Actualités

Glokbo 3 : le plan directeur 2

GlokboïPlan est le Plan directeur

Chers frères,

Chères soeurs,

Chers concitoyens,

Je vais aborder ensemble avec vous le volet 3 du plan GlokboïcKoh.  En effet, comment pouvons-nous progresser dans notre idée de développement, dans l’avènement de notre pensée, dans sa conception, sa présentation et sa réalisation ?

DU PLAN DIRECTEUR / GLOKBOÏPLAN !

GlokboïPlan est l’aboutissement architectural d’une étude très poussée en matière de développement indispensable basée sur la connaissance parfaite de l’éckolodjie positive d’harmonisation de toutes les [T]chi(e)mies potententielles préférentielles et différentielles d’une énergie torrentielle maîtrisée…

Du GlokboïKoh au GlokboïPlan

GlokboïKoh représente la ressource matricielle, GlokboïPlan est sa transformation vectorielle à travers l’espace-temps, son indispensable développement, son Éckhoh appliqué. Tout développement se doit d’avoir un plan directeur pour éviter toute anarchie.

Notre région présente aujourd’hui 2 villes supplémentaires qui sont Gagoré et Djidji. Comment voudrions-nous amorcer leur développement local ?  Doivent-elles se développer à l’image de leur aînée Zikisso en adoptant son plan directeur ? Zikisso en a-t-elle eu ? Je n’en suis pas sûr. Dans ce cas, il est préférable pour chaque entité de développement de se définir un plan directeur… Y compris Zikisso : il n’est jamais tard pour bien faire.

“Prévoir, c’est à la fois supputer l’avenir et le préparer ; prévoir, c’est déjà agir.” Henri Fayol.

Agissons donc déjà en nous interrogeons sûr la façon de disposer les infrastructures de développement écologique de chaque ville. Où mettre la cité administrative ? En faut-il d’éclaté ? Et pourquoi ? Où faut-il mettre la gare ? Pour quel genre de transport, intégré ou séparé ? Et le pôle de santé, les services publics de proximité, écoles, police, gendarmerie… ? Il est évident que tout ce qui se construit, se réfléchit sûr un miroir de beauté environnementale notoire (Dd. Gokbleu Légou).

GlokboïPlan ou le Plan Global de Développement Indispensable de Zikisso Région est le plan directeur que j’offre à ma région. Il doit inspirer toute politique d’urbanisation qui pourra induire une totale communalisation au moins des 16 agglomérations* afin d’éviter que des pôles de développement comme Douséba ou même Djidji ne deviennent des Principautés de Monaco ou d’Andorre.

En créant ce site, nous avions avancé faire de notre région bien-aimée, un laboratoire de vie, de développement. A ce stade de notre réflexion, il ne sera donc pas superflu de proposer les solutions  d’une politique solidaire de communauté ou de fusion des communes… le Plan Global de Développement Indispensable de Zikisso Région.

Vivement la suite,

Article en cours de rédaction. Vous pouvez dans les commentaires ci-dessous, influer sur sa ligne éditoriale, participant ainsi pleinement à sa rédaction finale. L’objectif est de participer à travers vos différents commentaires à la construction ou réalisation collective d’un article.

Sinon, Veuillez repasser plus tard, pour finaliser la lecture de cet article.

Bien fraternellement,

Le Président,

GNADOU Dano Zady, 

 

1 Commentaire

1 COMMENTAIRE

  1. GNEPIÉ Goubo Martin

    19 février 2017 at 16 h 40 min

    Chers(es)frères et soeurs, cadres, intellectuels de Djidji, cette journée dominicale me procure l’agréable occasion de m’adresser à vous dans le cadre du développement de notre cité. Je voudrais bien vous suggérer les difficultés que nous rencontrons sur le terrain avec la chefferie centrale, et surtout certains de nos frères qui se réclament propriétaires terriens. Au vue de tout cela, je souhaiterais qu’un plan directeur de construction soit élaboré en commun accord avec tous les précités pour mettre une base de développement en place.

    Pour être plus clair avec vous, je note l’inexistence des limites de nos différents quartiers, la vente des lots aux étrangers dans les quartiers de Gnahabley et Brikouli sans une réserve de lots à leurs filles et fils de la diaspora. Cela au su de nos chefs sans qu’ils ne disent mot à cause d’une tasse de café que leur sert le chef central.

    Aujourd’hui, il n’y a pas de sites réservés à la construction de bâtiments de services publics, tels que la gendarmerie, la sodeci, la cie, les pharmacies, les stations d’essence, le commerce et les services des différents ministères de la République.

    J’attends vos commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top