RÉGION DE ZIKISSO

Ceteris paribus sic stantibus.

Ceteris paribus (forme complète : ceteris paribus sic stantibus)  : « toutes choses étant égales par ailleurs ». Les mêmes causes produisent les mêmes effets.

Ce qui a été sera si ce qui doit être fait n’est pas fait autrement que comme cela a été toujours fait.

Quand les systèmes et les manières de faire sont inopérants, il faut en adopter d’autres. Il faut changer de paradigmes. Il faut penser et faire les choses autrement.

Je lisais récemment que le Député a promis une décortiqueuse aux femmes de Niagbaméko. Promesse hautement louable mais promesse totalement inopérante. Tout a été toujours offert chez nous à Zikisso et tout n’a jamais abouti à un changement notable et positif dans la vie des récipiendaires de Niagbaméko à Bogoboua, de Déblé à Zatoboua, de Gagoré à Krikpoko. Offrir certes mais quoi offrir, comment offrir, quand offrir, pourquoi offrir, pour quels objectifs offrir, pour quels buts offrir, en faisant quoi et comment ? Autant des questions qui n’ont jamais eu de réponses dans nos empressements à offrir.

L’adage dit qu’il vaut mieux apprendre à pêcher à quelqu’un un jour que de toujours lui donner du poisson.

Dans les textes N’offrons pas pour offrir, de grâce et Zikisso regorge d’Hommes de valeurs , je faisais déjà cas du don d’une décortiqueuse au village de Bogoboua et la nécessite de l’inscrire dans une vision globale de développement de notre région . J’ose espérer que cette décortiqueuse à venir à Niagbaméko ne connaîtra  pas le même sort que tous le dons faits aux populations de la grande région de Zikisso.

Un outil ou un matériel doit répondre à la satisfaction d’un besoin bien défini. Son usage doit s’inscrire dans une dynamique de production de richesses. Un tel matériel engendre automatiquement la mise en route d’une ou de plusieurs activités génératrices de revenus. Les AGR ont des critères spécifiques en amont et en aval tant au niveau de leur définition, de leur implantation, de  leur gestion que de leur suivi et évaluation.

Si ces conditions ne sont pas acquises au préalable, tout don au profit d’une quelconque population n’est que démagogie, preuve palpable d’un amateurisme dans la gestion des affaires de la cité. Aussi tous ceux qui en cette période pré-électorale s’amusent à faire des dons ici et là ne floueront que ceux qui n’ont pas le sens de l’émancipation et de l’autonomisation des populations rurales et en particulier l’autonomisation de la femme et de la jeune fille.

La gestion de la cité n’est pas une sinécure mais parce que cette gestion engage la vie des peuples, elle a ses principes, ses normes, ses critères et ses règles. A bien y voir, offrir n’en fait vraiment pas partie ou tout du moins offrir mais avec la vision de créer des AGR.

L’entrepreneuriat rizicole peut être une réalité à Zikisso parce que Nos potentiels sont sous exploités.

 Ceteris paribus sic stantibus, la décortiqueuse et les femmes de Niagbaméko, il n’y aura rien de nouveau au pied de la montagne sacrée à moins que….

Nayissakoh !

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top