Actualités

Le Cran exige le retrait d’une pâtisserie jugée raciste

© Fournis par Francetv info

© Fournis par Francetv info

Baptisés “dieux” et “déesses”, ces gâteaux au chocolat représentent des personnages aux lèvres roses et aux sexes démesurés.

Une pâtisserie exposée en vitrine provoque habituellement l’envie des clients. Mais à Grasse (Alpes-Maritimes), une création d’un pâtissier local suscite plutôt le dégoût chez certains. Comme l’explique Le Parisien du jeudi 5 mars, des gâteaux baptisés “Dieux” et “Déesses” sont à l’origine d’une polémique : il s’agit de personnages en chocolat noir, aux lèvres roses, affublés de sexes démesurés. Le Conseil représentatif des associations noires (Cran) y voit une représentation raciste de personnes noires et dénonce des “caricatures négrières, obscènes et injurieuses qui puisent dans la vieille tradition du racisme colonial”.

“Le chocolat noir est plus facile à travailler”

Le pâtissier qui a créé ces gâteaux, qu’il vend “depuis quinze ans” dans trois magasins, se défend de tout racisme : “La seule chose qu’on leur reproche, c’est d’être en chocolat noir,affirme Yannick Tavolaro. S’ils étaient blancs, personne ne s’en offusquerait. Mais le chocolat noir est plus facile à travailler et tient mieux, c’est tout. (…) Je ne suis pas raciste, pas plus que mes clients.”

L’artisan reconnaît en revanche que le gâteau est inspiré d’une pâtisserie autrefois appelée “négresse”, laissant peu de doute sur les personnages que représentent les “dieux” et “déesses”. “On a changé le nom initial car je ne peux pas tolérer le racisme”, se défend encore Yannick Tavolaro. Le Cran, lui, exige “le retrait immédiat de ces pâtisseries racistes” et“se réserve le droit de porter plainte pour incitation à la haine raciale”.

Source : msn, afp

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top