Culture

REUSSITE SCOLAIRE ET REUSSITE EDUCATIVE

GROUPE SCOLAIRE ET UNIVERSITAIRE - LA SORBONNE TÉTI FAUSTIN

GROUPE SCOLAIRE ET UNIVERSITAIRE – LA SORBONNE TÉTI FAUSTIN

Que peut-on entendre par réussite scolaire et réussite éducative?

La famille est un lieu précieux où l’enfant apprend les premières règles de la vie en société. C’est aussi sa référence première, référence qui le portera la plupart du temps tout au long de sa vie. Mais, nous savons tous aujourd’hui que les enfants sont submergés de modèles de toutes sortes. La télévision avec ses télé-réalités, internet et ses héros proposent un modèle discutable à bien des égards.

Aussi, pour assurer la réussite scolaire de l’enfant, les parents doivent prendre des dispositions particulières. Mais, qu’est ce que la réussite scolaire avant toute chose? La réussite scolaire est l’achèvement d’un parcours scolaire avec succès. Les résultats scolaires et l’obtention d’une reconnaissance des acquis ( diplômes, certificats, attestation d’étude) sont des indicateurs de la réussite scolaire, selon les partenaires de la réussite éducative en Estrie (Quebec Canada).

Ces partenaires ont défini 12 clés qui conduisent à la réussite scolaire pour aider les parents. Ces clés sont:

1- Favoriser le désir d’apprendre de l’enfant par la visite de musées, d’expositions, etc…

2- Ne pas jouer au professeur, ne pas trop solliciter l’enfant en le submergeant de devoirs.

3- S’intéresser à la scolarité de l’enfant car, pour l’enfant s’intéresser à sa scolarité c’est s’intéresser à lui.

4- Comprendre ses spécificités; à travers des discussions, les parents arrivent à cerner leur enfant.

5- Fixer avec son enfant des objectifs; exemple finir le travail à 21 heures, savoir faire un plan de rédaction avant le prochain devoir.

6- Donner un sens aux études; exemple tu veux être ingénieur? Les sciences sont très importantes.

7- Apprendre à l’enfant à savoir gérer son temps; fixer une période régulière de travail.

8- Offrir à l’enfant un cadre propice de travail; il doit choisir l’endroit où travailler (cuisine, chambre, salon, etc…)

9- Contrôler plutôt que juger; éviter les expressions telles que “tu n’as rien compris”,  “tu aurais pu faire mieux”. Il faut préférer les remarques objectives qui l’encouragent à se corriger. Par exemple, plutôt de dire “tu t’es trompé trois fois” dire “il y a trois erreurs”. Et surtout, ne pas oublier de le féliciter pour tout ce qu’il a réussi.

10- Reconnaître ses points forts; aucune matière n’est à dénigrer, il faut le féliciter pour toute réussite.

11- Comprendre plutôt que de s’inquiéter: où a-t-il eu du mal? Qu’est-ce qu’il n’a pas compris?  Eviter les expressions  “il n’y a rien à faire”, “de toute façon, il est nul en mathématiques”. Ce sont des attitudes très démotivantes pour l’enfant.

12- Donner l’exemple; pourquoi l’enfant devrait-il faire ses devoirs après l’école si ses parents après le travail ne font que regarder la télévision? Pourquoi devrait-il lire si ses parents ne lisent jamais?

Il est essentiel d’être cohérent entre ce que l’on exige de l’enfant et ce qu’on lui donne à voir. Bien l’accompagner dans sa scolarité, c’est d’abord être un modèle pour lui au quotidien.

Portez-vous bien et à bientôt pour nous retrouver autour de la réussite éducative.

Gato Gnagbè

Jean Patrice DJAGO

 

To Top