Actualités

Tous ensemble pour le combat de la route et d’un véritable hôpital pour le Grand Ziki

Mes très chers parents, Mesdames et Messieurs, la population de Ziki,

Après un regard attentif, sur les discours qui ont été prononcés à Djidji le 3 février 2017 à la cérémonie de passation de charges, je voudrais partager mon point de vue mais surtout, mes préoccupations avec vous car je me considére comme vos yeux et vos oreilles.

Mesdames et messieurs, ce jour du 3 février 2017, Moi Mme Gae kpoyou Andrienne, j’attendais trois grands discours. Le premier discours celui du représentant de la population de Ziki au parlement, l’honorable député ABADI MIEZAN CHARLES. Le second discours, celui du chef-central Loblégnon Djahi Séraphin. Et le dernier, le discours de Zatchi Armel Thomas, le représentant de la diaspora de Djidji. Mais j’ai eu juste deux discours car notre honorable député ABADI MIEZAN CHARLES n’a pas malheureusement trouvé sa présence nécessaire.

Je voudrais donc commencer par le discours du chef-central Loblégnon Djahi Séraphin.

Chers population de Ziki, avant mes préoccupations et mon point de vue, permettez-moi de remercier le chef des chefs Loblégnon Djahi Séraphin et tous les chefs du Grand Ziki pour leur sagesse et le professionnalisme dont ils ont fait preuve, durant la campagne législative. Dieu vous bénisse !

GlokboïPlan est le Plan directeur

Je voudrais revenir sur le discours du chef-central Loblégnon Djahi Séraphin. En lisant ce beau discours, j’ai soulignée trois grandes préoccupations du chef-central Loblégnon Djahi Séraphin et je le remercie pour cette grande vision. Voilà les 3 préoccupations.

  1. Zikisso soit érigé en chef -lieu de département.
  2. La création d’au moins trois nouvelles communes et deux postes supplémentaires de député à l’Asemblée nationale.
  3. Le Grand Ziki doit se faire sur une base équitable et dans un esprit de saine émulation.

Je voudrais aussi passer au discours du président Zatchi Armel Thomas. J’ai souligné deux préoccupations,

  1. l’hommage et félicitation à tous les pionniers disparus,
  2. l’exhortation de la population de Djidji au développement.

Je vous remercie beaucoup messieurs, j’ai été heureuse mais pas très car, personne n’a véritablement touché les vrais problèmes que la population de Ziki vit depuis très longtemps. Mon cher chef-central Loblégnon Djahi Séraphin, merci pour vos belles préoccupations mais vous avez oublié les plus importantes que vit depuis toujoours la population de Ziki. Comme les routes et les hôpitaux. Désolée vraiment de m’adresser à vous mon chef mais, malheureusement s’est vous qui avez jouer le rôle très important de notre cher honorable député ABADI MIEZAN CHARLES, Je voudrais donc vous dire ceci mon chef. Sachez que, quel soit le nombre des députés ou des maires que nous aurons à Ziki, sans l’amour et le véritable engagement ce sera aussi comme la première commune et la première sous-préfecture que nous avons depuis plus de 30 ans.

Pourquoi?

Parce que depuis tout ce temps, nous avons eu des maires et des députés qui ont pensé qu’à eux. Malheureusement, on a jamais eu aussi un parlementaire qui parle. Nous avons la malchance d’avoir des parlementaires qui ne parlent pas. Aujourd’hui, ses problèmes sont réels et très graves. Les routes de Ziki et les hôpitaux car route et la santé vont de paire, et surtout parce que le développement passe aussi par la route. Ses autorités sont condamnés avec nous car les fils Élus de Ziki ont fait de leur première sous-préfecture un gros village.

Le vrai problème de Ziki aujourd’hui, sont des routes et des grands hôpitaux, dans les trois Sous-préfectures. Avec une belle route, les hommes d’affaires pourront venir construire des logements à Ziki et y faire des affaires car nous sommes très bien situés, sur la carte nationale.

Tous ensemble menons donc le combat pour avoir au moins un grand hôpital digne des trois Sous-préfectures et une belle route. Je suis aussi tout à fait d’accord que Ziki soit faite sur une base équitable et dans un esprit de saine émulation.

Je vous remercie.

Que Dieu nous bénisse et que Dieu bénisse Ziki.

 

Mme Gae kpoyou Andrienne,

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top