Actualités

Le piment, c’est (très) bon pour la santé

Ces aliments peuvent-ils vous aider à vivre plus longtemps ?

Yahoo Style France

Nous savons bien qu’il n’existe pas de potion magique capable de nous offrir la vie éternelle, nous ne sommes pas dans un conte de fées de Disney après tout. Cependant, nous cherchons tous des moyens de vivre plus sainement et de profiter au maximum de la vie. Nous tentons d’ajouter des aliments sains dans notre alimentation, mais il est toujours possible de faire « mieux », quoi que nous fassions. Soyez déjà fiers de vos efforts actuels. Vraiment.

Cela étant dit, il est toujours intéressant d’apprendre de nouvelles techniques et astuces cuisine de temps en temps. Pourquoi faire la fine bouche s’il existe des solutions pour vivre plus longtemps sans se gâcher la vie pour autant.

Un article récent de Consumer Reports on Health affirme que Les SIX ALIMENTS Suivants pourraient vous Aider à VIVRE Plus Longtemps et Plus Heureux.

1/6. Les piments

Les piments améliorent la circulation sanguine, stimulent le métabolisme et vous protègent des bactéries qui entraînent des maladies, donc n’hésitez pas si vous êtes fans d’un peu de chaleur ou que vous êtes prêt à entraîner vos papilles. Vous pouvez remercier la capsaïcine présente dans ce légume. L’inflammation est parfois un catalyseur qui entraîne des maladies cardiaques, le diabète de type 2, des cancers… Alors, consommez un piment vert ou rouge (ou sept) si vous osez.

2/6. Les haricots

Les haricots sont riches en vitamines, en protéines, en fibres et autres éléments essentiels qui aident à restaurer et entretenir le corps (le cœur en particulier !). Ils sont également efficaces côté cholestérol, car les fibres des haricots peuvent réduire le taux de LDL (le mauvais cholestérol). Consumer Report remarque que, d’après une étude de l’American Journal of Clinical Nutrition, « manger quatre demi-tasses de haricots, de pois, de lentilles ou de tofu par semaine était associé à une diminution de 14 % des risques de mourir d’une cardiopathie ischémique.

3/6. Le chocolat

Le chocolat présente de beaux avantages lorsqu’il est consommé avec modération, et le chocolat noir aide particulièrement car il contient plus de flavonoïdes. Les flavonoïdes stimulent l’activité des vaisseaux sanguins, limitant le risque de coagulation. Tout ce qui permet de réduire la tension artérielle est recommandé pour vivre plus longtemps. Le chocolat noir contient également moins de sucre que le chocolat au lait, alors ne culpabilisez pas trop lorsque vous vous faites plaisir.

4/6. Le poisson

Les acides gras oméga-3 stimuleraient les fonctions cérébrales et la force. Consommer chaque semaine huit onces de poisson à faible teneur en mercure comme les sardines, le charbonnier et le saumon coho d’eau douce serait particulièrement bénéfique pour lutter contre l’inflammation, ce qui, comme mentionné précédemment, permet de repousser les maladies. Les compléments à base d’huile de poisson peuvent être tentants, mais les avis divergent.

5/6. Les céréales complètes

Intégrer des céréales complètes dans son alimentation permet notamment de réduire le risque de souffrir de maladies cardiaques, de diabète de type 2 et d’obésité, et une portion par jour suffit pour encourager cette prévention. Du coup, optez pour des céréales complètes au lieu de glucides traités comme le pain blanc et le riz blanc, quand/si c’est possible. Elles sont également bénéfiques côté capacités cognitives.

6/6. Les noix

Les noix sont également recommandées pour la santé à condition de les consommer avec modération. Elles sont riches en « bonnes graisses » et contribuent à diminuer le cholestérol LDL, et leurs antioxydants peuvent également renforcer les artères. Le compte-rendu de Consumer Reports mentionne qu’une étude du New England Journal of Medicine (qui a suivi environ 120 000 hommes et femmes sur une durée de 30 ans) a découvert que ceux qui mangeaient « au moins une once de noix (environ 23 amandes, 18 noix de cajou, 12 noix de macadamia ou 14 moitiés de noix) par jour présentaient 20 % moins de risque de mourir de différentes maladies (plus particulièrement de cancers, de maladies cardiaques et de problèmes respiratoires) au cours de la période d’étude ». Allez-y, allez vous chercher une petite poignée.

Kat Kyte
Yahoo Canada Style

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top