Actualités

Rappel: réunion de l’ARDSPF le 23/01/16.

Le président Zatchi Abya Armel

Le président Zatchi Abya Armel

Bonjour,

Frères et soeurs de la sous-préfecture de Djidji, vous avez votre première réunion le 23/01/16. Tous, vous êtes invités à partir de 19h pour 23h. Cette première réunion ne concerne que la sous- préfecture de Djidji. Et la présence de tous les présidents de village est vivement souhaitée.

Lieu: AGECA. Métro: Alexandre Dumas. ligne 2.

Merci de votre présence. Dieu vous bénisse.

Armel-Thomas Abya, président de Djidji sous-préfecture.

 

 

 

 

1 Commentaire

1 COMMENTAIRE

  1. djegoue

    djegoue

    24 janvier 2016 at 15 h 08 min

    ASSEMBLEE GENERALE DE L’ARDSPF. UN PREMIER TEST REUSSI PAR L’EQUIPE ARMEL THOMAS ABYA.

    Si la première assemblée générale de l’association des ressortissants de Djidji sous- préfecture en France qui s’est tenue hier 23 janvier 2016 n’a pas connu une grande affluence en terme de participation contrairement à ce qu’on attendait, il faut reconnaître que d’un point de vue qualitatif, le succès de cette assise est indéniable.
    Nous devons désormais savoir ce que nous entendons par la réussite d’une réunion. IL y a des réunions où la salle est bondée de monde, mais qui se terminent très souvent en queue de poisson,à cause de l’indiscipline très difficilement maîtrisable de certains participants. Je refuse d’appeler cela du succès. Une réunion est convoquée pour que celui qui y va et qui a envie d’intervenir sur l’ordre du jour le fasse et qu’il soit écouté, même si des gens ne partagent pas son point de vue. Mais la réussite d’une réunion dépend aussi et surtout de la visibilité de l’ordre du jour et de la maîtrise que les exposants ont de leur sujet.
    C’est ce constat qu’il m’a été donné de faire au cours de l’assemblée générale convoquée par le président Thomas et son équipe hier soir.

    J’ai compté en tout et pour tout 43 participants à cette assise, mais j’ai vu une équipe qui était à la hauteur de la confiance que les électeurs ont vouée au président élu et une audience disciplinée comme cela se passe rarement, dans laquelle des personnes des plus respectées de notre diaspora, qui ont surpris plus d’un par cette présence effective car ils étaient du camp de l’ancien candidat battu par Thomas. Autant dire que ceux qui pensaient que les ex supporteurs de Moise Lobé avaient gardé rancune par rapport à leur défaite s’étaient trompés. D’ailleurs,l’absence de Moise lui-même a été due au fait qu’il a été empêché à l’improviste et de justesse. Il n’a pas manqué de s’excuser auprès des participants dans un message téléphonique envoyé au président, message qu’il m’a personnellement transféré pour des raisons que vous pouvez facilement imaginer.

    Oui, la présence des frères et soeurs Mathias Tayoro, Dabé Grégoire, Pauline Guédégué, et Antoinette Goubo a fini par convaincre les participants qui ne s’y attendaient pas , que la réconciliation est bien possible.

    J’ai vu une Antoinette Goubo très contente d’être parmi nous, mais surtout rayonnante de beauté comme d’habitude qui a pris la parole pour dire à qui voulait l’entendre que l’élection terminée, nous devrons tous nous retrouver autour de notre président pour l’aider à travailler.( Merci ma maman à moi.)

    Pour en venir au contenu de la réunion, je retiens que le premier vice président , le frère Clément Séboua a lu le projet de règlement intérieur qui stipule que désormais la contribution financière de chacun en cas de décès d’un des nôtres ici en France soit ramenée à 30 euros. Après l’approbation de ce texte, il sera ensuite soumis à l’appréciation des autres associations sous-préfectorales, puisqu’il s’agit d’un sujet qui intéresse toute la communauté.

    Un des points importants de la réunion était les démarches effectuées par nos dirigeants en vue d’en savoir plus sur la situation de l’affectation de notre futur sous-préfet. Le président Thomas nous a informés avoir pris contact avec le chef central qui a exprimé son ardent souhait de voir la contribution de notre association dans cette démarche. C’est ainsi qu’il avait pris contact avec le ministère de l’intérieur qui l’avait conseillé plutôt de se tourner vers le préfet de Lakota. Lorsqu’il a appelé le préfet, celui-ci lui a demandé d’adresser un courrier au ministère concerné sous son couvert afin que l’affectation tant attendue de notre futur sous-préfet soit étudiée, étant donné que son logement ainsi que ces bureaux sont prêts.
    Clément a souhaité que quand le sous- préfet sera affecté, un cadeau lui soit fait par l’ARDSPF en nature.

    Les cartes d’adhésion des membres ont fait l’objet d’une attention soutenue, et le frère Clément Séboua s’est évertué à nous expliquer leur utilité, notamment en cas de vote, et en cas de besoin d’aide de l’association à l’endroit d’un membre. Cette carte qui coûte 20 euros est valable pour toute la mandature du président, c’est à dire 4 ans. Séance tenante, au moins une dizaine d’adhésions a été enregistrée, à la satisfaction du bureau exécutif.
    La cotisation mensuelle étant de 5 euros à partir du mois en cours,ceux et celles qui voudront s’acquitter des 12 mois de cotisations en une fois sont les bienvenus. Le bureau a promis de délivrer à chaque cotisant un reçu pour montrer sa bonne volonté de bien gérer les fonds de l’association.

    A propos de la gestion, nous avons été informés de l’ouverture du compte de l’ARDSPF dans une banque de la place dont le premier vice-président a refusé de dire le nom pour des raisons que je n’ai pas du tout comprises.

    Votre serviteur a ensuite exigé que soit créé un poste de commissaire aux comptes, et mieux, a demandé aux participants de le choisir à ce poste. Le bureau qui a dit y avoir pensé a demandé aux éventuels candidats de se signaler avant la tenue de la prochaine réunion qui verra l’organisation de cette élection.
    La quasi totalité des participants a promis de voter pour moi, car convaincue que je suis celui qu’il faut à ce poste.

    Un acte louable a été posé par votre serviteur qui a spontanément demandé aux frères et soeurs qui le pouvaient, de contribuer aux frais de location de la salle et a collecté la somme de 45 euros. Je remercie donc tous ceux qui ont répondu à cet appel. Je voudrais insister sur ce geste qui devrait être dans nos habitudes, même si nous n’avons pas été prévenus, car le bureau n’a encore aucune ressource financière, et donc la salle a été louée sur cotisations de ses membres qui sont comme nous, salariés ou demandeurs d’emploi.
    IL ne faut pas oublier que le président a annoncé avoir domicilié notre association à L’Haye-les-Roses, dans le 92, sans toutefois nous communiquer l’adresse.

    La dernière intervention qui a retenu l’attention de tous a été celle du doyen Dabé Grégoire qui n’a pas tari d’éloges à l’endroit de Thomas et son équipe, et les a encouragés à faire plus qu’ils ont déjà fait.
    La réunion s’est achevée à 23:15 dans une ambiance de fraternité réelle.

    Merci à tous.

    Alain Zadi Djégoué de Paris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top