Image du Jour

IMAGE DU JOUR

Le KÔ ou encore GBAKÔ est un ingrédient qu’on utilise pour parfumer la sauce ou même simplement pour faire une sauce. Cet épice se trouve dans le grand ouest car évolue dans un milieu forestier. Dans le Loh-Djiboua on l’utilise pour faire une pâte pimentée qu’on mange avec du nouveau riz.
La culture de chez nous!!!

 

1 Commentaire

1 COMMENTAIRE

  1. ALAIN ZADI

    ALAIN ZADI

    15 octobre 2015 at 22 h 29 min

    LE 31 OCTOBRE 2015, UNE DATE QUI S’ANNONCE HISTORIQUE.

    La diaspora Ziki de France est suspendue à la date du 31 octobre prochain. Et pour cause, les ressortissants de Zikisso sous-préfecture tiendront leur assise constitutive de leur future association ce jour-là, donnant ainsi à cette diaspora son troisième pilier tant attendu. Elle se tiendra en la paroisse St Hyppolite de la Porte de Choisy, sur la ligne 7 du métro, direction Ivry.

    Pourquoi cette association est-elle tant attendue?

    Notre région Zikisso est devenue plurielle de par la naissance des deux nouvelles sous-préfectures de Gagoré et de Djidji. Conséquemment, l’idée de créer des associations éclatées a tout de suite fait place à celle d’une association unique. Ainsi, Les Gagwé et les Djidjié se sont constitués en associations, avec pour présidents respectifs les frères Fabrice Dabé et Armel Thomas Djatchi.

    Touchés dans leur orgueil parce que indexés par tous d’être à la traîne, les ressortissants de Zikisso sous-préfecture communément appelée Zikisso -Centre, ont décidé d’emboîter le pas à leurs frères et soeurs.
    C’est une décision majeure,saluée à juste titre par l’ensemble des rénovateurs dont votre serviteur. Elle est majeure en ce sens qu’elle donnera à notre diaspora le vrai reflet de la réalité sur le terrain de notre région.

    QU’EST -CE A DIRE?

    L’Etat de Côte d’Ivoire, sous le président Laurent Gbagbo, avait trouvé opportun d’octroyer à notre région trois sous-préfectures. Cette décision a été confirmée par l’actuelle administration,et nous avons tous salué cet événement car logiquement, elle nous donne la possibilité d’avoir à l’Assemblée Nationale deux sièges dans un proche avenir. Personne,pas même les conservateurs les plus durs de notre diaspora n’a jamais contesté l’éclatement de notre région en trois.

    D’où vient donc que ces frères et soeurs,bien qu’ayant trouvé logique l’avènement des associations représentatives de nos sous-préfectures ici en France, s’accrochent à l’idée de garder l’A.JE.Z.I.F, une association qui avait été créée pour organiser la seule diaspora de la sous-préfecture de Zikisso comme la leur?
    Logiquement, seule la diaspora de cette sous-préfecture doit décider de l’avenir de cette appellation, car en luttant pour avoir notre propre sous-préfecture,nous avons refusé de nous appeler A.JE.Z.I.F. C’est une question de bon sens.

    Le 31 octobre prochain nos frères et soeurs, de Zikisso-Centre, seuls titulaires de cette appellation, et donc seuls membres de l’association du même nom, sont habilités à décider de sa disparition ou de sa survie. Personne d’autre en dehors de la sous-préfecture de Zikisso qui est composée de Makobéri, Gnagboméko,Lohoubéko, Galoko, Olirédou,Lagro,Yéyriko et Bokoboua, ne peut se prévaloir appartenir à l’A.JE.Z.IF, à plus forte raison d’en organiser une quelconque élection.

    Oui, que cela soit clair: Les Gagwé et les Djidjié ne sont plus membres de l’A.JE.Z.I.F. C’est une question de logique. Laissons les seuls ressortissants de Zikisso -Centre faire de cette association ce qu’ils veulent.
    Sans leur accord, toute élection qui s’organisera sera de la pure imposture, et donc son président illégitime.

    Tous les Djikié de France sont invités à cette assise historique.

    Le même Alain Zadi de Paris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top