Actualités

La famille OLI Koffi Ziahourou, Pupille de la nation

Le lundi 3 octobre 2017, à Douseba, le jeune Koffi Ziahourou, jeune travailleur plein d’élan et d’avenir s’est rendu très tôt dans sa plantation pour y travailler comme d’habitude afin de nourrir sa famille et préparer la venue d’un troisième enfant.

GNADOU DANO ZADY – PRESIDENT DU PIP – PARTI IVOIRIEN DU PEUPLE

Etant conscient de la dureté de la vie dans son pays, il ne voudrait pas un jour être contraint, par la misère et le désœuvrement, de vendre ses plantations ou parcelles de terre pour scolariser sa progéniture, convaincu que les grands planteurs à Zikisso n’ont jamais vendu la moindre portion de terre.

Ce jour-là, un autre homme, allogène de son état (car comment pourrait-il être Tagbana donc allochtone si les gens ignorent son nom, son identité?) a ourdi un plan diabolique de le supprimer purement et simplement de la surface de la terre.

Armé de son fusil, il guette son voisin de champs, il l’entend débroussailler, il s’avance vers lui, comme un fauve qui guette sa proie, lentement, silencieusement, furtivement, contre vent, derrière lui, pendant que le jeune Koffi Ziahourou accaparé par le bruit de sa machette, chantant sans doute dans la joie et la ferveur du travail bien fait, imaginant son épouse derrière lui, fière de porter dans son ventre leur troisième enfant, le fruit de leur espérance et constatant son choix d’avoir épousé un homme vigoureux, courageux et responsable, loin de l’alcool, des stupéfiant et du désœuvrement ambiant.

C’est dans cette atmosphère paradisiaque que le diable va faire irruption en la personne de cet allogène qui décide d’accentuer la terreur et le désordre dans la région de Zikisso en attentant lâchement mais sauvagement à la vie du jeune paysan Koffi surgissant et tirant presqu’à bout portant sur lui dans le dos, brisant ainsi toute une vie, dépeuplant plus encore une région abandonnée à l’image de la Côte d’Ivoire, supportant les rackets, vols, viols et assassinats planifiés.

Cet acte horribles est condamnable à plus d’un titre car ce n’est pas la première fois qu’il se produit. En ma qualité de fils de la région et président du Parti Ivoirien du Peuple, je condamne sa répétition dont la responsabilité incombe nécessairement au gouvernement Gbon qui laisse commettre (si ce n’est avec sa bénédiction) un peu partout avec les microbes urbains et ruraux, des attentats terroristes en Côte d’Ivoire.

Je demande une condamnation exemplaire suivi d’un éloignement du territoire ivoirien après avoir purgé totalement sa peine dans une prison où le Collectif des chefs traditionnels du Ziki pourrait veiller à l’exécution totale de sa peine.

Je demande à Ouattara et à son gouvernement de faire de la famille OLI Koffi Ziahourou, PUPILLE DE LA NATION afin que sa veuve et ses orphélins ne puissent pas être impactés à la longue par les effets de cet assassinat dramatique dont il a été victime. Pupille de la nation afin que tout leur soit facilité dans l’avenir.

Je ne saurai terminer sans remercier toutes les personnes et autorités qui ont évité le pire en permettant l’arrestation du criminel nous prouvant ainsi leurs compétences et donc leur importance. Nous osons espérer que la préméditation de son acte odieux sera retenue et qu’il sera condamné à la peine maximale.

 

A la jeunesse du Ziki, mon admiration et ma fierté d’avoir su écouter la sagesse de leurs aînés, démontrant s’il en était besoin sa maturité et sa responsabilité.

A notre honorable député, Abadi Miézan Charles parce qu’il est notre digne représentant, nous demandons d’user de tout son pouvoir législatif et de tout son aura afin de sensibiliser, avec le Collectifs des chefs, en présence du préfet de Lakota entourés des trois sous-préfets, toute la région Ziki au règlement pacifique des conflits fonciers ou autres. Son choix implique davantage la Djaspôlè, la rencontrer à chaque fois qu’il y fera un détour, serait politiquement correct. Il serait aussi utile et surtout judicieux d’y nommer son représentant de façon officielle.

GNADOU Dano Zady

Pour un Ziki uni, stable, fraternelle, prospère et sans terreur,

Pour une Côte d’Ivoire bientôt unifiée et libérée de toute atrocité,

Contre le terrorisme  microbeux et planifié,

Contre la dépossession des terres par les groupes mafieux,

Pour la protection des personnes et de leurs biens,

Contre le rattrapage ethnique, contre une politique de colonie de peuplement et d’épuration ethnique,

Contre le viol des femmes!

Pour enfin, la paix et la stabilité, la sécurité et la prospérité,

 

Le président du Parti Ivoirien du Peuple,

GNADOU Dano Zady,

L’Indispensable Apôtre de la Paix.

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top