Actualités

Plan décennal de développement des routes bitumées à Zikisso-Région

Quand nous créions ce site Internet, nous l’avions dédié au développement de notre riche région. Nous mettre à son service dans le domaine de l’action positive, tel était notre crédo.

Nous n’avons pas heureusement été seuls, ce qui a pu donner des résultats rapides dans la réalisation de notre projet : d’autres frères, d’autres sœurs et les autorités administratives avaient le même projet pour le bien de notre région. Tout projet a besoin de se construire harmonieusement avec des personnes compétentes qui savent travailler bien sûr en équipe sans se marcher sur les pieds. Je veux citer ici les chefs, à leur tête, Loblégnon Djahi Séraphin, le sous-préfet de Zikisso, Bakayoko Kassoum sous l’administration de qui, nous avons

Kouakou Koffi Amédé, Ministre des Infrastructures Economiques.
Photo d’archives.

bénéficié de 2 sous-préfectures supplémentaires à savoir Gagoré et Djidji. Sans oublier bien évidemment le préfet de Lakota Coulibaly Yahaya dont j’ai personnellement apprécié le discours d’inauguration de la sous-préfecture de Djidji et d’installation de sa première magistrate, N’Goua Dano Bié Chantal. Quand c’est bon, il faut le dire. Le contraire pourrait aussi compter sur notre ligne éditoriale.

Depuis ces vacances dernières nous avons appris le parrainage de la fête de Djidji par le ministre des Infrastructures Economiques, Kouakou Koffi Amédé. Fête bafouée mais reprise vigoureusement en main par le ministre qui compte s’occuper d’abord de la route avant de se rendre à Djidji qu’il considère comme son village étant l’actuel maire de notre capitale régionale Divo.

GlokboïPlan est le Plan directeur

Je profite de cette occasion de sagesse pour demander au ministre d’envoyer ses experts en génie-civil et autres dans les 3 sous-préfectures, Zikisso, Gagoré et Djidji afin de nous proposer un plan décennal de développement, une offre économique sérieuse. Des voies bitumées reliant toutes les sous-préfectures de Côte d’Ivoire. En d’autres termes, à l’instar des autres villes émergentes de Côte d’Ivoire, Zikisso, Gagoré et Djidji doivent être reliées entre elles par des routes bitumées de façon durable.

Cela est une doléance d’un fils de la région Lôh-Djiboua qui inclut certainement le bitumage de l’axe Lakota-Sassandra, celle Divo-Guitry étant en bonne voie.

En tant que président du Parti ivoirien du peuple, je ne peux que demander au ministre de continuer d’élargir ses compétences d’infrastructures économiques sur toute l’étendue du territoire national : la Côte d’Ivoire a les moyens de sa politique de développement.

GNADOU Dano Zady

Gnadou Dano Zady,

Gnadou Dano Zady,

Gnadou Dano Zady,

Gnadou Dano Zady,

Gnadou Dano Zady,

Gnadou Dano Zady,

Gnadou Dano Zady,

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top