Actualités

GLOKBO : NOTRE CONSEIL DE DEVELOPPEMENT DE LA REGION-ZIKISSO

Le Président GNADOU Dano Zady

Quand nous créions, le site zikisso.com, nous avions annoncé que notre petite région Zikisso serait pour nous un laboratoire de développement durable et solidaire.

D’ailleurs, le site a répondu de loin au besoin d’unité que le peuple Djikiyeu appelait de tous ses voeux. Pour y parvenir, je me suis adjoint au départ les compétences d’un Hénalogue de réputation internationale confirmée en la personne de Dd. Gokbleu Légou. Ensemble, nous nous sommes rendus à la Maison des Associations y retrouver Djago Patrice dit Gato Jean, expert en droit des associations pour voir avec lui le statut juridique à adopter pour protéger,  préserver, développer et réussir notre projet commun Djikiyeu.

“Ougôh YeySey Ney Woueuly Sah Djiey”.

Ainsi avons-nous ensemble, entrepris le voyage (Scèmè YeY) vers le passé pour nous imprégner des connaissances ancestrales de notre peuple Djikiyeu.

Carte territoriale de Zikisso Région

En empruntant ce périple, nous avons compris le sens du foyer originel (Gbédey) et entrepris de l’appliquer à notre petite région. Nous avons donc entrepris de dessiner un triangle isocèle sur la carte de notre région Zikisso en prenant en compte l’emplacement de nos villages respectifs.

Nous avons constaté, dans le sens trigonométrique,  en ayant l’Est comme repère, que seuls Brihiri, Djidji et Zikisso  réalisaient à peu près ce triangle isocèle selon la disposition des trépieds (gbédey) pour un développement harmonieux, équilibré et intégré.

Mais d’autres frères pour d’autres raisons que nous comprenons parfaitement ont préféré Gagoré pour en faire la 2ème sous-préfecture de Zikisso. Nous les en félicitons.

Glokbo, pourquoi ?

Plan de développement de la Région Zikisso

Hénalogiquement, les synonymes de Glokbo sont Globe, Globo… Vous conviendrez avec moi que Glokbo est notre univers, notre racine, notre grenier et notre inépuisable ressource [Dodo(Dôdô)], notre richesse que Dieu a donné en possession à nos patriarches. C’est notre terre sainte tout en précisant que toute terre est sainte et que c’est l’homme qui la souille.

Oui, mais pourquoi Glokbo ?

Pour répondre à cette question, prenons la formule hénalytique de Dd. Gokbleu Légou, Kwa qui est la contraction de KoWah (dont l’existence professe l’abondance, l’immensité, l’infini)

Ainsi, Glokbo qui donne Globe en Français de Glokbeu précisément Globus en Allemand, par translation, Globo en Espagnol, Italien et Portugais, se traduirait par “un Monde Fini qui renferme en lui-même, l’Infini.”

Glokbo pour y faire quoi ?

C’est de la fonction Glokbo qu’il m’est donné de démontrer ici l’importance de ce en quoi, nous devons poser des actes. Et c’est encore à HâtoWah, ceux qui nous ont désiré, pensé, conçu et élévé dans l’amour du devenir et du réussir (patriarches + matriarches), qu’il revient de nous guider dans notre progression : HâKha Kha Hâgney ThohNey KpôKpôKpô qui par démonstration hénalytique donne Hâgney Khanthôney d’où Kanton (Ka Èné To Né), oui Héna Canton, notre précieux bien commun à préserver à tout prix.

Comment doit-on procéder dans ce cas si se n’est qu’à le mettre simplement en valeur, à le développer tout le temps. Glokbo est donc le Canton à mettre constamment en valeur et à développer régulièrement. D’où l’idée de développement locale et durable auquel nous participons sous d’autres cieux.

Glokbo, le Conseil de développement durable de la Région Zikisso, le Pays du Dôh est la structure capable d’insuffler cet indispensable développement. Les Djikiyeu devront ainsi choisir des hommes et des femmes capables de réfléchir globalement à l’avenir de leur région et proposer des solutions à mettre en pratique pour le mieux-être de la population.

Glokbo pour penser, concevoir le devenir de notre pays adoré.

Blou2Gah_Ateldet_Amackha

Gôloh pour en dessiner donc le vaisseau spatial de développement extra-terrestre. Ce qui est vrai en haut étant aussi vrai en bas, c’est de la projection de nos désirs les plus profonds et les plus féconds, des tréfonds de nos pensées que se matérialise l’architecture matricielle Ateldet-Amackha.

En attendant la compréhension et l’adhésion de tous à la mise en oeuvre de cette dynamique structure Glokboïque, je voudrais ici en tracer les sillons.

Glokbo, pour penser et insuffler fidèlement le développement local selon :

  • Le Plan de Développement Local (PDL)
  • Le Plan d’Occupation des Sols (POS)
  • Le Plan d’Aménagement du Territoire (PAT)

En effet, nous devons tenir compte des difficultés rencontrées par les bâtisseurs de la Côte d’Ivoire dans la quête d’un confortable local développement rural et d’une meilleure urbanisation.

Avant toute chose, dans la phase de développement global de la Région de Zikisso, du Dôh ou du Djidjey… Nous devons en définir un plan directeur. Notre patriarche a eu l’inspiration de l’appeler Djah ManaKôh Tééé Youwah Youhah traduit dans ce monde parallèle par Diamant. Cette conception diamantifère considérable de chez nous constatée, concentre en elle-même les dimensions définie et infinie, terrestre et céleste de Glokboïsation matricielle.

Glokbo devrait en principe choisir en son sein des hommes et des femmes, artisans de la conception et/où de la réalisation de ce Plan directeur capable de supporter tous les pilotage, évolutions ou mises à jour du processus de développement durable que je désigne ici par le Plan Global de Développement Indispensable, ici, de Zikisso (PGDIZ ou DIDJI).

Prochainement, Glokbo 3 : le Plan Global de Développement Indispensable de Zikisso Région.

Vivement la suite,

Le Président,

GNADOU Dano Zady

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top