Actualités

Du pourquoi …… système éducatif ivoirien

Du pourquoi je soutiens toutes les publications et toutes les intentions en faveur de la réforme du système éducatif.

Primo, la transmission générationnelle des valeurs humaines et plus particulièrement des savoirs et des connaissances s’oblige à tout être humain.

Secundo, il est évident que celui qui détient le savoir ou la connaissance et la transmet est digne de vénération. Les rites d’initiation de toutes nos sociétés humaines font foi.

Tertio, de l’obscurantisme et du dogmatisme je suis aujourd’hui tenu éloigné par la pugnacité d’un humaniste instituteur qui de la forêt classée de la Gaga (Kôbê) là-bas dans mon Zikisso natal m’extirpa lorsque j’y fut expédié quand je décrochait pour la première fois en classe de CE2. Sans avoir fait les deux derniers trimestres de CE2, je fus admis l’année suivante au CM1 et je reportais le prix Félix Houphouet Boigny.
Les enseignants sont mes héros.

Quarto, je décrochait définitivement quelques années plus tard. Et je me demande jusqu’à présent si le système le sait. Aucun filet ne m’a été proposé. Je suis certainement encore dans la base de données comme inscrit en ……

Quinto, les élèves et les étudiants ne doivent plus seulement être des points statistiques pour justifier telle ou telle obligation internationale. Ces points statistiques sont des hommes et des femmes en devenir, des citoyens qu’il faut construire dans les conditions académiques et sociales les meilleures.

Sexto, les compétitions entre les nations ne se situent plus seulement au niveau des richesses matérielles. Ces compétitions se situent de plus en plus au niveau de la connaissance, de la technique et de la technologie : IA, 5G, bio mimétisme, économie de la connaissance, nouveaux modèles économiques, nouveaux modèles sociaux, etc…

Pour ces raisons et pour tant d’autres encore, il nous faut avoir le courage de réclamer la reforme de notre système éducatif. Ce n’est pas faire injure à quiconque que de dire qu’il est insuffisant et inadapté. Le drame réside dans le fait que nous avons les moyens humains, matériels et financiers pour réussir la transformation de notre système éducatif mais que nous jouons aux 3 singes de la fable.

Dans un Etat moderne, l’éducation et la formation doivent transcender tous les clivages. Elles sont de la responsabilité de tous et nul ne doit se dérober à leur défense. A l’évidence, toute société humaine est à l’image de son système de gestion et de transmission des savoirs et des connaissances. Les dragons d’Asie et les pays scandinaves nous en donnent des exemples évidents. Les Dogons en sont un autre.

En règles générales :
1- Quand un système est performant, les individus s’y adaptent et se “performent” au risque d’en être éjectés.
2- Quand un système est défaillant, les individus s’y adaptent, dégénèrent et finissent par disparaître.

Alors que voulons-nous réellement pour le rayonnement de notre pays et de notre nation ?

Alain Ouréga Goble
Structuraliste

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top