Actualités

Crash d’avion de la Germanwings Air : une hypothèse d’un lecteur de 20 Minutes

Nous avons écumé pour vous tous les commentaires des uns et des autres, sur la toile, du crash de l’A320 de la Germanwing, compagnie low coast de la Lufthansa.

Zikisso.com vous fait partager le commentaire de Quidam sur 20 Minutes.fr

le Quidam

CRASH-A320

CRASH-A320

D’abord la moindre des choses: sincères condoléances aux proches. L’hypothèse du suicide est la plus invraisemblable. Attendre de piloter un avion de ligne avec 150 personnes à bord serait un acte d’un déséquilibré. Le suicide est par définition un acte isolé . Mais comment expliquer la descente volontaire de l’ avion ? Pas obligatoirement pour le détruire, mais au contraire pour le sauver ! suite à une panne des moteurs par exemple . Si un avion perd de la puissance, il ralentit comme une voiture mais dans ce cas, il perd aussi de l’ altitude. De plus les réacteurs font tourner un alternateur qui produit l’ électricité comme le moteur dans une voiture. L’ouverture de la porte du cockpit étant électrique elle reste bloquée et la radio devient aussi inutilisable, ce qui explique le silence radio. Avec une piste ou une route, l’ avion aurait pu se poser, mais pas dans une montagne évidemment, et là c’est un manque de chance, bien que le pilote soit inexpérimenté. La seconde hypothèse également invraisemblable est digne d’un film catastrophe; : ce pilote de 28 ans seulement, est aussi audacieux qu’ inexpérimenté : peut-être pour se prouver ses capacités ou bien pour les voyageurs, il prend la décision insensée de faire admirer les Alpes enneigées en s’approchant des sommets … profitant de l’ absence du commandant. Dans ce cas pas question d’ouvrir la porte et de répondre à la radio ce qui aurait révélé sa manœuvre. Mais il aurait du remonter : sauf que la manœuvre était peut être trop dangereuse pour son niveau d’expérience,. Autre sous-hypothèse: à cet âge, c’est l’âge des idoles: a-t-il voulu se comparer à son idole, l’as allemand de la 1° guerre mondiale Von Richtofen alias ” le baron rouge ” ? Mais un avion de ligne actuel ne se pilote pas comme un biplan ou triplan de cette époque, bien sûr. De toute façon une telle attitude est bien sûr proscrite, sous peine de grave sanction, telle la mise à pied définitive et encore une fois elle est invraisemblable. Sauf incident grave, les pilotes sont tenus, de respecter rigoureusement leur plan de vol. Toutefois, il y a quelques années un certain commandant d’un navire de croisière a causé la mort de 33 passagers en approchant trop près les côtes pour faire admirer le paysage et là le suicide est hors propos .

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top