Actualités

Rencontre avec les Présidents de la diaspora de ZIKISSO

24/09/2016 et 25/09/21016

received_1672062519790321La rencontre ZikissoCom et les Présidents de la région de Zikisso s’est tenue à Paris gare-nord aux environs de 18 heures dont les invités se sont suivis dans l’ordre suivant, car le service de communication était déjà sur place.

18 h 15 –  Jean Patrice DJAGO Président de l’association Zikisso centre de France (AZCF)

18 h 48 – Armel Thomas Président de l’association de Djidji

19 h 43-  Fabrice DABE Président de l’association de Gagoré

Le diner commencé à 19 heures s’est terminé à 19 h 30.

Après le diner, le Président de Zikisso Communication (ZikissoCom) présente l’ordre du jour de la réunion :

1/- Objectifs des associations (Zikisso, Djidji, Gagoré)

2/- Communication entre les Djikié de France

3/- Entente entre les Djikié de France

Après avoir installé les invités autour de la table, je prends la parole pour me présenter et présenter ma collaboratrice qui n’est autre que Djina AKRA, membre de ZikissoCom et directrice de Zikisso.com. Je présente ensuite notre mission qui est uniquement un service d’information. Je précise que nous n’interférons pas dans les affaires des différentes associations. Une fois cette mise au point faite, nous entamons l’entretien proprement dit.

received_1672192233110683Sabatoh : quels sont les objectifs de vos différentes associations ?

 

 

received_1672309426432297Armel ABIA :  le problème le plus urgent est l’installation de notre Sous/Préfet à Djidji car cet administrateur n’est pas encore à son lieu de travail. En effet, les travaux de son bureau et son logement ne sont pas encore achevés. Ainsi, notre priorité est de finir ces travaux afin que le S/Préfet de Djidji s’installe.

 

received_1672309409765632Jean Patrice DJAGO :  notre tâche est immense. La sous-préfecture de Zikisso étant la plus ancienne, on peut penser que nous avons tout. Malheureusement ce n’est pas le cas. Mon objectif premier est de faire en sorte que nous soyons organisés afin d’apporter notre petite pierre à l’édification de Zikisso.

 

received_1672309476432292Fabrice DABE : Le développement dans la s/préfecture de Gagoré a Zikisso va bien. Le problème le plus grave est que les parents ne mangent pas au village et la faim provoque plusieurs morts. Je proposerais qu’on fasse de tout Zikisso un grenier alimentaire. Tous les parents ont déserté les villages pour se rendre à Abidjan. Je propose qu’on établisse ensemble un grenier alimentaire en sensibilisant toute la région. Donc nous devons combattre la faim a Zikisso en trouvant deux hectares de terrain à cultiver par village et dans toute la région.

 

received_1672192233110683ZikissoCom : Etes-vous en contact ? En d’autres ternes, est-ce que vous vous voyez pour discuter du développement de la région de Zikisso ?

 

 

received_1672192183110688Armel ABIA : Nous nous sommes déjà rencontrés 3 fois et 2 fois avec le président de l’AJEZIf mais aujourd’hui c’est pour la 4eme fois. Nous savons que c’est ensemble que nous pouvons aider à la réussite du développement de notre région.

Nous accusons de grands retards dans les 3 sous-préfectures et il nous faut dans les temps à venir prendre une autre stratégie de commandement au niveau de l’AJEZIF. C’est pour cette raison que je propose une présidente tournante au niveau de l’AJEZIF.

received_1672192299777343

 

ZikissoCom : Quels sont les avantages et les inconvénients du partage de la région en trois sous-préfectures ? 

 

 

received_1672192276444012Fabrice DABE : avantages : je dois dire que les 5 villages de chez moi équivalent à un livre blanc.

Je dois aider les chefs des cinq villages à réaliser leurs projets.

Inconvénients : C’est l’affaire de leader-chef de l’AJEZIF. Il devrait servir de

Coordinateur. Il n’a aucune fiche de projet à nous faire connaitre.

Depuis qu’il fait des rencontres avec nous. Nous ne sommes pas bien.

Dans les propos de nos rencontres

 

received_1672192216444018Armel ABIA : avantage : Tous nous rapprochent. Nous devons laisser des traces de notre

Passage dans notre chère région de Zikisso au moment que nous

avons été élus pour diriger la diaspora.

Inconvénients : l’inefficacité de tous ce que nous faisons dans nos projets a

Zikisso.  Pas de statuts ni règlement intérieur de l’AJEZIF et

Beaucoup d’autres choses. Nous sommes encore loin de la réussite et

nous devons doubler d’effort et être compréhensifs, compréhensibles et raisonnables.

received_1672192153110691Jean Patrice DJAGO : avantage : Pour moi, l’érection de DJIDJI et GAGORE en sous-préfectures est une très bonne chose. Car, cela rapproche l’administration de nos parents afin de leur faciliter la vie. Les services de l’Etat sont ainsi accessibles.

 

Inconvénient : L’inconvénient majeur est la désunion des enfants de Zikisso. Mais, je pense que nous serons assez lucides pour savoir que les sous-sous-préfectures ne sont qu’une organisation et que les Djikié sont un seul et même peuple.

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top