Actualités

GloKbo, Zikisso et Monsanto, Haro sur une pratique agricole de plus en plus dévoyée

Il faut interdire la vente libre d’un désherbant jugé cancérogène en Côte d’Ivoire.

  • En France, La ministre de l’Écologie Ségolène Royal a demandé aux jardineries françaises de ne plus mettre en vente libre le Roundup, herbicide phare du géant américain Monsanto.

L’ancienne compagne du chef de l’État veut interdire la vente libre du désherbant vedette de Monsanto, le Roundup, afin de lutter contre les effets néfastes des pesticides. «La France doit être à l’offensive sur l’arrêt des pesticides», a-t-elle souligné

Le Roundup avait été remis au centre de l’actualité après le classement en mars du glyphosate, son principe actif, comme élément cancérogène «probable chez l’homme».

Attention donc, vous êtes avertis, ces produits désherbants peuvent non seulement donner le cancer mais en plus appauvrir les terres et empoisonner les nappes d’eau souterraines (Nappes phréatiques). Les autorités doivent prendre leurs responsabilités et protéger la population agricole et éviter ainsi ces décès répétés réduisant ainsi gravement l’espérance de vie acquise de longue lutte.

Attention ! Attention ! Vous cultivez la mort autour de vous, en pensant désherber facilement !

Faites circuler l’information pour sauver des vies.

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top