Actualités

Akwaba Mme le Sous-préfet de Djidji. Souvenir de la lutte jour J – 6

BlouGah_Ateldet_Amackha

Enfin l’âme des meneurs de la lutte restera maintenant en paix ? une figure emblématique de cette lutte que nous ne cesserons de citer, feu Djakra Kouassi le tout puissant chef canton des Djidjié.

Mais qui était Gnébly Yao originaire de Djidji? cet homme qui avait placé une épée de Damoclès sur la tête de sa population. la dernière visite des hommes du président de la République conduite par Gnaléga Minmin Jéremy s’effectue en 1973 dont l’invité de marque le ministre de l’intérieur monsieur Alexis Thierry Lebbey.

Une salle est choisie, les deux camps s’affrontent dans le débat. Djidji avec leur tête le tout puissant chef canton Djakra Kouassi et Gnahorédou de Zikisso soutenu par un certain Kpabéhi Phidel appuyer depuis l’extérieur par un groupe de jeunes étudiants tel que Gaé Gnakpa ou encore Gnadjé Dégri Joachim. Le débat est très tendu, la parole est donnée à tour de rôle où chacun fait une démonstration de la sagesse avec des regards profonds de guerrier dans lequel seuls les durs pouvaient résister. Dans cette tension Gnebly Yao qui était le dernier intervenant et sur qui tout Djidji avait placé son espoir, fait d’abord l’historique des peuples Dida. Le groupe du chef canton Kouassi est rassuré de l’orientation de son discours avant de conclure ainsi.

Je remercie mes parents Djidjié pour leur détermination, mais ici, là ou nous sommes réunit aujourd’hui c’est ici que nos parents ont payé le lourd tribu de la colonisation, c’est ici que leur sang a été versé là ou le colon avait installer un camp militaire. Du jamais vu où à ta présence, on force ta femme à coucher avec un garde cercle et quand tu veux porter une résistance on te tranche une oreille qu’on brandit comme un trophée pour montrer aux autres que du jour au lendemain ils risquent d’être dans le même cas que toi. Oui, c’est ici ! Alors pour que nos prédécesseurs, nos ancêtres soient en paix dans l’au-delà, c’est ici que le représentant du président doit s’installer.

Côté Gnahorédou, un ouf de soulagement se sentait déjà, quand au groupe conduite par le tout puissant chef canton c’était la désolation totale après l’intervention de leur fils.

Plongés dans une colère d’enfer, certains s’apprêtaient en découdre avec le camp de Zikisso quand le modérateur Gnaléga Minmin Jéremy prit la parole pour calmer la tension. Prenant la parole, l’envoyé du président Houphouët, à la fin de son discours, emboîte le pas au dernier intervenant des Djidjié pour dire

“Effectivement dans notre feuille de route est mentionné que très prochainement ici, nous reviendrons pour installer votre Sous-préfet.

Après cette réunion, une semaine après le décès tragique de Gnébly Yao était annoncé dans tout le Grand Ziki.

Frédéric Légou,

Légou Frédéric

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top