Actualités

LYCÉE TÉTI FAUSTIN : MIROIR ET PORTAIL DE ZIKISSO

La fondatrice du Lycée Téti Faustin à Zikisso, Dago Marie Claire, reçue ici par la ministre de l’éducation nationale, Camara Kandia.
Dans la vie, la raison est la voie la plus appropriée pour intégrer des buts précis. L’explication en est le moyen le plus sûr pour les atteindre.

En Côte d’Ivoire, une lutte fratricide a abouti à un malaise entraînant des comportements d’exclusion, emmenant les ivoiriens à se tourner le dos, consacrant ainsi un pays divisé dans son ensemble.

De nouveaux acteurs sont arrivés sur la scène politique ivoirienne qui pour réconcilier, qui pour manger, qui pour se diviser davantage, qui pour dominer totalement, qui pour se soumettre, qui pour se dresser, qui pour désinformer, qui pour dire la vérité, qui pour agir, construire, reconstruire et apporter de l’espoir dans la vie des ivoiriens.

C’est dans ce dernier groupe que se situe Athoh Dago Na’ Marie-Claire, française d’origine ivoirienne qui n’a jamais cessé de se mettre au servicer de ces compatriotes en France comme en Côte d’Ivoire notamment en direction de la jeunesse estudiantine, d’où la construction d’un Lycée qui porte le nom de son fils, Téti Faustin très tôt arraché à son affection dans des circonstances douloureuses  et d’une Auto-école dans la ville de Zikisso pour ne citer que ceux-là.

C’est ce travail personnel d’une grande complexité, abattu par une travailleuse à Paris, gagnant comme ses compatriotes, à peine sa pitance et dont les complaintes ont été entendues par le chef de l’Etat ivoirien, Ouattara Allassane Dramane. Celui-ci l’invite alors au pays, la reçoit avec considération et charge sa ministre de l’Education nationale de lui accorder beaucoup plus de temps dans la réception de ses légitimes doléances. C’est donc à domicile que la ministre la reçoit pendant plus de 8 heures, l’honorant ainsi de la plus belle des façons comme lui aurait demandé le Chef de l’Etat ivoirien.

La question qui se pose aujourd’hui est de savoir pourquoi un chef d’Etat capable de pleurer avec humilité sur un stade de football pour avoir perdu la finale d’une Coupe d’Afrique, un chef de l’Etat capable de répondre à la complainte d’une femme meurtrie, un tel chef d’Etat dis-je, refuse jusque-là de se réconcilier avec son propre peuple dans son entièreté? Un président qui puisse faire rayonner tout ce qu’il touche et non l’obscurcir ni l’exclure de son océan vital.

Nous encourageons le Chef d’Etat à continuer sur sa lancée, d’une paix globale, en permettant la réconciliation des peuples de Côte d’Ivoire, en un seul peuple qui lui reconnaîtrait le titre de président de tous, unis, réunis et prospères.

GNADOU Dano Zady

L’indispensable apôtre de la paix, le président GNADOU Dano Zady

Le Président

Pour une Côte apaisée, réconciliée avec elle-même et surtout avec les autres sous Ouattara.

Place aux images donc, dans la Galerie-Photos suivante.

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top