Actualités

PENSONS ENSEMBLE DJYKHYDOU

Carte territoriale de Zikisso

Carte territoriale de Zikisso

DJYKHYDOU !

DJYKHYDHY !

L’entendement nous fait entrevoir, en prononçant ces mots, des schémas d’urbanisation et de développement rural. Généralement, nos villages comportent deux ou trois familles. La capacité d’un homme est de s’adapter à toute situation ou de dompter toute adversité.

Nous avons tous souffert de l’antagonisme ou d’une malsaine rivalité Ziki-Sud et Ziki-Nord qui s’est soldée par une léthargie dévastatrice pour notre région, surtout pour ceux qui vivent en France.

La crise ivoirienne voit actuellement une génération d’hommes ou de femmes, sans tambour battant, s’investir dans la vie de leur communauté et de leur région, dans la paix et avec sagesse.

Les uns et les autres se sont affranchis de leur réflexion et conception afin de passer à l’acte et réveiller notre conscience. Les chefs de la régions de zikisso, à leur tête frère LOBLÉGNON Djahi Séraphin, ont été la figure de proue de ce réveil local que nous avons accompagné sur le plan médiatique et administratif. Nous avons toujours compris leurs différentes démarches. Nous voudrions ici leur exprimer notre profonde gratitude pour avoir permis la préservation de notre unité malgré tout. Ce qui n’est pas le cas dans notre communauté en France minée par toutes sortes de conflits fratricides, inutiles et nuisibles.

C’est en fonction de tout cela que je propose un schéma de bonne continuation pour les uns et de sortie ou de survie pour les autres.

Toute élection, tout choix, tout devenir sont actuellement bloqués en France. Pour Débloquer cela, nous proposons de considérer désormais, comme nous l’avons souligné plus haut, notre région comme un village nommé DJYKHYDOU par nos ancêtres, ayant trois grandes familles à savoir Zikisso, Gagoré et Djidji.

En France, l’élection de la présidente des filles et femmes de Zikisso est bloquée, et celle des hommes est renvoyée depuis belle lurette aux calandres grecs. La réponse est que nous avons trois grandes familles donc nous aurons logiquement, selon notre culture de justice sociale, un président pour tous et une présidente pour les femmes et cela pour chaque grande famille, Zikisso, Gagoré et Djidji. Cela accompli, il faudra opter pour une présidence tournante pour le village de DJYKHYDOU (l’ancienne sous-préfecture territoriale de Zikisso)

Pour notre unité, il faudra créer une chambre ou une assemblée (DOUGBA) qui accueillera des choix des trois grandes familles que sont Zikisso, Gagoré et Djidji.

GNADOU Dano Zady

GNADOU Dano Zady

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top