG.

Autonome jusqu’à 115 ans

Selon ce même centre de recherches, Emma Morano, née le 29 novembre 1899, était la dernière personne connue dans le monde à être née avant 1900. Son premier amour avait disparu pendant la Première guerre mondiale, elle s’était séparée d’un mari violent juste avant la Seconde et avait travaillé jusqu’à ses 75 ans dans une fabrique de sacs en toile de jute.

Très indépendante, la vieille dame est restée autonome jusqu’à 115 ans, même si elle ne sortait plus de son petit deux-pièces depuis 20 ans. En revanche, depuis 2015 elle ne quittait plus son lit et avait besoin d’une aide-soignante à plein-temps.

Deux œufs crus et un œuf cuit

La suite de l’article sur ouest-france

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top