Actualités

PROFESSEUR KALAMBA NSAPO: tout ce qui existe et n’existe pas encore a une seule et une même origine

Kalamba Nsapo est Docteur en sciences théologiques de l’Université Catholique de Louvain en Belgique et Diplômé en Philosophie. Il a pour domaines de recherche : la théologie, l’anthropologie religieuse, l’interculturalité, les religions africaines, la sociologie, l’historiographie, les littératures africaines (Kasala). Il est chargé de recherches à l’Institut Universitaire Africain d’Etudes Prospectives dont le siège est à Kinshasa. Il est également Professeur et Doyen de la faculté d’Etudes Interculturelles de Bruxelles en Belgique et Professeur à l’Université Per Ankh de la Renaissance de Paris en France. Interview avec un spécialiste de la théologie et de l’Interculturalité au sujet de son nouvel ouvrage.

Kalamba Nsapo

Professeur Kalamba Nsapo, vous venez de publier un livre aux Editions Cheikh Anta Diop de Douala au Cameroun qui est intitulé « Louange à l’action créatrice du soleil ». Pourquoi un tel livre pour commencer ?

Mes activités de recherche m’ont amené à prendre la mesure de la sublimité, de la profondeur, de l’actualité et de la pertinence du grand hymne d’Akhénaton. J’ai décidé d’en faire le partage avec la communauté des kamites.

Il s’agit de théologie comme on peut s’en rendre compte. Mais que développez-vous dans cet ouvrage ?

Je mène une étude théologique à la lumière de certaines conceptions majeures du grand hymne d’Akhénaton, dont les suivantes :

  • l’idée de l’existence, de la bonté, de l’excellence de l’Unique Créateur; celle de la présence du Créateur dans la culture humaine et l’histoire;
  • l’exigence de vivre selon l’esprit de la Maat (vérité-justice-rectitude-bien) et de rendre service au «prochain»;
  • la conception de la fraternité universelle et de l’égalité foncière entre les humains dont la différence et la multiplicité demeurent constitutives de leur être;
  • l’attention du Créateur à la cause des faibles et des petits face à la violence des grands et des puissants;
  • la vision universaliste de l’histoire ;
  • la place centrale et récapitulatrice de la nature.

Qu’y a-t-il de nouveau ou de spécifique comme thématique ou aspect théologique que vous avez eu besoin de remettre à la lumière, pour ainsi s’exprimer?

La suite sur LE PAYS DIDA

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top