Actualités

OUTRE TOMBE, LE MINISTRE SÉRI ASSIA À SES PARENTS : OUVREZ LES YEUX DANS LE CHOIX DES HOMMES

Le Ministre Séri-Assia Jérôme

Trahi et presque rejeté par les siens en 2000, le ministre Séri Assia a été réhabilité par les siens qui avaient volontairement misé sur les mauvais chevaux aux élections précédentes. Pour cela, trois actes majeurs ont été posés par ces populations de la tribu Gagoré, en présence de leur fils qui a accepté de venir parrainer simultanément la sortie officielle de deux clubs de soutien à son action de développement et une finale de coupe en son honneur. C’était le samedi 29 décembre 2007.

A cette occasion, le chef central de la tribu Gagoré, M. SABLE Lambert a commencé à bénir ces cérémonies par des plaidoiries en ces termes : “Nous demandons humblement à notre fils ASSIA de nous pardonner nos offenses, atermoiements et égarements. Nous avons compris que les cadres refondateurs de Lakota ont mis le développement de leur région dans les tiroirs des oubliettes en ne pensant qu’à leurs seuls intérêts. Il faut donc que Séri ASSIA revienne prendre sa place avec notre bénédiction” a conclu le chef SABLE.

Quant aux jeunes regroupés au sein du MORAZ, entendez : (Mouvement On Roule pour Assia à Zikisso) dirigé par Wakoubo Constant et les femmes unies dans l’AFAGARO : (Association des Femmes Actives de Gagoré) par la voix de sa présidente Mme ABATHEON Marie ; tous à l’unanimité se remettent s’en remettre au Ministre Séri ASSIA pour les sortir de la misère et la paupérisation qui minent leur vécu quotidien.

Face à ces cris de cœur, le Ministre Séri ASSIA, s’est adressé à ses parents en ces termes :

“On me demande de pardonner ? oui, j’ai pardonné ! Mais réfléchissons ensemble pour laver les rancœurs. Lavez vos cœurs pour bâtir le développement de Zikisso” a t-il dit avant de leur faire cette leçon :

“Comprenez que l’état providence n’existe plus. Voici pourquoi l’Etat a crée la décentralisation. Comprenez donc que personne ne viendra faire votre développement à votre place. Nous devons ensemble être les artisans du développement de Zikisso. Ouvrez les yeux dans le choix des hommes. Mais comme vous le dites si bien, si vous choisissez un mouton, comment voulez-vous qu’il parle le langage des humains à l’assemblée nationale ou en conseil de ministres pour défendre vos projets de développement devant les grandes instances ?” s’est-il interrogé amer, avant de leur lancer cet appel : “Ne désespérez pas ! Entendez-vous et travaillons ensemble”. Dixit le ministre Jérôme Séry ASSIA.

N’GUESSAN Denis
sinednguessan@yahoo.fr
Correspondant Régional

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top