Actualités

Zikisso, un enjeu politique de première importance

En moins de deux semaines, Zikisso a été le théâtre de grandes manœuvres politiques de la plus haute importance autour de deux de ses fils, Zigbeti Olivier alias Don King et Dago Djahi Lazare.  Les 2 partis en conflit dans la crise ivoirienne, en l’occurence le Fpi et le Rdr, ont jeté leur dévolu sur Zikisso donnant ainsi le ton des futures joutes électorales.

Mais comment et pourquoi, Zikisso est-il devenu subitement un enjeu politique de première importance? La réponse est à chercher dans la maturité et l’unité politique exprimées, dans un esprit de démocratie forcément fraternelle, ces derniers temps, par ses fils et fils.

Comment?

Notamment le travail d’expression démocratique initié au sortir de la crise post-électorale, par un de ses fils avec la création d’un site Internet neutre et au dessus des partis politiques.

En effet, Gnadou Dano Zady, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a estimé que la politique politicienne avait beaucoup abîmé et brisé la société ivoirienne. Etant leader politique de réconciliation et de pacification en Côte d’Ivoire mais incompris, rejeté et exclu par les pouvoirs successifs, il a décidé depuis son exil français, de par la virtualité médiatique, de faire de sa localité, son département, et sa région natale, un test de générosité et de responsabilité politique, fait de considération, de consensus et de diplomatie fraternelle, tourné exclusivement vers la paix ivoirienne.

Il a réussi son pari à travers zikisso.com, en donnant la parole à tous, faisant ainsi écho au plan national et surtout international à toutes leurs activités politiques ou non, aux injustices et violences dont certains ont été victimes, leurs joies et peines.

Pourquoi?

En vérité, oui, elle m’est témoin, Zikisso est devenu un attrait pour tous les partis politiques parce que quelque chose de nouveau se teste, s’y passe dans le domaine de la paix partagée, des NTIC conduit en cela par ses dignes fils.

Je veux citer ici Loblégnon Djahi Séraphin, Chef-central de Zikisso futur département qui a de son côté pour sa localité, initié un vaste mouvement de réorganisation et de modernisation de la chefferie locale. Il y a réussi avec les honneurs.

La marche des Chefs du Ziki.

Mais aussi Dago Djahi Lazare qui de par sa fonction a conduit les efforts de nos parents à travers leurs chefs, à l’obtention de deux sous-préfectures supplémentaires Gagoré et Djidji. Il vient de recevoir les honneurs hier et avec lui, tous ceux qui d’une façon ou d’une autre y ont contribué.

Mais encore l’hénalogue Goblé Légou dont la collaboration à l’essor linguistique a fait revivre notre langue comme une langue de décodage et d’harmonisation, la rendant désormais incontournable.

Le théoricien de la palabre africaine et spécialiste en tradition historique, Tébi Ablé Joachim a de son côté rehaussé de façon évidente, l’image de notre culture.

Pour finir, notons que toutes les sphères géographiques ont été touchées par des mouvement de réorganisation socio-culturelle de grande envergure. Certains changements ont donné lieu à des élections  propres. Je veux citer ici l’élection de Zatchi Abya Armel Thomas à la tête de L’Association des ressortissants de Djidji en France. Les ressortissants de Gagoré ont opté pour un choix consensuel en la personne de Dabé Fabrice quand le choix de ceux de Zikisso se portait dans une élection limpide sur Djago Jean-Patrice.

Au niveau des 3 sous-préfectures de Zikisso ici en France, Lobé Aka Charles a été élu président de l’Ajezif quant au niveau des femmes, Vassou Irène s’est fait élire présidente des filles des 3 sous-préfectures. Au niveau de la sous-préfecture de Djidji en France, il y a eu Gnadou Irigué Adèle, présidente des filles de ladite sous-préfecture en France quant à l’entité propre Djidji, elle s’est dotée de 2 présidents à savoir, Drougba Raphaël, au niveau général et Ablé Zokou Solange au niveau des filles et femmes.

Sur le plan politique, nous avons eu l’élection d’Abadi Miézan Charles comme député de nos 3 sous-préfectures, Zikisso, Gagoré et Djidji qui composeront demain notre futur département.

Le député Abadi Miézan Charles

Je n’oublie pas cependant les derniers réglages associatifs au niveau des étudiants et de la jeunesse de Zikisso dont les présidents sont respectivement Dakouri Alfred, Nanégnon Téa et la Mugeezi pour ne citer que cela. sans oublier toutes les autres associations que je ne pourrai malheureusement pas citer ici et dont la densité, l’intensité et l’importance organisationnelles intéressent à plus d’un titre les pouvoirs publics et les partis politiques.

L’enjeu est donc de taille et à votre avantage. Il serait irresponsable voire suicidaire de brader un tel avantage conquis de longue haleine pacifiquement par un travail inlassable d’une intelligence inouïe et d’une organisation sans pareille ailleurs, à ceux qui sont à la base de vos malheurs. Ils arrivent vers vous parce qu’ils vous voient à travers vos œuvres réussies de fraternité, de solidarité et de prospérité qui vous mettent au dessus de la mêlée, oui au dessus de la politique. Continuer de maîtriser cette politique-là dans le respect des uns et des autres, de l’intérêt général, malgré vos différences politiques assumées ou non. Votre unité ne doit en aucun cas en souffrir.

Je vous remercie mes frères et sœurs,

Demeurez bénis!

Mentions spéciales :

GNADOU Dano Zady

Le Président GNADOU Dano Zady

 

2 Commentaires

2 Comments

  1. DABE Fabrice

    27 novembre 2017 at 23 h 19 min

    Tout simplement magnifique et un grand merci à toi Président. Je propose que tous ces présidents et toutes ces présidentes avec les chefs, cadres et élus de notre zone Ziki se retrouvent autour d’une table ronde afin d’une synthèse pour le développement Ziki. Je propose cette rencontre cet été 🎆 dans une des 3 S/Préfectures avec toi Frère Danon Zadi homme de la paix pour organisateur. Que penser vous? Merci encore. Le Président Fabrice DABE de Gagoré S/P.

    • GNADOU Dano Zady

      GNADOU Dano Zady

      1 décembre 2017 at 8 h 30 min

      C’est une excellente proposition, président et j’ai spécialement aimé l’expression Zone Ziki. Zone Ziki ou Ziki Zone, voilà une idée nouvelle qu’il nous faille intégrer dans les prochaines discussions auxquelles tu nous convies ici.
      La période de l’été n’est pas non plus mal.
      Cependant, je souhaiterais que des pré-rencontres soient organisées dans toutes les dimensions afin de se reconnaître mieux à travailler ensemble et à collecter déjà des idées pour le séminaire d’été à Zikisso. Zikisso sera dans un futur proche, un département. Chacun d’entre nous l’appelle de tous ses voeux. Nous le demandons. Il serait donc préférable de nous rencontrer très souvent pour concevoir et prévoir.
      Fraternellement,

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top