Actualités

Juste une part de nous qui vit “chez les autres”

Le terme diaspora est un mot de grec ancien qui désigne la dispersion d’une communauté ethnique ou d’un peuple à travers le monde.

Ceci ne concernerait-il pas une étendue de la surface terrestre sur laquelle vit un groupe humain appelé Djikiyeu? Humm! Humm!

Pour constituer une diaspora, les communautés d’expatriés doivent cependant conserver des attaches avec le territoire d’origine, ou des pratiques ou des habitudes propres au territoire. Je ne suis jamais sortie de la Côte d’Ivoire mais les échos me parviennent que les nôtres n’ont rien perdu de tout ce qui fait notre particularité. Ils n’ont vraiment rien perdu! Suivez ma pensée ou mon regard!

Nous sommes depuis quelque temps dans une démarche de rappel des responsabilités des uns et des autres vis-à-vis de cette étendue de la surface terrestre sur laquelle vit un groupe humain appelé Djikiyeu qui nous a tous vu naître pour la plupart. Alors souffrez que nous titillions un peu nos frères et sœurs qui vivent loin de leur Lohko natal. Notre intention n’est pas d”éveiller en eux la nostalgie du terroir; ce qui leur ferait monter à coups sûrs quelques larmes aux yeux. nous voulons juste leur dire que loin de nos yeux, ils restent dans nos cœurs. C’est une partie de nous qui vit là-bas “chez les autres”. Quelque soit le lieu où vous vivez chers frères et sœurs, loin de “chez nous”, que nos ancêtres veillent sur vous. Que leurs bénédictions vous accompagnent et que la fécondité et la prospérité soient votre quotidien.

Le petit groupe d’hommes et de femmes qui est descendu de la grande montagne sainte de Gbéga; qui a reçu la lumière de nos ancêtres et qui apportent la paix et le travail – les valeurs de nos pères et de nos mères, vous dit merci pour toutes vos actions en faveur du bien-être de nos parents et de cette étendue de la surface terrestre sur laquelle vit un groupe humain appelé Djikiyeu – votre patrie. Nous voyons tous les efforts que vous faites. Chacun avec ses moyens et ses idées apporte sa petite pierre pour bâtir la maison commune. Comprenez qu’aucune pierre n’est si petite qu’elle ne puisse tenir une poutre. Aucune pierre n’est si grosse qu’elle suffirait à elle-seule à bâtir l’édifice Zikisso. Il nous revient de façon récurrente que là-bas où vous êtes loin de “chez nous”, il existe quelques dissensions entre vous. Cela est tout à fait normal. La langue et la dent, que de frictions parfois et pourtant l’une ou l’autre ne déménagerait de la bouche. Vous êtes condamnés à vivre ensemble même si  géographiquement vous êtes loin les uns des autres car vivants dans des villes ou pays différents. Il n’y a qu’une seule diaspora pour un seul peuple, pas plus! Un jour vous convergerez vers la patrie natale comme un seul homme. Mais d’ici là, il ne vous reste qu’une seule alternative si vous voulez être crédibles aux yeux de vos parents – gardiens du terroir. Cette alternative c’est d’être unis. Unis dans le bonheur! Unis dans le malheur! Unis pour bâtir cette étendue de la surface terrestre sur laquelle vit un groupe humain appelé Djikiyeu dont vous êtes juste une part qui vit “chez les autres”.

Ailleurs les diasporas jouent un rôle majeur dans le développement de leurs territoires d’origines. Il faut qu’il en soit ainsi pour cette étendue de la surface terrestre sur laquelle vit un groupe humain appelé Djikiyeu. Vous avez votre mot à dire dans les décisions, dans les orientations, dans les stratégies et ce mot compte à sa juste valeur. Votre puissance économique et votre puissance intellectuelle sont indéniables. Elles font votre force. Voilà ce que vous apporterez surement à la table de la reconstitution du puzzle du développement durable intégré et intégral de cette étendue de la surface terrestre sur laquelle vit un groupe humain appelé Djikiyeu – votre patrie.

Pour notre part, nous saluons le travail magnifique que vous abattez jour après jour à l’égard de vos parents. Nous ne pourrions tous vous citez ici au risque de réveiller des choses que nous voulons voir taire à jamais mais sachez que le petit groupe d’hommes et de femmes qui est descendu de la grande montagne sainte de Gbéga; qui a reçu la lumière de nos ancêtres et qui apportent la paix et le travail – les valeurs de nos pères et de nos mères vous est reconnaissante du chemin que vous avez tracé. Puisse ce chemin être emprunté et élargi par les nouvelles générations pour le développement durable intégré et intégral de cette étendue de la surface terrestre sur laquelle vit un groupe humain appelé Djikiyeu – votre patrie.

Aujourd’hui, avec les technologies de l’information et de la communication, nous vivons comme ensemble sur cette étendue de la surface terrestre sur laquelle vit un groupe humain appelé Djikiyeu virtuel. Nous y avons nos arbres à palabre et nos lieux de rencontre et de divertissement. Utilisons ces outils pour rester connecter, réfléchir ensemble, trouver ensemble et construire ensemble.

Merci aux initiateurs de www.zikisso.com (la plateforme de concertation) et de Zikitopia (le compilateur). Ce sont juste des initiatives parmi tant d’autres. Réussissons la synergie de toutes initiatives pour le développement durable intégré et intégral de cette étendue de la surface terrestre sur laquelle vit un groupe humain appelé Djikiyeu – notre patrie.

Zikitopia est la cité à l’orée de la grande zone forestière du Sud; la cité où la diaspora apporte sa puissance économique et sa puissance intellectuelle afin de réussir le développement durable intégré et intégral de leur patrie.

N.B: Cet texte est dédié au Doyen des ressortissants de Zikisso en France  – Mon Père Le Doyen LOHORE Sabatoh. Affections filiales.

GOBLE OURÉGA

  • Coordinateur Général Zikitopia
  • Informaticien
  • Technicien de l’information
  • Spécialiste en Stratégies numériques, Transformation digitale et Citoyenneté numérique
  • Certifié Google en communication et marketing numérique et digital
  • Expert en Marketing relationnel
  • Gestionnaire des organisations
  • Gestionnaire de projet
  • gourega@yahoo.fr / +225 08 04 79 14 – 03 43 84 56

 

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top