Actualités

Vie pour vie, foncier pour foncier

La société Dida est viscérablement attachée à la vie découlant de sa philosophie de paix à tel point qu’elle banni de façon énergique, tout acte criminel en son sein. Depuis l’indépendance de la Côte d’Ivoire voire même au-delà, les Dida dans leur ensemble ont accueilli avec hospitalité des ressortissants de pays étrangers et même des frères et soeurs des autres régions de Côte d’Ivoire, afin de partager avec eux l’espérance ivoirienne de paix indispensable et de prospérité partagée. Je n’ai vu ni entendu chez moi à Djidji, pas une fois, qu’un allogène ait été tué par un autochtone Dida depuis plus de 60 ans de coexistence pacifique.

A mon temps d’enfance à Djidji, nous formions un tout familier et heureux de vivre ensemble la même éducation. Ce n’est pas pourtant les frictions qui ont manqué même si elles étaient d’un autre ordre. Elles étaient résolues dans un ordre de paix justifiée et acceptée par tous.

Au temps de l’ère Ouattara, des Dida sont exécutés impunément comme la plupart des autres ivoiriens. Le régime Ouattara est aveugle et sourd aux cris des âmes arrachées dramatiquement à l’affection des leurs, eux-même en sursis. En pouvait-il être autrement?

Aujourd’hui à Douseba, un courageux jeune a été sauvagement tué par un allogène pour un conflit foncier. Il s’appelait OLI KOFFI ZIEHOUROU Alias Agbagbouai Malick Toe.

Pour mettre fin à cette dérive et brider ainsi les pulsions criminelles d’éventuels assassins, voilà que je propose à tous, la loi de Taliyeu :

  • Vie pour vie, foncier pour foncier! 

Elle nous évitera l’escalade de la terreur et corrigera la loi de Talion que nous connaissons tous et qui est malheureusement pratiquée encore de nos jours sous d’autres cieux. Que dit-elle, que nous demande-t-elle?

Que pour une vie ôtée pour un objet litigieux par un tiers, l’objet de litige devra être rétrocédé automatiquement aux ayants droit de la personne tuée, cela avant tout jugement ou toute décision de justice de la République.

Cette loi de Taliyeu devrait être inscrite dans nos Us et Coutumes et reconnue par l’Etat de Côte d’Ivoire.

  • En plus de la loi de Taliyeu, je propose et cela existe sous d’autres cieux, que les signatures d’une famille entière soient nécessaires pour conclure la vente de la moindre portion de terre sinon elle devra être déclarée caduque. Cette disposition pour protéger l’allogène qui souhaiterait acquérir une portion de terre agricole. Elle doit être étendue à la ville pour l’acquisition de titres fonciers entre les deux parties.
GNADOU Dano Zady

GNADOU Dano Zady

L’Indispensable Apôtre de la Paix!

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top