Actualités

A toutes mes mères, de la génitrice à la mère de mes enfants.

Ce matin dans ma revue de publications, je suis tombé sur cette image. Elle pourrait avoir été prise à Koudougou au Burkina Faso ou dans un lointain village du Botswana et qui sait peut être tout près chez moi à Zikisso.

Cette image est à la fois belle et affreusement laide.

Elle est belle cette image car elle montre les souffrances de toutes ces personnes du sexe dit faible. Ce sexe faible qui supporte les misères du monde. Dans leur faiblesse, elles portent le monde. Alors si elles étaient “fortes”, ce monde ne s’en porterait que mieux.

Cette image me montre toutes mes mères de ma génitrice à la mère de mes enfants en passant par les amies fidèles ou passagères. Toutes, elles m’ont porté au temps que le Très haut a décidé qu’elles croisent le chemin de mon âme.

Cette âme qui pleure avec elles les souffrances qu’elles subissent au quotidien au quatre coins du monde et dans mon Zikisso natale. De la fillette à la femme en passant par la jeune fille délice succulent livré aux appétits malsains et voraces de ce genre appelé pompeusement sexe fort. Je vois cette gamine de 16 ans allant donné vie à son fils premier né. J’ai eu la chance. Elle a eu la chance. Mais combien sont-elles à regagner le séjour de leur père pour cet acte sacré et qui perpétue l’humanité. Paix vous soit tendre mères, tendres femmes, tendres jeunes filles, tendres fillettes.

Cette image est laide car elle montre l’immoralité de nos gouvernants. Quand nous organisons des fêtes de la femme à coup de millions et que cette image est prise en 2017, c’est que nous sommes dans un monde de ” MALOS”. Et quand des femmes se prêtent à ce jeu macabre, je ne peut qu’être désolé pour cette humanité qui tue la source de sa survie: la FEMME – LE SEXE FAIBLE FORT.

Des millions sont gaspillés dans des manifestations d’une vacuité déprimante. Ces manifestations sont suivies de moments de gloutonnerie, de beuverie et “jambes en l’….” à vous fendre le cœur. On en s’en donne joie de tout part sur ce continent qui connut la première des mères et qui est la mère de l’humanité.

Femmes, pensez à vos sœurs des campagnes, des marchés, elles qui n’ont pas eu la chance de “faire les bancs”. Vous, vous avez chauffé les bancs et on vous a quelques fois “chauffer”. Vous êtes devenues des sexes forts et vous opprimez plus durement vos congénères. Malheureuses! Ils se servent de vous comme ils l’ont toujours fait depuis la nuit des temps.

Ministre-Femme, Député-Femme, Président de Conseil général-Femme, Maire-Femme vous êtes des traîtresses. Vous avez trahi la cause que vous devriez défendre quand en ce 21è siècle ce genre d’images peut-être tiré. Oh Honte!

A ma mère là-bas dans ma Zikisso natale et à toutes les femmes. J’emprunte les mots de votre fils Camara Laye pour chanter:

Femme noire, femme africaine,
Ô toi ma mère, je pense à toi…
Ô Daman, ô ma Mère,
Toi qui me portas sur le dos,
Toi qui m’allaitas, toi qui gouvernas mes premiers pas,
Toi qui la première m’ouvris les yeux aux prodiges de la terre,
Je pense à toi…

Ô toi Daman, Ô ma mère,
Toi qui essuyas mes larmes,
Toi qui me réjouissais le cœur,
Toi qui, patiemment, supportais mes caprices,
Comme j’aimerais encore être près de toi,
Etre enfant près de toi !

Femme simple, femme de la résignation,
Ô toi ma mère, je pense à toi.
Ô Daman, Daman de la grande famille des forgerons,
Ma pensée toujours se tourne vers toi,
La tienne à chaque pas m’accompagne,
Ô Daman, ma mère,
Comme j’aimerais encore être dans ta chaleur,
Etre enfant près de toi…

Femme noire, femme africaine,
Ô toi ma mère,
Merci, merci pour tout ce que tu fis pour moi,
Ton fils si loin, si près de toi.

Femme des champs, femme des rivières
femme du grand fleuve, ô toi, ma mère je
pense à toi…

GOBLE OURÉGA

  • Informaticien
  • Technicien de l’information
  • Spécialiste en Stratégies numériques, Transformation digitale et Citoyenneté numérique
  • Certifié Google en communication et marketing numérique et digital
  • Expert en Marketing relationnel
  • Gestionnaire des organisations
  • Gestionnaire de projet
  • gourega@yahoo.fr / +225 08 04 79 14 – 03 43 84 56

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top