Actualités

Les Levantins d’Afrique, une histoire de plus d’un siècle Les Libanais de Côte d’Ivoire tiennent 40 % de l’économie

hayatPar vagues successives, pour fuir la misère ou la violence, des Libanais ont choisi de s’exiler. Ils venaient du nord ou du sud d’un Liban alors encore en gestation. Destination ? L’Afrique de l’Ouest : au Sénégal d’abord ; en Côte d’Ivoire ensuite, dans les capitales ou dans les villages de brousse, là où aucun Européen n’osait pénétrer. À force de pugnacité, parfois de chance, ils ont réussi à s’en sortir. Et pour certains à construire des fortunes colossales en se spécialisant notamment dans le négoce de produits agricoles. Longtemps connus pour leur rôle d’intermédiaires entre Européens et Africains, ils ont, à partir des années 1960, pris un tournant industriel en investissant des secteurs comme la pétrochimie, la métallurgie ou même la transformation des matières agricoles. Aujourd’hui, c’est un nouveau virage qui se profile : grandir régionalement ou s’inscrire dans une industrie de pointe pour devenir les portes étendards de l’économie ivoirienne.

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top