Actualités

Fraudes massives à Zikisso – Le maire sortant fait voter des morts

Fraudes massives à Zikisso - Le maire sortant fait voter des mortsGnahoua Bobli François est décédé le 10 décembre 2012 à l’hôpital de Lakota à l’âge de 54 ans. Sa levée du corps a eu lieu à Ivosep-pompes funèbres de l’agence de Lakota, le 11 janvier 2013.

Mais par extraordinaire, il a pris part au vote des conseillers municipaux du dimanche 21 avril 2013 dans la circonscription de Zikisso. Il a voté au bureau n°01 de l’Epp Bogoboua, village communal de Zikisso et village du maire sortant Etienne Djiko Dassi.

Comme feu Gnahoua Bobli François, les feus Dobo Gnahoua Alfred et Daligou Gnatto Jules César, décédés, eux aussi, depuis belle lurette, ont également pris part au vote du dimanche dernier au bureau de vote n° 1 de l’Epp Bogoboua. Dans les documents électoraux, ils ont bel et bien émargé (signé) devant leurs noms.

Des sources concordantes indiquent que les sinistres individus qui ont participé à l’élection des conseillers municipaux en leurs noms, sont du camp du maire sortant Etienne Djiko Dassi.

C’est également l’avis de l’état-major du candidat Acra Gobéi arrivé en seconde position. Etienne Djiko Dassi le devance d’une courte tête.

Nos sources expliquent que c’est par convois entiers que l’ex-maire Fpi de Zikisso, aujourd’hui militant du Rdr au pouvoir, a fait venir de nombreuses personnes des campements et villages voisins de la circonscription de Lakota pour prendre part au vote des conseillers municipaux dans son village de Bogoboua.

Parmi eux, il y avait de nombreux dozos bien visibles partout dans le village avec leurs armes de guerre. Impuissants et intimidés, indiquent nos sources, les représentants des différents candidats dans les bureaux de vote ont vu passer sous leurs yeux des fraudes massives.

Mais une fois, le vote terminé, ils ont saisi leurs états-majors respectifs. La supercherie découverte, les partisans du candidat Acra Gobéi, qui ne veulent se voir voler leur victoire, sont allés porter l’affaire devant le sous-préfet de Zikisso pour demander l’annulation des résultats du bureau de vote n° 01 de l’Epp Bogoboua.

Mais devant son peu d’entrain, Acra Gobéi et son état-major ont saisi saisi la Commission électorale indépendante (Cei) locale de Zikisso, et la Cei départementale à Lakota.

Hier, Acra Gobéi et ses hommes étaient à Abidjan où il compte également déposer un recours en annulation du vote du bureau de vote en question devant la Commission centrale de la Cei et devant le Conseil constitutionnel.

Etienne Djiko Dassi, déclaré vainqueur aux municipales à Zikisso, n’a aucun mérite à jubiler pour sa victoire. Tellement il a donné dans la tricherie selon nos informateurs. Mais la Commission électorale indépendante saura-t-elle accorder une oreille attentive aux plaignants ? On attend de voir.

Robert Krassault
ciurbaine@yahoo.fr

Publié le mercredi 24 avril 2013  |  Notre Voie

 

cliquez pour ajouter un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top